Pendant ce temps-là, en Suisse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  clomani le Dim 11 Oct - 18:41


Une affiche "anti-minarets" provoque un vif débat en Suisse


Les villes de Genève et de Zurich ont autorisé une affiche anti-minarets, dans le cadre d'un référendum appelant les
Suisses à se prononcer sur l'interdiction, dans tout le pays, de la construction de minarets à côté des mosquées. Cette campagne vient après la publicité xénophobe (signalée par @si) parue dans un journal suisse contre la "racaille" venue d'Annemasse, et les tensions entre la Suisse et la Lybie.





Cette affiche de l'UDC (Union démocratique du centre, extrême
droite) fait partie d'une campagne qui a rassemblé plus de 100 000
signatures pour obenir une consultation nationale. Cette campagne qui a
commencé il y a deux ans est aussi soutenue par l'UDF (l’Union
Démocratique Fédérale, droite chrétienne).






Les villes de Lausanne Montreux, et de Bâle ont interdit ces affiches,
mais Zurich et Genève les ont autorisées, au nom de la liberté
d'expression. A Lausanne un communiqué de la ville précise que
l'affiche, «représente une femme en burqa au regard menaçant et des
minarets aux allures de missiles qui transpercent le drapeau suisse,
véhicule, aux yeux de l’exécutif lausannois, des ressentiments
racistes, irrespectueux et dangereux
»



Les partisans de l'interdiction des minarets s'expliquent ainsi : "Le minaret en tant que bâtiment n'a pas de caractère religieux. Il
n'est même pas mentionné dans le coran et dans les autres écritures
saintes de l'islam. En fait, le minaret est le symbole d'une
revendication de pouvoir politico-religieuse qui, au nom d'une dite
liberté religieuse, conteste des droits fondamentaux, par exemple
l'égalité de tous, aussi des deux sexes, devant la loi. Il symbolise
donc une conception contraire à la Constitution et au régime légal
suisse.
"



Mais selon eux, "cette
initiative ne restreint en revanche pas la liberté de croyance qui est
garantie dans la Constitution comme un droit fondamental.
"



Un communiqué de la Conférence des évêques suisses (CES), "dit non à l'initiative contre la construction des minarets" soulignant que "les minarets, comme les clochers des églises, sont un signe de la présence publique d'une religion". Par contre, "l'évêque catholique de Sion, Norbert Brunner, le président de la Fédération des Eglises protestantes Thomas Wipf et le président de la Fédération des
Eglises évangéliques Max Schläpfer ont estimé qu'interdire des affiches est une mauvaise solution. Il faut combattre l'initiative
anti-minarets, mais pas par ce biais
"

Un appel en faveur de la liberté et la démocratie a été lancé par plusieurs groupes comme la société pour les minorités en Suisse, la
Communauté de travail interreligieuse en Suisse, la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme et le Zürcher Lehrhaus. Ils considèrent que cette campagne "favorise la discrimination et l’exclusion de citoyennes et de citoyens de religion musulmane" qui seraient plus de 310 000 en Suisse, alors qu'il y a de nombreuses mosquée, mais seulement quatre minarets. Ces groupes diffusent une affiche disant "Le ciel en Suisse est suffisamment grand"










"Avec
ses 22 mètres, il est haut, le seul minaret romand, à Genève. Pourtant
on le voit à peine. Et ll n'agite pas du tout le voisinage
" constate le quotidien suisse Le Matin.


Le Matin samedi 10 octobe 2009





24 heures remarque que le gouvernement suisse s'inquiète et que tous les
ambassadeurs suisses à l'étranger sont invités à être vigilants sur
l'impact médiatique de cette affaire dans les pays où ils sont basés.
Le journal cite le représentant de l'Organisation de la conférence
islamique qui regroupe 57 états : "Si l'initiative passe, l'image de la Suisse en souffrira"
L'article est illustré d'une photo de Pascal Couchepin, président de la
Confédération suisse, devant la mosquée d'Al-Zhar, lors d'une visite
officielle au Caire.


24 Heures 9 octobre 2009




24 Heures publie en bas de sa Une, un éditorial de son rédacteur en chef,
Thierry Meyer qui se prononce contre l'interdiction des affiches, qu'il
qualifie de "politique" estimant que ce n'est pas "une réaction salutaire face à la provocation xénophobe".

"Faut-il priver la population d'apprécier à sa juste valeur une affiche qui veut nous faire croire que les minarets sont un problème de société en
Suisse et que les femmes voilées en menacent l'équilibre ?
"


24 Heures 8 octobre 2009


En pages intérieures, 24 Heures cite un sondage indiquant indique que 51 % des 1 000 Suisses interrogés sont opposés à l'interdiction des minarets tandis que 34,9 % se déclarent favorables.


L'éditorial de la Tribune de Genève du 8 octobre estime que les "populistes" aiment "flirter avec la ligne rouge", en page intérieure, le quotidien écrit que "les musulmans sont eux aussi divisés sur le choix de prohiber ou non cette image choquante".





Le journal satirique suisse en langue allemande, Nebelspater tourne en dérision l'interdiction de l'affiche anti-minarets en reproduisant une affiche évoquant l'interdiction de la culture des asperges. Le
texte explique qu'au nom de la défense des végétariens choqués par
cette affiche qui compare les asperges à des missiles iraniens "perçant sauvagement" le drapeau suisse, il faut interdire l'affiche car "les Suisses sont trop stupides pour se faire une opinion par eux-mêmes".


Par Gilles Klein le 11/10/2009

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  kayokay le Dim 11 Oct - 21:07

Et t'as pas vu comment que l'UDC, ils parlent des français...
http://www.lematin.ch/actu/suisse/udc-affiche-fait-scandale-174851

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  scud56 le Dim 11 Oct - 21:23

J'ADORE CETTE PAGE!


la pub pour le pinard en dessous du rédactionnel où l'on explique qu'il faut "prévenir un incendie"... C'est excellent...

scud56

Masculin
Nombre de messages : 3338
Age : 60
Localisation : Paris-Tokyo-Lamotte-Beuvron
Loisirs : Ne rien faire. Au chaud c'est encore mieux
Date d'inscription : 17/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  clomani le Lun 12 Oct - 9:53

kayokay a écrit:Et t'as pas vu comment que l'UDC, ils parlent des français...
http://www.lematin.ch/actu/suisse/udc-affiche-fait-scandale-174851

Si j'avais vu ! Putain de fachos suisses, ils sont aussi cons que les nôtres. En tant qu'Annemassienne, j'ai écrit au maire d'Annemasse pour l'encourager ... ce qui est étonnant, c'est que côté suisse, personne n'ait porté plainte !
On en parle même dans les téloches françaises !!! Avec 3 jours de retard mais bon... quand j'ai quitté Genève, ils en étaient aussi à la Nième votation anti-étrangers qui venaient bouffer le pain des Suisses, mais là ça concernait les gens du Sud. Maintenant que le chômage devient important, ce sont les racailles annemassiennes qui ne sont pas les bienvenues !
Les Suisses vont bientôt ressembler aux colons israéliens des territoires occupés.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  kayokay le Lun 12 Oct - 11:00

clomani a écrit:
kayokay a écrit:Et t'as pas vu comment que l'UDC, ils parlent des français...
http://www.lematin.ch/actu/suisse/udc-affiche-fait-scandale-174851

Si j'avais vu ! Putain de fachos suisses, ils sont aussi cons que les nôtres. En tant qu'Annemassienne, j'ai écrit au maire d'Annemasse pour l'encourager ... ce qui est étonnant, c'est que côté suisse, personne n'ait porté plainte !
On en parle même dans les téloches françaises !!! Avec 3 jours de retard mais bon... quand j'ai quitté Genève, ils en étaient aussi à la Nième votation anti-étrangers qui venaient bouffer le pain des Suisses, mais là ça concernait les gens du Sud. Maintenant que le chômage devient important, ce sont les racailles annemassiennes qui ne sont pas les bienvenues !
Les Suisses vont bientôt ressembler aux colons israéliens des territoires occupés.
Y a quand même eu une manif la semaine dernière contre le racisme anti-français. J'en étais. Mais ça n'a pas changé grand chose puisque dimanche dernier, le MCG (mal nommé mouvement citoyen genevois), a tellement bien joué sur le ressentiment anti-français à Genève qu'ils ont gagné plein de sièges aux élections locales (Grand Conseil). Ce ressentiment anti-français trouve sa source avant tout dans les difficultés interne à Genève : travail (10% de chômage quand même), pénurie logement, pénurie de locaux et de personnel éducatif (crèches surtout), sécurité déglingo dans certains quartiers de la ville (les Pâquis surtout). Des difficultés nouvelles pour une ville qui n'a fait que prospérer depuis des siècles. Alors, tu connais le truc. Comme d'hab, il faut des bouc-émissaires. Chez nous ce sont les frontaliers. Bon déjà que historiquement, Genève à la dent dure contre la Haute-Savoie qui se trouve aux quatre coins du canton, ce qui donne une impression d'enclavement assez impressionant. Les frontaliers ça reste pour beaucoup de Genevois, des Français grande gueule, chauvins, mal polis, crados et qui conduisent comme des cochons. Et voilà-t-y pas qu'ils viennent nous piquer le boulot. Et le MCG a su appuyer là où ça faisait mal : secteurs dont le personnel est à majorité frontalière (très petits mais existants), marché du travail modifié depuis les accords de Schengen grâce auxquels les frontaliers peuvent travailler plus facilement en Suisse. En plus le MCG c'est du vrai poujadisme pur jus. De la gueulante de petit commerçant, contre tout et n'importe quoi. Des propositions farfelues en rafale. Mais là où ils sont malins, c'est qu'ils essaient de se distinguer de l'UDC en jouant sur l'ambiguité territoriale. Ils disent être un mouvement social, militant et intégrant toutes les couches de la société genevoise, soit-disant ni droite, ni gauche. ça veut donc dire que dans une ville à plus de 45% de gens issus de l'immigration et un canton qui en fait 30%, tout le monde peut rejoindre le MCG et gueuler contre ces salauds de bouffeurs de tartiflètes. Du coup le MCG réussit l'arnaque de se faire passer pour un mouvement anti-raciste aux multiples "sensibilités". Mais bon, ils n'hésitent pas à embrayer sur le terrain de l'UDC quand il s'agit de parler des dealers d'Afrique du Nord et de l'Ouest, des jeunes, du bruit, de ces pourris de partis traditionnels (droite-gauche). Mes copains de Solidarités, d'Alliance de Gauche et du PS suisse ont bien essayé de prévenir les gens, mais il semblerait que le MCG fasse un tabac dans les quartiers populaires...
Quand à l'UDC, eux ils ont un autre crédo. Quand ils parlent de la racaille de France, ils sous-entendent tous ces bougnoules d'Annemasse qui viennent vendre de la drogue et raquéter nos enfants... eux, ils sont moins dans l'ambiguité, mais ils sont beaucoup plus riches que tous les autres partis puisqu'ils ont le soutien des banques et des milieux d'affaires suisses-allemands, ce qui les rend beaucoup plus efficace que le MCG qui n'est que le résultat de petits changements conjoncturels dans la société genevoise et qui finira par disparaître comme tous les autres partis de milices genevoises qu'on a connu avant (Vigilance dans les 80's, mouvement des genevois dans les 90's, etc...).

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  clomani le Lun 12 Oct - 11:18

Dès qu'il y a une récession économique, c'est tellement plus facile d'accuser "l'étranger", l'"autre", encore plus lorsqu'on est à côté de la frontière. Quand je vivais à Annemasse dans les années 70, c'était constamment la guerre entre Genevois et Annemassiens ! Quand j'étais à la fac, une des nanas qui faisait sa maîtrise d'ethno avait d'ailleurs fait son mémoire sur les relations entre Genevois et Haut-Savoyards (elle vivait à Saint-Julien et avait été fonctionnaire internationale... hyper prout prout... m'étais prise de bec avec elle le jour où elle disait que les jeunes ne branlaient rien).
Je confirme que les Genevois étaient à l'affût du moindre coup de volant ou erreur de pré-selection dans leur ville des voitures immatriculées 74. Nous, de notre côté, les Genevois étaient appelés les "pique-meurons" (mûres) ou les voleurs de jonquilles... on se fichait de leur lenteur, de leur côté discipliné etc.
Si les Genevois fêtent l'"Escalade" à coups de marmites en chocolat remplies de fruits en massepain, c'est parce que les Haut-Savoyards avaient décidé un jour de "prendre" Genève. Et qu'ils ont été renvoyés chez eux à coups de soupe brûlante versée d'une marmite par une bonne mère de famille (à noter que c'est toujours une brave ménagère qui renvoie l'envahisseur dans les légendes).
Mais là, grosse merde financière en effet. Genève a moins de boulot à offrir aux frontaliers. Mais les dealers, s'ils ont traversé la frontière, c'est probablement parce qu'ils avaient plus de clients côté suisse... Faut pas oublier que le trafic en tout genre n'existerait pas s'il n'y avait pas la clientèle.
N'empêche que ça craint de plus en plus, la Suisse ! Remarque, la France, ça pue aussi

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, en Suisse...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum