l' analyse de Badinter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l' analyse de Badinter

Message  sam telam le Lun 10 Sep - 4:54

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-952825@51-917921,0.html

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l' analyse de Badinter

Message  clomani le Lun 10 Sep - 10:02

Il dit vraiment des choses très sages et très simples :
"Mais il faut rappeler que la justice pénale n'a pas pour mission d'être
une thérapie de la souffrance des victimes. Elle a une fonction
répressive, dissuasive et expressive, car elle exprime les valeurs de
la société. Mais elle ne saurait avoir une finalité thérapeutique. Il
existe des systèmes judiciaires, notamment anglo-saxons, qui
n'admettent pas la victime comme partie dans le procès pénal, la
réparation de son préjudice étant assurée par les juridictions civiles
".
et :
Prenons le cas de l'affaire Francis Evrard. Elle pourrait faire l'objet
d'une commission d'enquête parlementaire. Pourquoi, dans ce cas,
l'arsenal des dispositions inscrites dans les lois existantes n'a-t-il
pas fonctionné ? Pourquoi les mesures de surveillance judiciaire
ont-elles été inopérantes ? A-t-il fait l'objet d'un traitement
psychiatrique en détention ? A-t-on mobilisé juges de l'application des
peines, psychiatres, agents d'insertion et de probation à sa sortie ?
Cette affaire grave révèle une série de dysfonctionnements auxquels il
serait plus urgent de porter remède que de légiférer dans la hâte.
Il faut bien mesurer que ce qui s'annonce là est un changement
profond de la fonction du juge. Que prévoit-on ? Le juge sera en
présence d'un détenu qui aura purgé entièrement sa peine, qui
"aura payé sa dette à la société",
comme on le dit familièrement. Que va-t-on demander à ce juge ? Au vu
d'un rapport d'expertise psychiatrique - et la psychiatrie n'est pas
une science exacte -, le juge devrait décider la détention de quelqu'un
qui n'aurait pas commis de nouvelle infraction, mais qui recèlerait en
lui la possibilité d'en commettre, en fonction d'une dangerosité
présumée. Le juge ordonnerait une détention sans infraction ni
condamnation !

Je crains que pour pallier les carences dont on
aura fait preuve, dans le traitement des condamnés au cours de
l'exécution de leur peine, on ne crée un système judiciaire destiné à
mettre à l'écart, sinon à éliminer, des individus en raison d'une
dangerosité présumée. Nous sommes là en face d'un choix très grave pour
l'avenir.

Voilà un type extrêmement compétent, qui s'est distingué en travaillant sur la suppression de la peine de mort, et qui a, en cela, fait progresser la société française... qui dit des choses extrêmement censées (sauf lorsqu'il parle d'Israël mais bon, on va lui laisser les circonstances atténuantes)...et qui n'a pas été convié par Narko pour participer à une "Komizion de arbeit" ! Pourtant, il pourrait sacrément faire avancer le débat...C'est vraiment une république de frime, de pacotille, de mauvais goût que Narko et ses potes sont en train de nous tricoter ! Merde ! Pis après il sera trop tard, on ne pourra plus détricoter la cote de mailles qui nous enserrera ! affraid

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l' analyse de Badinter

Message  sam telam le Lun 10 Sep - 10:33

et c'est aussi une critique du bush's shitstem qu' on retrouve egalement dans le flicage de London par les cameras....cette parano basée sur la croyance que l' inné prime sur l' acquis, que les rois ont le sang bleu, que l' inegalité etant "naturelle", plus rien ne ns empêche de piétiner l' autre pour arriver à nos fins, puisque ce sera tjrs qu' une pauv' tache à éliminer.....
c'est à gerber des joncs (pardon pour les loireaux) Cheese

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le nain veut rétablir la peine de mort

Message  clomani le Mar 11 Sep - 16:44

Il l'a dit au père d'Enis... qui l'a répété aux media bien sûr ! Tout dans l'émotion qu'il était...
Démenti (un de plus ! on ne les compte plus d'ailleurs, les démentis du menteur)...
Voici ce qu'en pense ce cher Pierre Marcelle :
------------------------------
Et rétablissons la peine de mort !

Ubu, disais-je… Quand je parlais, voilà quelque semaines, d’opposition
radicalement nécessaire, fût-elle même de mauvaise foi, à la démagogie
gouvernante, je n’imaginais pas qu’elle pût être si vite légitimée,
fût-ce a posteriori.
Et notamment par Mme la garde des Sceaux, Rachida Dati (1), qui
convoque et tance et désespère le magistrat avec une vigueur si cruelle
et extravagante que même le Conseil supérieur de la magistrature s’en
est ému, et le lui faisait hier savoir.
Ses dernières frasques,
dont le vice-procureur de Nancy fit les frais, auront eu au moins le
mérite de jeter un voile pudique sur ce qui les inspire, et qui vient
de plus haut. Je parle des appels cravatés au rétablissement de la
peine de mort lancés par le père du jeune Enis, victime du «pédophile»
(terme générique) Francis Evrard. Hénaurme, non, cette affirmation
froide et précise du soutien qu’il en aurait reçu, les yeux dans les
yeux, du président de la République ?
Il n’importe pas que ce
soutien ait été aussi avéré que le géniteur d’Enis l’affirma. Ce qui
importe, c’est que la bonne foi de ce dernier semble peu contestable,
tant, au prétexte de tout fait divers, le discours sarkozien encourage
une réactivité passionnément mortifère. Eu égard à la gravité de la
question, le mol démenti élyséen, trop discret pour être honnête, ne
nous a pas convaincu.
(1) Ministre de la Culture, Mme Christine Albanel
lui suce la roue avec un bonheur relatif.
Ses remontrances au théâtreux Henri Taquet,
directeur du Granit, scène nationale de Belfort,
pour son éditorial

«
déplacé»

à l’égard de Nicolas Sarkozy (dans la plaquette présentant la saison 2007-2008
de ce théâtre subventionné), ne nous ont encore fait
que sourire. Ce qui est bon signe. Contre Ubu,
son cynisme brutal et son zèle imbécile, le rire
constitue une arme qu’il importera de ne pas négliger.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l' analyse de Badinter

Message  Invité le Mar 11 Sep - 19:07

sam telam a écrit:et c'est aussi une critique du bush's shitstem qu' on retrouve egalement dans le flicage de London par les cameras....cette parano basée sur la croyance que l' inné prime sur l' acquis, que les rois ont le sang bleu, que l' inegalité etant "naturelle", plus rien ne ns empêche de piétiner l' autre pour arriver à nos fins, puisque ce sera tjrs qu' une pauv' tache à éliminer.....
c'est à gerber des joncs (pardon pour les loireaux) Cheese

Je partage cet avis Number One

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l' analyse de Badinter

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum