Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  Gotch le Lun 28 Sep - 19:28

Certes c’est écrit en anglais mais dans les colonnes du Financial Times, une institution de la presse britannique et un quotidien fondé en 1888 qui constitue la référence de l’establishment financier international.


Bakchich y occupe la "une" de l’édition de lundi, sous le titre "French satirical website goes into print" soit "un site web satirique français se lance dans le papier".
La suite de l’article ci-dessous.


French satirical website goes into print


By Ben Hall in Paris


Published : September 27 2009 23:32 | Last updated : September 27 2009 23:32


Bakchich, a French satirical website, is making a mockery of the newspaper industry’s dash for digital.


Buoyed by strong French demand for parody in print, the online journal has taken the unusual step of launching a paper edition.


As troubled US titles shift to online-only formats and
media moguls such as Rupert Murdoch predict the demise of newsprint,
Bakchich, which takes its name from the Arabic for bribe, has staked
its future on ink and dead trees.


With the launch of Bakchich Hebdo (meaning ‘Weekly’),
French readers can choose from four satirical weeklies. The other three
together sold about 630,000 copies a week in 2008, according to
unaudited figures, up 13 per cent.


Nicolas Beau, editor of the Bakchich website, said the
print edition would bring a “qualitative leap” in terms of writing and
editing because content would have to be shoe-horned into 20 pages. A
place on France’s admittedly crowded news stands would give the
publication more prestige and visibility while bringing in new readers,
he added.


But the main reason for the paper launch was financial.
Bakchich, like the other online news sites that have sprouted in France
in recent years, has not yet found an economic model that can turn a
profit. “With the collapse of advertising, we couldn’t make things add
up,” Mr Beau said.


He hopes that with a circulation of 25,000 to 30,000,
revenue from paper sales can support his small team of writers and
editors. The success of Siné Hebdo, set up by cartoonist Siné last
year, suggests the market can support a fourth publication, he added,
as it now sells 50,000 copies a week.


Bakchich’s paper venture is an expression of confidence
in French demand for satire. In economic terms, the segment is small
and the titles independently owned. But in cultural terms, satire is
big.


France has a long tradition of lampooning its leaders
in print, partly a reflection of its mainstream media, which is more
deferential than its Anglo-Saxon equivalents. The venerable Canard
Enchaîné, by far the most read of the genre, was set up in 1915 and has
exposed its share of scandals as well as mocking presidents. It has a
weekly circulation of 500,000.


Patrick Eveno, a lecturer in media at the Sorbonne in
Paris, says satire is in tune with the times. In France’s centralised
political system, it is hard for the media to hold Nicolas Sarkozy, the
president, to account.


“Only the court jester can criticise an all-powerful monarch,” Mr Eveno said.

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  billbaroud35 le Lun 28 Sep - 19:43

faut voir l'effet de curiosité...

ce qui est sur c'est que siné hebdo + charlie hebdo vendent plus que charlie tout seul avant...

maintenant bakchich se distingue vis a vis des autres car il a de la pub et va du oueb versle papier a l'inverse des autres...on verra si la mayonnaise prend, c'est le mal que je leur souhaite!

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  gros branleur le Mar 29 Sep - 23:20

Bousculade sur le créneau des hebdos satiriques

http://www.rue89.com/2009/09/23/grosse-bousculade-sur-le-creneau-des-hebdos-satiriques


Situation inédite dans une presse sinistrée : il y a un an, on ne trouvait que deux hebdomadaires satiriques, chaque mercredi chez son marchand de journaux (Le Canard Enchaîné et Charlie Hebdo).
Est arrivé Siné Hebdo, et depuis ce 23 septembre, on trouve désormais Bakchich Hebdo, émanation du site Internet Bakchich.info. L'investigation a le vent en poupe ; côté web, ça tâtonne encore. Tour d'horizon.

Bakchich Hebdo : le papier, c'est quitte ou double N°1, 20 pages (dont 4 des « meilleures infos du net » sélectionnées par Vendredi.info), 1,80 euro.

Création : 23 septembre 2009
Enjeu : trouver un modèle économique. Xavier Monnier, directeur de la publication :
« Pour nous, il est crucial de trouver l'équilibre économique que nous n'arrivons pas à atteindre avec le seul site web.
Ce lancement en kiosques, c'est un peu quitte ou double. Au bout du cinquième numéro, nous serons fixés.»
Ventes : 30 000 attendues (100 000 pour le n°1), équilibre à 25 000.
Equipe :
une douzaine de permanents.
Publicité :
oui. « Pas d'opposition idéologique. »
Siné Hebdo : encore 10 000 acheteurs espérés

N°55, 16 pages, 2 euros.
Création : 10 septembre 2008.
Enjeu : vendre 10 000 exemplaires de plus chaque semaine. Siné Hebdo, qui vient de fêter son premier anniversaire avec un hors-série en forme de best-of,
conserve environ 200 000 euros de réserves grâce à son premier numéro (180 000 exemplaires vendus), et est à l'équilibre depuis le début.
« Mais on fait très attention. Et si nous voulons étoffer l'équipe, il nous faut gagner encore des lecteurs », explique la rédactrice en chef, Catherine Sinet.
Ventes : 55 000.
Equipe : dix permanents.
Publicité : non.

Charlie Hebdo : les enjeux de l'après-Val

N°901, 16 pages, 2 euros.
Création : renaissance en juillet 1992, après une première période (1970-1981). Nouvelle formule le 9 septembre 2009 (« Charlie 3 »).
Enjeu : retrouver les chiffres de ventes d'avant l'été 2008 (autour de 63 000 par semaine).
Ventes : plus de 54 000.
Equipe : une trentaine de permanents.
Publicité : non(à part une pub chaque semaine pour Libé, dans le cadre d'un échange).

Le Canard Enchaîné : le Web ? moi non plus !

N°4639, 8 pages, 1,20 euro.
Création : 10 septembre 1915.
Ventes : 536 874 (moyenne 2008).
Equipe : une soixantaine de permanents.
Publicité : non.
Enjeu : pourquoi changer une formule qui marche ?
Confortablement assis sur un matelas abondé chaque année -90 millions d'euros de réserves ! -, le vétéran n'a pas les mêmes soucis que les trois autres. Mais depuis le début de 2009, comme les autres journaux, le Canard a vu ses ventes baisser (de 10%).

Photo : unes du Canard Enchaîné, de Charlie Hebdo, de Siné Hebdo et de Bakchich Hebdo (DR).

On peut donc penser que Siné a réussi son pari en faisant ventes égales avec Charlie. Lequel a vu ses ventes baisser d'environ 15%...
Bonne chance à Bakchich version papier, mais je ne suis pas sur qu'il y ait encore beaucoup de place sur ce créneau.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  clomani le Mer 30 Sep - 9:54

C'est une bouffée d'air frais dans la pollution parisienne (pas plu depuis + de 10 jours, j'vous dis pas l'odeur) :
La presse écrite se porte mal mais les journaux sans pub donc indépendants vont bien et Val a bien lancé Siné Hebdo (que je trouve toutefois un peu mou du genou lorsque je le lis)...
Et pan dans la gueule de Val... (sauf que j'aurais souhaité une plus grosse baisse de Charlie H.) mais bon...

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  gros branleur le Jeu 1 Oct - 1:34

Charlie, je ne lis plus depuis très longtemps,
Siné, je n'ai acheté que le n°1,
Bakchich, je n'ai pas essayé,
Le canard, j'étais un lecteur assidu, mais j'ai arrêté de l'acheter depuis quelques mois...

Je me suis tourné vers des journaux mensuels ou bimestriels comme
CQFD journal de critique sociale
http://cequilfautdetruire.org/


le Plan B, critique des médias, en quelque sorte la vitrine papier d'Acrimed
http://www.leplanb.org/LE-PLAN-B-No20-SOMMAIRE.html


Fakir, le journal régional devenu national monté par Francois Rufin (reporter à la bas si j'y suis) et qui offre des enquêtes fouillées intéressantes et non dénuées d'humour.
http://www.fakirpresse.info/frontoffice/main.php?rub=accueil.php
(la dernière mise à jour du site date un peu...)

ça c'était le numéro d'avant les vacances sur les banques, dans le dernier Fakir fait un dossier:
"Mais que font les syndicats? (et surtout leurs directions?)"
en s'interrogeant particulièrement sur la CGT qui passe d'une logique de lutte à une logique de concertation au grand dam des salariés qui se sentent trahis par l'appareil et ses hauts dirigeants.
Un exemple?
entre le 1er janvier et le 1er juillet 2009, Thibault (tout comme Mailly et compagnie) n'ont effectué aucune visite aux salariés en conflit de Good Year, Continental ou Caterpillar, alors que pendant le même temps ils se rendaient (officiellement) 8 fois à l'Elysée...

Une presse alternative sans gros moyens, surtout animée par des bénévoles qui se battent sans concession et ne baissent pas les bras et qui je pense ont plus besoin de mon soutien que les hebdos satiriques plus ou moins établis.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bakchich papier, apparemment un succès (Financial Times)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum