la pèche à l'anchois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la pèche à l'anchois

Message  billbaroud35 le Lun 23 Juil - 14:40

article intéressant sur les dessous de l'histoire des quotas de pêche...encore un coup la france a l'air en dessous de tout! Pas_ma_faute

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/07/complot-danchoi.html

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  yapadebu le Lun 23 Juil - 14:51

Je croyais que Sarko était le chef de l'Europe ? Pourtant c'est ce qu'on nous dit plus ou moins à la télé non ?

Moi je sais que Bolloré affrête des bateaux de pêche tunisiens et lybiens pour le thon en méditerrannée. Eux ne sont pas soumis à l'Europe. De là à penser que l'on est en train de lui ouvrir le marché européen, il n'y a qu'un pas. Parce que là il va être tout seul à pêcher, en méditerrannée, du moins. Qui l'empêche d'aller pêcher en Atlantique ?

Parce que la vente des anchois, ou du thon méditerrannéen n'est pas interdite que je sache. On mangera du poisson conditionné en Tunisie ou au Maroc, et voilà tout.

Je suis parano ou bien ?

yapadebu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  sam telam le Lun 23 Juil - 14:57

je me méfie bcp de Jean Quatremer qui était correspondant de Libé à Bruxelles à l' époque de la bagarre du TCE et qui a tt fait avec July pour qu' on vote oui! d' un côté on veut une concurrence libre et non faussée et qd ça va mal, on fait appel au "papa" Etat pour financer la survie....30 000 € par pêcheur, si je compare, l' année dernière j' ai perdu mon statut d' intermittent, parce que 15000€ ne sont jamais arrivé alors qu' on devait à 3 intervenant(e)s prendre en charge une classe de seconde sur le dev durable, le thème de l' eau.
Et pourtant, on avait l' Unesco national, l' education nationale, Leo Lagrange dans le tour de table, en plus on a bossé 15 jours pour mettre le projet au point, l' imprimer, etc....non rétribué, et je reste cool.............mais je suis sûr qu' on ns prend pour des cons....
Cool

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  Gotch le Lun 23 Juil - 19:40

Sam Telam nous assène:
"non rétribué, et je reste cool.............mais je suis sûr qu' on ns prend pour des cons...."

Quand je boulonnais encore, nous avons eu une nouvelle installation avec un logiciel de pilotage complètement brut de fonderie, sans aucun garde-fou intelligent contre de simples erreurs de faute de frappe, sans ces petits utilitaires associés qui ne sont rien et facilitent 'achement la vie...

Parce que cela m'intéressait, j'ai étudié le truc à fond, y compris à l'éditeur hexadécimal pour voir la structure des fichiers de configuration, et puis j'ai créé un environnement complet dont mes connaissances de base sommaires m'obligeaient à le recréer à chaque fois manuellement sur chaque ordinateur de pilotage : je ne savais pas faire un script complet de config, qui aurait d'ailleurs été très complexe... Pour l'occasion, j'ai écrit des programmes dans un langage dont très peu d'exemplaires ont été vendus, le Visual Basic for Dos, mais que j'avais acheté. J'ai aussi étudié le gros manuel en anglais technique de TCP for OS/2...

J'ai eu la reconnaissance de mes collègues, dont cela simplifiait drôlement la vie, de mon chef qui m'a proposé d'étendre le même environnement sur un site similaire, dans une autre "filiale" du groupe. Je n'en ai retiré aucune augmentation, aucun signe qu'en plus haut lieu mon travail personnel à la maison avait apporté quelque chose. Eh bien, malgré la satisfaction d'avoir accompli un bon travail, malgré le gain de temps et de sécurité de mes collègues dont ils ont su me remercier, savoir qu'au-dessus, dans les sphères qui décident, ces contingences, on n'en a rien à battre, c'est plutôt frustrant...

Et aussi, incidemment, je ne comprends toujours pas que la boîte qui concevait ces logiciels de base et les machines qu'ils commandaient ne s'est absolument pas intéressée à un travail gratuit qui sécurisait le boulot des opérateurs et le simplifiait. Je l'ai proposé au concepteur principal, qui avait justement pris notre site comme "site pilote" en raison de son importance en volume et de la qualité de l'accueil, manifestement les difficultés des opérateurs ne le concernaient pas.

C'est là qu'on se dit: "Toi, tu es en bas, de toute façon tu y restes....". On est apparemment loin de la pêche à l'anchois, mais cela ramène toujours au mépris de celui qui fait le boulot, ou qui voudrait bien le faire si on le lui permettait......Stress

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  sam telam le Mar 24 Juil - 9:28

Gotch a écrit:
C'est là qu'on se dit: "Toi, tu es en bas, de toute façon tu y restes....". On est apparemment loin de la pêche à l'anchois, mais cela ramène toujours au mépris de celui qui fait le boulot, ou qui voudrait bien le faire si on le lui permettait......Stress
je pense qu' on est en plein ds le sujet car, à travers nos experiences professionnelles, ns pouvons ns rendre compte que ce manque de reconnaissance sociale et de notre valeur individuelle est en contradiction avec la supposée égalité du citoyen d' une part et notre aspiration au bonheur et à l' émancipation, d' autres parts .
Combien de fois ns explique-t-on que si on ne ns fait pas de feedback positif c'est pour pas "gonfler l' ego"......mais justement ce qui plombe l' enthousiasme qu' on a à accomplir sa tache, c'est cette façon sournoise de ne parler que du négatif, de mettre des barrières d' autorité correspondant à des diplomes, des experiences.
Des a-priori ou des préjugés, en fonction du nom, du faciès, de la couleur, enfin de je ne sais quelle singularité qui créeraient des classes, des castes, des strates sociales auxquelles ns sommes sommés de ns soumettre ss peine de ne pas exister socialement.
Qu' est-ce qui s' est joué ds l' expérience que tu ns rapporte, Gotch? c'est une chose que je vis presque quotidiennement. Une usurpation d' autorité.
Tu as été perçu comme un dangereux concurrent qui pouvait prétendre à prendre la place de celui ou celle qui détenait l' autorité et qui n' avait pas eu l' idée ni pris l' initiative de concrétiser cette idée.
Peu importe que ta motivation soit altruiste, pour le bien de la collectivité, ton action a été perçue comme une agression par un être qui n' analyse qu' avec son cerveau reptilien, le cerveau primitif, siège de la peur, l' agression, etc...
On est ds la LUTTE DES PLACES!!!!
Une fois en place, l' humain, cet animal social, à peine plus évolué qu' un chien, va passer une grande partie de son énergie et de son temps à défendre son territoire symbolique ou virtuel. Voilà le monde du "travail"...
C'est pourquoi, n' en déplaise aux adorateurs du "struggle for life", il est urgent de parler d' ACTIVITE (je ne hurle pas, je mets les mots en exergue)
L' Humain, grâce à son acculturation, a la chance de réfléchir et d' appliquer des concepts de COOPERATION,EMPATHIE,NON VIOLENCE......etc.....en terme de stratégies d' émancipation et de droit au bonheur.
J' ai bcp bataillé pendant la campagne présidentielle pour défendre cette idée, sur bellaciao, au début, sur electrons libres, ensuite, mais, à chaque fois, on revient à une analyse des rapports de force comme source des rassemblements et des luttes, ce qui n' aboutit que rarement à un résultat positif tt en épuisant les forces par l' usure du temps.
Comme le dit Patrick Mignard alias "La belette", prof d' économie , tt ça, c'est du blablabla ds lequel se confortent des gens en place, ou qui prétendent à une place et on l' a vu même dans l' équipe à Bové.... Tant qu' il n' y aura pas de réseaux d' économies solidaires et alters suffisamment forts pour renverser le réseau capitaliste en place, les petits frères sarkozy du medef pourront dormir tranquille sur leur traversin de biffetons acquis par l' exploitation de l' humain.....
Un autre aspect est encore plus troublant: la bétise de celui ou celle qui agit de cette façon est contre-productive même ds un shitstem capitaliste.En effet, la logique capitaliste visant à un accroissement des bénéfices du groupe ayant investi un capital ds l' entreprise, tte initiative visant à augmenter la productivité devrait être saluée et récompensée comme MERITANTE.....j' utilise à dessein le vocabulaire de ce monde du "travail"..... L' exemple des hackers ayant été recrutés par IBM, Intel ou MS est là pour montrer qu' il y a des DRH intelligents................dans la logique capitaliste, s' entend...
chez ns , les musiciens, c'est encore plus évident, en 5', tu sais si le zyco fait l' affaire ou pas....par contre, c'est celui ou celle qui a trouvé le contrat qui devient le "patron" ou du moins qui est perçu comme tel par l' employeur occasionnel qui n' a besoin que d' un seul interlocuteur....c'est ainsi qu' on peut se retrouver avec le paradoxe du créateur, qui n' est pas perçu comme le "patron", souvent parce qu' en tant qu' artiste, il n' a pas le temps, ni le goût du démarchage et de l' action-co. D' où la naissance de cette magnifique profession d' impressario ss laquelle un artiste n' existe pas....isnt' it wonderful?????

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  clomani le Mar 24 Juil - 10:05

J'ai eu peu d'expériences de travail à l'étranger... mais, pour avoir travaillé un an chez Du Pont de Nemours, en Suisse, il m'a semblé que l'ambiance de travail était totalement différente de celle qui régnait dans une petite boîte en Suisse où j'ai travaillé, et le contraste a été encore plus grand quand je suis arrivée à Europe 1 fin 70.
Chez Du Pont, (mais c'était en 69, l'ambiance mondiale était différente) on travaillait dans une ambiance relax. Ce qui m'a frappée quand j'y ai commencé, c'était cette décontraction et cette efficacité : tout le monde travaillait, mes collègues m'aidaient parce que j'avais des difficultés avec l'anglais au début, j'étais "trainee" donc stagiaire, mais salariée bien sûr. Avec le "you" tout le monde parlait à égalité et respectueusement. J'avais été humiliée avant au cours de ma 1ère expérience de boulot et je passais mon temps à aller pleurer dans les toilettes tant mon patron me faisait peur. Arrivée Paris après Du Pont... j'ai eu l'impression de faire un bond en arrière terrible : Siégel qui était mon premier patron m'ignorait, tant il était enveloppé dans sa suffisance, son chauffeur me draguait, sa secrétaire m'infantilisait... tout me paraissait très guindé et arriéré. Eh bien 38 ans après, je pense toujours que la France est un pays beaucoup trop hiérarchisé... avec une société entièrement gangrénée par ces rapports de force. Ca me fait penser à ce que racontait une psychologue qui avait fait une étude comparative entre les méthodes d'enseignement anglo-saxonnes et les françaises. Elle disait qu'en France, on pratique le "ni...ni" en éduquant ses enfants, alors qu'aux USA par exemple, on y pratique le "si...si". On en parlait avec Duchesse hier au téléphone, il y a tellement de parents qui s'imaginent être tout puissants devant un enfant, oubliant que l'enfant a une âme, qu'il réfléchit souvent 10 fois plus vite et 10 fois mieux que des adultes.
Mais ce manque de générosité, d'ouverture d'esprit, cet esprit de compétition forcené qui règnent dans le monde du travail doit être tout à fait à l'ordre du jour maintenant... Nous sommes trop nombreux sur cette bonne vieille terre, il n'y a plus assez de ressource... l'élimination naturelle n'existant quasiment plus grâce au progrès industriel et scientifique... faut éliminer, humilier, rayer de la carte, pousser, nier même... Quand on a peur, on fait n'importe quoi... et là, y'a de plus en plus de monde qui a la trouille d'être poussé de côté.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pèche à l'anchois

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum