Fil sur l'IRAN

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Lun 22 Juin - 20:17

kayokay a écrit:
yapadebug a écrit:Il y a quand même 30% de la population en dessous du seuil de pauvreté en Iran. Voir wikipédia.
30% c'est pas la majorité ! Donc il faudra revenir pour nous faire le coup d'"Ahmadinejad l'homme du peuple“...
Ne soit pas de mauvaise foi. Si 30% de la population et en dessous du seuil de pauvreté, ça veut dire qu'il y a une forte majorité de gens pauvres, non ? Parce que ceux qui sont à peine au dessus doivent être au moins aussi nombreux.
Si tu regardes wikipédia tu verras que 90% des travailleurs iraniens sont payés par l'état (tout ou presque est nationalisé). Alors à moins que l'Iran paye ses fonctionnaires comme des traders de Wall Street, ce qui m'étonnerait beaucoup, je persiste à dire que la majorité des gens est plutôt pauvre en Iran.
Et c'est justement ce qui me fait dire qu'ils ont voté Ahmadinejad, celui ci avait augmenté les salaires minima et beaucoup promis, surtout beaucoup promis...
Sur wikipédia ils disent aussi que 30% des gens sont des paysans et que l'agriculture ne contribue au PIB qu'à hauteur de 10%: donc ce sont des paysans pauvres (30% se partagent 10ù du PIB). Ahmadinejad a mis en place un système de prêt aux petits paysans et ça lui a rapporté des voix aussi.
Sans compter qu'il a fait une campagne sans précédent, il est allé partout, dans les plus petits villages qui n'avaient jamais vu personne de Téhéran depuis 30 ans alors que Moussavi n'avait pas les moyens de faire pareil.
Sans compter que lors du débat télévisée contre Moussavi, il a été donné vainqueur par les observateurs (russes, américains, anglais et autres).
Sans compter que Moussavi est un allié de Rafsanjani, et que celui ci traine une vilaine histoire de corruption derrière lui, dont Ahmadinejad s'est fort intelligemment servi pour discréditer Moussavi.

Je continue ? (j'ai pas mal potassé la question de l'iran depuis une semaine... ) Cheese

Je ne suis pas du tout étonné qu'il ait été élu, appelle ça populisme, opportunisme si tu veux, il n'empêche qu'il a su mener sa barque et qu'en plus il avait les moyens de l'état que les autres n'avaient pas. Donc je ne pense pas qu'il y ait eu fraude, les iraniens ont voté pour lui, voilà tout.Un peu comme en France ils ont voté Sarko. Cheese

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 9:22

yapadebug a écrit:
kayokay a écrit:
yapadebug a écrit:Il y a quand même 30% de la population en dessous du seuil de pauvreté en Iran. Voir wikipédia.
30% c'est pas la majorité ! Donc il faudra revenir pour nous faire le coup d'"Ahmadinejad l'homme du peuple“...
Ne soit pas de mauvaise foi. Si 30% de la population et en dessous du seuil de pauvreté, ça veut dire qu'il y a une forte majorité de gens pauvres, non ? Parce que ceux qui sont à peine au dessus doivent être au moins aussi nombreux.
Si tu regardes wikipédia tu verras que 90% des travailleurs iraniens sont payés par l'état (tout ou presque est nationalisé). Alors à moins que l'Iran paye ses fonctionnaires comme des traders de Wall Street, ce qui m'étonnerait beaucoup, je persiste à dire que la majorité des gens est plutôt pauvre en Iran.
Et c'est justement ce qui me fait dire qu'ils ont voté Ahmadinejad, celui ci avait augmenté les salaires minima et beaucoup promis, surtout beaucoup promis...
Sur wikipédia ils disent aussi que 30% des gens sont des paysans et que l'agriculture ne contribue au PIB qu'à hauteur de 10%: donc ce sont des paysans pauvres (30% se partagent 10ù du PIB). Ahmadinejad a mis en place un système de prêt aux petits paysans et ça lui a rapporté des voix aussi.
Sans compter qu'il a fait une campagne sans précédent, il est allé partout, dans les plus petits villages qui n'avaient jamais vu personne de Téhéran depuis 30 ans alors que Moussavi n'avait pas les moyens de faire pareil.
Sans compter que lors du débat télévisée contre Moussavi, il a été donné vainqueur par les observateurs (russes, américains, anglais et autres).
Sans compter que Moussavi est un allié de Rafsanjani, et que celui ci traine une vilaine histoire de corruption derrière lui, dont Ahmadinejad s'est fort intelligemment servi pour discréditer Moussavi.

Je continue ? (j'ai pas mal potassé la question de l'iran depuis une semaine... ) Cheese

Je ne suis pas du tout étonné qu'il ait été élu, appelle ça populisme, opportunisme si tu veux, il n'empêche qu'il a su mener sa barque et qu'en plus il avait les moyens de l'état que les autres n'avaient pas. Donc je ne pense pas qu'il y ait eu fraude, les iraniens ont voté pour lui, voilà tout.Un peu comme en France ils ont voté Sarko. Cheese
Certes, mais encore une fois, il n'est pas du tout dit que TOUS les pauvres aient voté Ahmadinejad, compte tenu du fait que contrairement à Chavez, l'ami Mahmoud n'a pas tenu ses promesses. Donc, pas de précipitation.

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mar 23 Juin - 9:35

kayokay a écrit:Certes, mais encore une fois, il n'est pas du tout dit que TOUS les pauvres aient voté Ahmadinejad, compte tenu du fait que contrairement à Chavez, l'ami Mahmoud n'a pas tenu ses promesses. Donc, pas de précipitation.
Certes mais il n'empêche que comme le résultat est conforme avec le fameux sondage américain, il semble qu'il n'y ait pas eu fraude.
Ce qui pour autant n'excuse pas le pouvoir iranien de tirer sur les opposants bien sûr. Mais ça c'est pas étonnant, on sait de quoi est capable ce régime.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 14:01

yapadebug a écrit:
kayokay a écrit:Certes, mais encore une fois, il n'est pas du tout dit que TOUS les pauvres aient voté Ahmadinejad, compte tenu du fait que contrairement à Chavez, l'ami Mahmoud n'a pas tenu ses promesses. Donc, pas de précipitation.
Certes mais il n'empêche que comme le résultat est conforme avec le fameux sondage américain, il semble qu'il n'y ait pas eu fraude.
Ce qui pour autant n'excuse pas le pouvoir iranien de tirer sur les opposants bien sûr. Mais ça c'est pas étonnant, on sait de quoi est capable ce régime.
Et c'est seulement à cause du sondage ricain que tu affirmes être sûr qu'il n'y a pas eu fraude !!!!
Ecoute puisque tu es friand d'avis définitif, je vais te donner le mien. Les occidentaux, TOUTES sympathies confondues (pseudos méchants néocons mais également supposés"islamo-gauchistes antiaméricains") sont d'incorrigibles ethnocentristes. C'est complètement fou. On a d'un côté les uns qui disent que la fraude est le résultat des manoeuvres de "l'immonde" Ahmadinejad (alors qu'il n'en est que l'heureux bénéficiaire à qui on demande maintenant de fermer sa gueule) qui ne respecte pas les règles essentielles de la "démocratie-comme-nous-qu'on-fait", et les autres qui affirment mordicus "c'est-certain-j'en-suis-sûr-j'ai-pas-de-preuve-mais-j'en-suis-sûr" que c'est un coup des américains et des Israéliens. Mais malheureusement pour leurs fantasmes, cette affaire est STRICTEMENT INTERNE à l'Iran, et pour l'instant personne ne sait où ça va mener.
Ce qui m'étrangle de rage avec les réactions des uns et des autres, c'est que moins on a d'infos, plus chacun à son avis sur la question. Et ce qu'il y a d'encore plus rageant chez les pourfendeurs de l'impérialisme américain et du sionisme, c'est qu'à cause de leur obsession, ils schématisent TOUT en fonction de leur machin et qu'ils font preuve de la même ignorance entho-universaliste que les BHL et cie, mais dans un raisonnement inversé. Et là ça donne : les Iraniens ne peuvent pas oser s'élever tout seul contre le régime, c'est un coup des américains. L'autre camp disait pourtant exactement la même chose en 1979 en imaginant les russes derrière la révolution Iranienne, ce qui a fait perdre les pédales à la CIA et ça a donné ce qu'on sait.
Et puis, les querelles occidentalo-occidentales sont tellement des clichés de branlette intellos, qu'un coup on retrouve des types dans un camp et le coup suivant, ils se retrouvent dans le camp adverse.
Moi ce que je demande c'est un peu de respect pour les Iraniens qui ont quand même laissés des vies en plus très jeunes dans l'affaire (je parle de la pauvre Neda qui s'est pris une balle alors qu'elle ne faisait que REGARDER les manifs qui soit dit en passant sont pacifiques, donc aucune raison qu'un régime soit-disant démocratique y laisse des milices flinguer des gens !!!!).
Autre chose, Mon intuition sur le truc, c'est que cette histoire regarde en premier lieux les religieux qui se bagarent pour mettre en difficulté Khamenei ou marginaliser Rasfanjani qui est celui qui manipule Mossavi. Et aucun des deux n'est proche des USA. Seulement Khamenei se sert de son Kermit d'Ahmadinejad pour dénoncer "des traîtres" à la révolution, alors que TOUS sont des dignitaires du régime, et personne n'a envie que ça s'arrête. D'ailleurs s'il y a bien un pays complètement imperméable à toute ingérence extérieure c'est bien l'Iran. C'est pour ça qu'Obama se garde de tout commentaire, parce qu'il sait que tout peut basculer dans un sens ou dans un autre).
Je pense même que l'isolement de ce pays est la cause principale de toute la paranoïa qui entoure le régime.
Et maintenant le bordel continue : l'Iran entérine la victoire de Mahmoud, et l'opposition brandit la figure de Neda en la citant comme martyr de la révolution...de 1979, ce qui veut bien dire que personne n 'a vraiment envie que le régime s'effondre, même si il va droit dans le mur à cause de la faiblesse tactique de Khamenei (qui est un très mauvais dirigeant) et des dents longues des uns et des autres (Mahmoud, mais aussi Mossavi et Rasfanjani).

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mar 23 Juin - 14:55

Bon alors Kayo tu t'énerves pour rien (comme d'hab). Cheese

D'abord si on savait la vérité on serait pas en train de discuter, on n'aurait pas besoin d'émettre des hypothèses. On s'ennuierait quoi ! Cheese
Ensuite TON opinion vaut ce qu'elle vaut, mais tu n'as pas plus d'éléments pour l'étayer que moi pour étayer la mienne. Considérablement moins même, puisque tu ne t'appuies QUE sur ton opinion personnelle. Le fait de dire que je vois la CIA partout n'est pas un argument, vu que souvent quand je la vois, elle y est vraiment. Cheese
Attention je ne dis pas que tu as tort, je n'en sais rien en fait, si je le savais kje ne serai pas en train de discuter.
Alors c'est pas la peine de t'énerver comme ça, ça ne donne pas plus de force à tes propos, ni toi ni moi ne savons la vérité.

Tu veux mon avis ? La vérité est un mélange des diverses hypothèses: Il y a des factions rivales en Iran, plus ou moins soutenues et instrumentalisées par l'extérieur, et ça fait rétro-action l'un sur l'autre à l'infini, et que je te manipule et que tu me manipules, etc...

Ce qu'il y a de sûr c'est que le peuple iranien ne pèse pas bien lourd dans tout ça, les uns et les autres sont instrumentalisés par des gens sans scrupules (dedans et/ou dehors) pour qui les morts comptent pour du beurre.

Il y a aussi une hypothèse qu'on n'a pas évoqué:
Du fameux sondage ressortait 2 choses principales:
D'une part les gens allaient voter Ahmadinejad (à 65%) et d'autre part les gens voulaient plus de démocratie et moins de pouvoir aux mollahs (relire l'article). Les gens voyaient en Ahmadinejad le seul homme politique iranien capable d'arriver à ça. (ça moi je n'en sais rien, c'est peut-être vrai après tout)
Or un Ahmadinejad élu si confortablement est un danger pour les mollahs, puisqu'il en retirera une très forte légitimité. Il aurait donc pu affaiblir les mollahs à son profit sous prétexte d'accomplir la volonté du peuple.
Donc tout cela ça pourrait bien être une manœuvre des mollahs pour affaiblir Ahmadinejad à leur profit, en se posant comme arbitre et en faisant en sorte qu'Ahmadinejad reçoive son pouvoir des mollahs et non du peuple. Une manière de lui lier les mains en quelque sorte.

Mais bon voilà, on ne sait rien et on en est réduit à émettre des hypothèses qui valent ce qu'elles valent, jusqu'à ce qu'on en sache plus (c'est à dire certainement jamais).
C'est intéressant mais ce n'est pas la peine de s'énerver, voilà tout. Cheese

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 15:26

Ok, j'aime bien ta première partie, elle est un peu ce que je dis depuis des lustres, sauf que l'extérieur n'y est pour rien dans l'histoire, et d'ailleurs l'extérieur lui aussi est en train de jouer au pas de 2 initié par Khamenei.

Ta 2e partie me laisse un peu plus perplexe. Ahmadinejad EST l'homme des mollahs. Tout comme l'est Mossavi avec Rasfanjani. En fait ils sont tous en train de se flinguer entre eux et se servent des uns et des autres pour soit affaiblir Khamenei soit isoler Rasfanjani. Et évidemment c'est le peuple qui raque. Mais tu sais, la manipulation vient aussi des jeunes manifestants. Eux, ils profitent du bordel pour faire valoir leurs désirs à eux. Une sorte de mai 68 à l'orientale. Et ils manipulent les occidentaux via internet et les manifs autour du monde. Ce sont d'ailleurs les seuls qui veulent la fin du régime. Et Mossavi se sert d'eux pour faire son truc et Ahmadinejad se sert d'eux pour dénoncer les Américains et consolider une popularité dont il ne sait plus vraiment ce qu'elle vaut puisque personne n'a l'air de savoir ce qui s'est vraiment passé.
Et puis un Ahmadinejad à 65% ça veut aussi dire que le régime se porte bien, et que Khamenei peut se sentir protégé. Donc, je doute que les Mollahs lui veulent tous du mal. Et puis au début, on croyait à une bagarre entre réformateurs et conservateurs, mais on apprend que les uns et les autres se font arrêter et qu'une bombe explose dans le mausolée de Khomeyni par des éléments quasi anarchistes (terroristes islamistes ? pro-occidentaux ?). La situation devient complètement hors de contrôle, si bien que même les partisans d'Ahmadinejad sont interdits de manif.
Moi je cite l'ex président Khatami qui exorte tout le monde à garder son calme. Perso, en ce moment, je préfère que Mahmoud garde le pouvoir en attendant que le truc se règle (comme un gvt transitoire), puis il y aura des réformes à engager c'est inévitable, maintenant que Khamenei a merdé en laissant le doute s'installer. Il faudra aussi régler le problème des Bassidji, parce que ces milices décrédibilisent le régime et lui donne une teinte particulièrement nauséabonde. Voilà, une fois de plus l'histoire est en marche, l'Iran qui est une grande nation de gens très intelligents doit absolument trouver une issue cohérente à tout ça et rendre justice aux familles des victimes des manifs. Sinon ils se feront bouffer tout cru par les occidentaux.

Enfin, cette fois je m'énerve pas pour rien. C'est vraiment très important qu'on arrive à analyser les choses sans cette sempiternelle grille de lecture occidentale manichéenne. C'est le combat de ma vie, depuis le temps qu'on se connait, je croyais que tu savais, non ? Number One

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mar 23 Juin - 15:40

Ouais mais il faut aussi qu'on se méfie de la propagande des uns et des autres.
Avant de parler de révolution, il faut voir si c'est un mouvement de fond ou bien le fait d'une minorité de gens.
Pour le moment j'ai personnellement l'impression que c'est une minorité, on nous parle de manifestations monstres, et puis quand on se renseigne il y a 1000 personnes, 2.000 personnes. Ce n'est pas beaucoup pour une révolution de masse !
J'ai l'impression que la presse occidentale prend ses désirs pour des réalités et qu'elle est en train de grossir le truc. Une manipulation de plus, comme le fait de nous faire croire que Moussavi allait être élu, comme ils l'ont fait la semaine d'avant les élections.

C'est pour ça que je suis méfiant et que je tendrais à penser qu'il y a intervention extérieure. Ca ne serait pas la première fois que ça arrive et à chaque fois c'est le même shéma de manipulation médiatique avec les mêmes petits soldats qui montent au créneau. A la fin ça devient caricatural.
Bon mais je suis peut-être parano aussi, à force de me faire manipuler, je doute de tout...

De même la vidéo de la jeune fille tuée et qui fait buzzz. Il faut se méfier des images, surtout de ce genre d'images. Rien ne nous dit qu'elle a été tuée par le pouvoir, ou que ce n'est pas un accident. Seulement ça arrange certains d'exploiter sa mort.

Au passage je remarque que les images et les infos passent très facilement par internet vers le monde entier. Pour un pays qui, d'après les dires de RSF et autres, censurait Internet, je trouve que ça circule très librement qui plus est en période de troubles civils, c'est bizarre quand même ! Encore une autre manipulation surement...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 15:50

yapadebug a écrit:Ouais mais il faut aussi qu'on se méfie de la propagande des uns et des autres.
Avant de parler de révolution, il faut voir si c'est un mouvement de fond ou bien le fait d'une minorité de gens.
Pour le moment j'ai personnellement l'impression que c'est une minorité, on nous parle de manifestations monstres, et puis quand on se renseigne il y a 1000 personnes, 2.000 personnes. Ce n'est pas beaucoup pour une révolution de masse !
J'ai l'impression que la presse occidentale prend ses désirs pour des réalités et qu'elle est en train de grossir le truc. Une manipulation de plus, comme le fait de nous faire croire que Moussavi allait être élu, comme ils l'ont fait la semaine d'avant les élections.

C'est pour ça que je suis méfiant et que je tendrais à penser qu'il y a intervention extérieure. Ca ne serait pas la première fois que ça arrive et à chaque fois c'est le même shéma de manipulation médiatique avec les mêmes petits soldats qui montent au créneau. A la fin ça devient caricatural.
Bon mais je suis peut-être parano aussi, à force de me faire manipuler, je doute de tout...

De même la vidéo de la jeune fille tuée et qui fait buzzz. Il faut se méfier des images, surtout de ce genre d'images. Rien ne nous dit qu'elle a été tuée par le pouvoir, ou que ce n'est pas un accident. Seulement ça arrange certains d'exploiter sa mort.

Au passage je remarque que les images et les infos passent très facilement par internet vers le monde entier. Pour un pays qui, d'après les dires de RSF et autres, censurait Internet, je trouve que ça circule très librement qui plus est en période de troubles civils, c'est bizarre quand même ! Encore une autre manipulation surement...
C'est exactement pour cela que je te dis que je doute qu'il y ait eu des ingérences extérieures le soir du vote. Les occidentaux s'agitent dans tous les sens parce qu'ils se rendent compte que tout leur échappe. Alors, ils font comme d'hab, comme avec Chavez. Mais cette fois, comme il n'y a pas eu d'ingérence, ce sont surtout les médias et internet qui s'agitent. Et ce sont les manifestants qui en profitent. Ils font des buzz sur twitter et youtube et tout le monde se fait avoir. BHL tout autant que Meyssan. Libé tout autant que Marianne.
C'est pour ça que je regarde Al-Jazeera, eux ils sont beaucoup plus prudent. D'ailleurs, je regarde CNN et ils sont beaucoup plus prudent que la BBC et les chaînes françaises. Ce qui est encore plus bizarre, c'est que côté politiques, c'est silence radio. Depuis 3 jours, pas un mot des ricains, mais avant personne même dans le camp des pro-Ahmadinejad ne pipait mot. ça veut bien dire que le truc regarde d'abord les Iraniens, non ?

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mar 23 Juin - 16:18

Pour évaluer les possibilités d'ingérence US dans ce coin là, il faut toujours regarder s'il n'y a pas un projet d'oléoduc.
Il y en avait un en Afghanistan, il y en a un en Géorgie et à chaque fois il y a eu intervention US.

Or justement :
MOSCOU, 23 juin - RIA Novosti. L'Iran envisage de lancer prochainement un appel d'offres pour la construction d'un oléoduc reliant le golfe Persique jusqu'à la région caspienne, a indiqué mardi lors d'une conférence à Moscou le vice-ministre iranien du Pétrole Seyed Reza Kasaizadeh. "Nous avons finalisé l'élaboration de base du projet et nous lanceront rochainement un appel d'offres", a-t-il poursuivi. Selon le vice-ministre, la capacité de l'oléoduc Neka-Jask atteindra un million de baril par jour. "J'invite les sociétés étrangères, y compris russes à prendre part au projet", a-t-il ajouté.
Un oléoduc reliant la Caspienne avec le Golfe Persique permettrait à la Russie et à ses alliés (Azerbaïdjan et Khazakstan) d'écouler leur pétrole de la Caspienne vers les terminaux iraniens du Golfe sans passer par la Géorgie (où les américains veulent en construire un pour avoir la main mise sur le pétrole russe).

Du coup ils sont chiants ces iraniens, bien plus chiants avec leur oléoduc qu'avec leur bombe atomique. Cheese
Alors de là à intervenir hein ? On sait que la CIA a organisé la révolution en Géorgie pour mettre un de leur pantin Saakachvili à la tête du pays, véritable position stratégique.
Pourquoi pas la même chose en Iran ?

La géographie conditionne souvent l'histoire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 16:35

yapadebug a écrit:Pour évaluer les possibilités d'ingérence US dans ce coin là, il faut toujours regarder s'il n'y a pas un projet d'oléoduc.
Il y en avait un en Afghanistan, il y en a un en Géorgie et à chaque fois il y a eu intervention US.

Or justement :
MOSCOU, 23 juin - RIA Novosti. L'Iran envisage de lancer prochainement un appel d'offres pour la construction d'un oléoduc reliant le golfe Persique jusqu'à la région caspienne, a indiqué mardi lors d'une conférence à Moscou le vice-ministre iranien du Pétrole Seyed Reza Kasaizadeh. "Nous avons finalisé l'élaboration de base du projet et nous lanceront rochainement un appel d'offres", a-t-il poursuivi. Selon le vice-ministre, la capacité de l'oléoduc Neka-Jask atteindra un million de baril par jour. "J'invite les sociétés étrangères, y compris russes à prendre part au projet", a-t-il ajouté.
Un oléoduc reliant la Caspienne avec le Golfe Persique permettrait à la Russie et à ses alliés (Azerbaïdjan et Khazakstan) d'écouler leur pétrole de la Caspienne vers les terminaux iraniens du Golfe sans passer par la Géorgie (où les américains veulent en construire un pour avoir la main mise sur le pétrole russe).

Du coup ils sont chiants ces iraniens, bien plus chiants avec leur oléoduc qu'avec leur bombe atomique. Cheese
Alors de là à intervenir hein ? On sait que la CIA a organisé la révolution en Géorgie pour mettre un de leur pantin Saakachvili à la tête du pays, véritable position stratégique.
Pourquoi pas la même chose en Iran ?

La géographie conditionne souvent l'histoire...
Des projets d'Oléoduc, il y en a même au pôle Nord. Et les premiers sur le coup sont les Russes et les Norvégiens !!!!!! Les américains s'y sont fait doubler. Et y a pas de guerre au Pôle Nord que je sache. C'est téléphoné ton raisonnement.
Les Chinois ont exactement les mêmes intentions. Ils l'ont bien fait au Congo et ont profité du discrédit de la France-Afrique pour s'implanter jusque même en Algérie. Pourquoi pas eux non plus ? ça n'a pas de sens ? Et bien le coup de la CIA non plus.
Dans la mesure ou plus aucun américain n'est entré en Iran depuis 30 ans !!!!!!!!!!! C'est là toute la différence.
Arrêtons de nous exciter sur des analyses de l'ordre du possible et concentrons-nous sur ce qui se passe à l'intérieur de la société iranienne. En plus d'éviter les délires de branlette occidentalo-occidentalis, c'est le meilleure façon d'essayer de dénouer le bordel ambiant. Pour l'instant, dans les faits il n'y a aucune ingérence occidentale, ni de verrouillage du pouvoir par Ahmadinejad. Je le sais, tu le sais, et tout le monde est en train de s'en rendre compte ! Même BHL et Meyssan.


Dernière édition par kayokay le Mar 23 Juin - 16:41, édité 1 fois

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mar 23 Juin - 16:41

wait and see...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mar 23 Juin - 16:58

yapadebug a écrit:wait and see...
oui

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  clomani le Mar 23 Juin - 18:56

Je viens mettre mon grain de sel : je me demande si, en effet, y'a pas magouilles à mort à la tête des religieux... de toutes façons, les religieux n'ont jamais été capables de diriger un pays. Là, j'ai l'impression que les Iraniens en ont marre des enturbannés, et que même Moussavi, ils n'en ont rien à battre.
Visiblement, les manifs n'étaient pas du tout organisées, c'était un élan, de l'élan, de l'énergie, une envie de respirer un air pur... et rien derrière, pas de gouvernants prêts à chier sur les mollahs, pas d'ayatollah prêt à prendre le pouvoir d'une main de fer... S'il y avait eu magouille avec les Occidentaux, ne croyez-vous pas qu'ils nous auraient déjà sorti un mec fantoche de leurs manches, les curetons enturbannés ?
Les Iraniens doivent, eux aussi, souffrir de la crise... mais eux, ils n'ont rien à perdre donc ils se jettent dans les manifs. Les mollahs, eux, ont au contraire beaucoup à perdre. Donc ils ont tout intérêt à s'entendre... une fois de plus, ils vont s'entendre sur le dos des masses.
Mais là, les masses, elles seront peut-être plus couillues que nous... vu que nous on a la trouille de perdre le petit job précaire qu'on a, que not'président a tout d'un roi, ou d'un religieux quelconque, avec sa cour et ses cire-pompes...
Ch'ais pas moi... le fait que la répression soit aussi violente, qu'on ait chassé tous les media occidentaux de là-bas, me fait croire que le régime religieux se sent ébranlé, et qu'il a envie d'être tout seul à reprendre le pouvoir... et que là, pour le coup, tous les courants vont s'entendre... en effet pour laisser Ahmadinedjad là où il est...
Mais wait and see nothing... this is the problem !

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  clomani le Mar 23 Juin - 20:35

Sur son blog, le célèbre commentateur Massoud Behnoud n’hésite pas à épingler les ultraconservateurs.


23.06.2009 | Massoud Behnoud | Massoudbehnoud.com









© AFP
La police en motocyclettes face aux manifestants, Téhéran le 20 juin 2009


Si
l’aile droite du régime lui en laissait la possibilité, la voix du
peuple irait tout droit aux oreilles des décideurs ! La droite radicale
est responsable de la crise dans laquelle se trouve notre pays, et elle
profite de cette occasion pour tenter d’éteindre le mouvement
réformateur. Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, les deux candidats
réformateurs, avaient raison d’être pessimistes à propos du Conseil des
gardiens. Cette instance [chargée de valider le scrutin] aurait pu
jouer un rôle pour freiner la dégradation de la situation. Le problème
est que tout repose sur l’ayatollah Jannati, son président. Or il suit
depuis plus de vingt ans le plan de route de la droite fondamentaliste.
Les conservateurs se demandent pourquoi la rue refuse d’accepter les
décisions du Conseil. Peut-être parce que depuis des années ce Conseil
choisit de manière totalement partiale les candidats qui sont autorisés
à se présenter aux élections.

Les jeunes Iraniens doivent savoir
qu’ils sont pris en étau entre les forces du régime. Mir Hossein
Moussavi n’est pas entré en politique hier, les conservateurs sont
divisés depuis longtemps et ils détestent depuis toujours Mehdi Karoubi
[également candidat à la présidentielle] et l’ancien président
réformateur Mohammed Khatami. Or l’ayatollah Montazeri [opposant au
guide suprême Ali Khamenei] est toujours vivant. Les tensions
d’aujourd’hui ont donc des racines profondes.

La droite s’appuie
sur les gardiens de la révolution, qui contrôlent les bassidjis
[miliciens du régime]. Ces derniers se sont violemment attaqués aux
manifestants pacifiques du mouvement vert. Les multiples arrestations
de réformateurs et de journalistes, l’attaque sauvage contre les
dortoirs de l’université et, le 20 juin, l’assassinat de Neda Salehi
[jeune étudiante tuée par un bassidji et devenue l’icône des
contestataires iraniens] sont de leur responsabilité.

La presse
conservatrice n’est pas en reste. Le journal Kayhan ne cesse de
critiquer tout le mal que les étrangers font à notre peuple, en
oubliant de dire lui-même ce qu’il lui fait subir. Bizarrement, Hossein
Shariatmadari, son directeur toujours vindicatif, n’écrit rien ces
jours-ci. Serait-il devenu un interrogateur des prisonniers à Evine
[prison centrale de Téhéran] ? Selon le procédé habituel, les accusés
devront avouer qu’ils sont des Moudjahidin du peuple ou qu’ils ont reçu
de l’argent des Etats-Unis. Mais, à terme, ces manipulations ne paient
pas. Le mouvement est clairement uni autour d’un même slogan : “Où est
mon vote ?”. Lors des rassemblements d’Iraniens de l’étranger, si des
moudjahidin et des communistes veulent se mêler aux contestataires de
l’élection, ils se voient répondre qu’ils ne font pas partie du même
mouvement. Quelle que soit la colle, on ne peut pas associer le
mouvement civil du peuple à des ennemis désignés.

J'ai oublié de dire que j'ai trouvé ça sur Courrier International... mais à mon avis, il sait de quoi il parle... nous non Pas_ma_faute

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mer 24 Juin - 14:50

Je ne suis pas le seul à me poser la question de l'intervention de la CIA en Iran.
Paul Craig Roberts, l'ex secrétaire-adjoint du Trésor américain
dans l'administration Reagan, et l'ancien rédacteur en chef adjoint du
Wall Street journal se la pose aussi.
Avec des arguments plutôt en faveur de cette hypothèse en plus.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4531
Bon que moi, vilain gauchiste complètement parano je me pose la question c'est normal. Mais Paul Craig Roberts c'est pas un communiste quand même ! Cheese

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mer 24 Juin - 15:18

yapadebug a écrit:Je ne suis pas le seul à me poser la question de l'intervention de la CIA en Iran.
Paul Craig Roberts, l'ex secrétaire-adjoint du Trésor américain
dans l'administration Reagan, et l'ancien rédacteur en chef adjoint du
Wall Street journal se la pose aussi.
Avec des arguments plutôt en faveur de cette hypothèse en plus.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4531
Bon que moi, vilain gauchiste complètement parano je me pose la question c'est normal. Mais Paul Craig Roberts c'est pas un communiste quand même ! Cheese
Oui c'est bien posons nous des questions. C'est super encore un analyste occidental. Et si on écoutait des iraniens pour une fois ? Il y a bien quelques profs d'uni et des ambassadeurs d'Iran à qui on peut demander ce qui se passe, ou ils sont "tro-cons-ke-cé-missi-blan-ki-doit-parwlé-dis-donc" ?

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mer 24 Juin - 15:20

En tout cas, si c'est encore la CIA, c'est encore raté : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/06/24/la-contestation-du-scrutin-iranien-en-passe-d-etre-matee_1210620_3218.html#ens_id=1190750
caramba !

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mer 24 Juin - 15:38

kayokay a écrit:
yapadebug a écrit:Je ne suis pas le seul à me poser la question de l'intervention de la CIA en Iran.
Paul Craig Roberts, l'ex secrétaire-adjoint du Trésor américain
dans l'administration Reagan, et l'ancien rédacteur en chef adjoint du
Wall Street journal se la pose aussi.
Avec des arguments plutôt en faveur de cette hypothèse en plus.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4531
Bon que moi, vilain gauchiste complètement parano je me pose la question c'est normal. Mais Paul Craig Roberts c'est pas un communiste quand même ! Cheese
Oui c'est bien posons nous des questions. C'est super encore un analyste occidental. Et si on écoutait des iraniens pour une fois ? Il y a bien quelques profs d'uni et des ambassadeurs d'Iran à qui on peut demander ce qui se passe, ou ils sont "tro-cons-ke-cé-missi-blan-ki-doit-parwlé-dis-donc" ?
Oui mais le problème c'est que quand des iraniens disent ça on ne les croit pas, on dit que c'est la propagande du pouvoir. Ils le disent pourtant...
En fait on ne croit que les gens qui vont dans le sens de la pensée occidentale classique.
A la télé ils ont invité le fils du shah pour donner la parole aux iraniens ! Bravo ! Avec ça on est sûr d'être bien informé !

Pas plus tard que ce matin j'entendais sur France-Info un reportage sur une radio de Jérusalem très écouté en Iran, elle émet en farsi. Cette radio a propagé l'info que Moussavi était élu avant même la cloture du scrutin, et relaie les mots d'ordre de manifestations.
Le journaliste de France-Info trouvait scandaleux que pouvoir iranien dénonce cette radio comme une "propagande sioniste" et une "ingérence étrangère", sans bien sûr penser une minute que ça pourrait bien être le cas.

Bref on est encore dans la pensée unique, pour l'information faudra repasser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mer 24 Juin - 15:54

yapadebug a écrit:
kayokay a écrit:
yapadebug a écrit:Je ne suis pas le seul à me poser la question de l'intervention de la CIA en Iran.
Paul Craig Roberts, l'ex secrétaire-adjoint du Trésor américain
dans l'administration Reagan, et l'ancien rédacteur en chef adjoint du
Wall Street journal se la pose aussi.
Avec des arguments plutôt en faveur de cette hypothèse en plus.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4531
Bon que moi, vilain gauchiste complètement parano je me pose la question c'est normal. Mais Paul Craig Roberts c'est pas un communiste quand même ! Cheese
Oui c'est bien posons nous des questions. C'est super encore un analyste occidental. Et si on écoutait des iraniens pour une fois ? Il y a bien quelques profs d'uni et des ambassadeurs d'Iran à qui on peut demander ce qui se passe, ou ils sont "tro-cons-ke-cé-missi-blan-ki-doit-parwlé-dis-donc" ?
Oui mais le problème c'est que quand des iraniens disent ça on ne les croit pas, on dit que c'est la propagande du pouvoir. Ils le disent pourtant...
En fait on ne croit que les gens qui vont dans le sens de la pensée occidentale classique.
A la télé ils ont invité le fils du shah pour donner la parole aux iraniens ! Bravo ! Avec ça on est sûr d'être bien informé !

Pas plus tard que ce matin j'entendais sur France-Info un reportage sur une radio de Jérusalem très écouté en Iran, elle émet en farsi. Cette radio a propagé l'info que Moussavi était élu avant même la cloture du scrutin, et relaie les mots d'ordre de manifestations.
Le journaliste de France-Info trouvait scandaleux que pouvoir iranien dénonce cette radio comme une "propagande sioniste" et une "ingérence étrangère", sans bien sûr penser une minute que ça pourrait bien être le cas.

Bref on est encore dans la pensée unique, pour l'information faudra repasser...
Mais toi aussi tu réagis en occidental. Aujourd'hui, je viens de voir un micro trottoir sur Al-jazeera. On a toutes sortes d'avis. Des pour des contres, mais dans la rue personne ne parle d'ingérence extérieure. Il n'y a que Mahmoud qui parle des occidentaux, même Khamenei, qui commence à être saoulé que son petit roquet l'ouvre à nouveau, n'a rien dit du sujet.
La manif pro-ahmadinejad devant l'ambassade brittone était un simulacre des bassidji, les hommes de Mahmoud. C'était d'ailleurs tellement grotesque, que les Gardiens de la révolution leur ont interdit de manifester depuis (bon c'est aussi un peu à cause du traumatisme lié à l'assassinat de Neda).

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  clomani le Mer 24 Juin - 16:22

J'ai reçu ça :
La différence entre les élections iranienne et mexicaine


Jean-Christophe MOURRAT
photo : Mexique, 2006. Pas de fraude selon les
médias, malgré les protestations.
Gouvernements et médias ne désarment pas :
M. Ahmadinejad a volé les élections. Pourtant, il semble vraissemblable qu’il
ait effectivement obtenu une majorité de voix. Comment expliquer alors le
concert d’outrages ? Un coup d’oeil à l’élection présidentielle mexicaine de
2006, elle aussi contestée, nous permet d’y voir plus clair. Un candidat bien
élu, c’est un candidat aux ordres, et M. Ahmadinejad ne l’est pas.


Qui a vraiment gagné les élections iraniennes ?
L’évidence même


Tout le monde le sait : M. Ahmadinejad a volé les élections.

Le Monde y consacre son éditorial du 16 juin.
« Tout indique que la réelection du fondamentaliste Mahmoud Ahmadinejad à la
présidence de la république, vendredi 12 juin, a relevé du coup de force. » Oui,
« tout », on vous dit. « Trop d’indices font régner plus que de la suspicion sur
ses 63% de suffrages favorables soudainement proclamés dans la journée de
samedi. » Le lecteur devra aller chercher ailleurs les indices, trop évidents
pour que l’éditorialiste se donne la peine de préciser.

La « communauté internationale » n’est pas en reste. L’Union
Européenne, les gouvernements britannique, allemand, tchèque, néerlandais,
polonais, norvégien, australien, canadien, étasunien, japonais, néo-zélandais,
israélien, mettent tous en doute le résultat des élections iraniennes [1]. En
France, M. Sarkozy dénonce « l’ampleur de la fraude » et estime qu’elle est
« proportionnelle à l’ampleur de la réaction » [2]. « Quand on voit des
résultats à ce point incohérents, l’Europe qui se tairait ne correspondrait pas
aux valeurs qui sont celles de l’Europe [...] Je suis toujours partisan du
dialogue avec l’Iran mais quand nous avons à condamner nous condamnons » [3]. Il
se dit « très heureux de voir l’Europe unanime déclarer des choses fortes et
sans ambiguïté sur la situation iranienne » [4]. M. Kouchner, qui fin 2007 nous
appelait à nous préparer à l’éventualité d’une guerre avec l’Iran [5], se dit
« convaincu » de la fraude, et « soutient les réformateurs » [6].

Les fuites des experts

Libération pose quand même la question [7] : « Y
a-t-il vraiment eu une fraude et de quelle ampleur ? » La réponse ne tarde
pas :

« « Cette fraude est la conséquence d’un plan très sophistiqué,
machiavélique, préparé de longue date, avec une feuille de route », souligne le
chercheur Michel Makinsky. Selon des fuites obtenues auprès d’experts dans ce
même ministère, les vrais scores des candidats sont radicalement différents de
ceux annoncés officiellement : le réformateur Mir Hussein Moussavi serait ainsi
arrivé en tête avec 19 millions de voix (sur 42 millions de votants), devant le
second candidat réformateur, Mehdi Karoubi, qui a recueilli 13 millions de
suffrages, Ahmadinejad n’arrivant qu’en troisième position avec 5,7 millions.
Dès lors, un second tour aurait dû avoir lieu sans la présence du candidat
ultraradical. »

Commençons par remercier Libération qui, pour
une fois, veut bien prendre la peine de nous indiquer un de ces fameux
« indices » en trop grand nombre selon l’éditorialiste du Monde. L’argument central de Libération est,
outre l’avis non argumenté d’un chercheur, une « fuite obtenue auprès
d’experts ». C’est maigre. Un détail particulier attire l’attention, c’est le
score important attribué à M. Karoubi, les résultats officiels le donnant 4ème
avec 0,85% des voix. L’explication, simple, est donnée dans un article du Guardian [8] : c’est Ebrahim Amini, un conseiller de M. Karoubi,
l’« expert » qui a donné ces chiffres aux journalistes ! Remarquez au passage
comme le journaliste de Libération nous laisse imaginer qu’il
est très introduit mais qu’il ne peut pas révéler ses sources, là où les
journalistes du Guardian expliquent platement qui est à
l’origine de ces chiffres fantaisistes.

Intermède comique

Une journaliste du Monde nous livre également
des chiffres, eux aussi non sourcés, mais ce n’est pas étonnant : « Des
sondages, pour ce qu’ils valent, montrent qu’en-dessous de 50 % de
participation, 70 % des votes seraient en faveur de M. Ahmadinejad, mais qu’il
n’aurait que 30 % seulement de suffrages au-delà de 50 % de participation. »
[9]

Le vote des Iraniens

Mais alors, comment ont voté les Iraniens ? Deux ONG étasuniennes,
Terror Free Tomorrow et la New America
Foundation
(que l’on peut difficilement suspecter de complicité avec le
régime iranien), ont mené une enquête d’opinion par téléphone quelques semaines
avant le scrutin [10]. La méthode de l’enquête téléphonique n’est pas sans
défaut (un des problèmes étant que les personnes dépourvues de téléphone en sont
exclues), mais elle a le mérite d’exister. Les résultats donnent à
M. Ahmadinejad plus du double d’intentions de vote par rapport à son principal
opposant M. Moussavi. Rappelons également qu’en 2005, M. Ahmadinejad avait
remporté les élections avec 61,7% des voix, comparable aux 62,6% actuels. A
l’époque, il affrontait le président sortant Ali Akbar Hashemi Rafsanjani, ce
qui ne facilite pas l’organisation d’une fraude massive. La New
America Foundation
écrit : « Ahmadinejad a gagné, il faut vous en remettre »
[11].

Le Monde et les élections mexicaines de
2006


Pour comprendre le comportement des médias et des gouvernements
devant une élection contestée, intéressons-nous maintenant au traitement de
l’élection présidentielle mexicaine de 2006 par le journal Le
Monde
.

Rappel des faits

Au Mexique, l’élection présidentielle est un suffrage à un tour.
En 2006, les deux candidats principaux étaient Felipe Calderón Hinojosa et
Andrés Manuel López Obrador. Le résultat final donne M. Calderón vainqueur avec
35,89% des voix, contre 35,31% pour M. López Obrador. Des irrégularités
importantes ont été rapportées [12], et les partisans de M. López Obrador ont
massivement contesté les résultats de l’élection, dès le 8 juillet [13]. Pour ne
citer que les événements les plus marquants de la mobilisation, plus d’un
million de personnes étaient dans les rue de Mexico le 16 juillet [14], et plus
de deux millions le 30, jour où un campement permanent a été installé au centre
de Mexico [15].

Petits calculs

La réaction des chefs de gouvernement étrangers fut simplement
inexistante [16].

Voyons comment les événements mexicains ont été rapportés par Le Monde. Sur la période du 1er au 31 juillet, 16 articles (et
aucun éditorial) concernant les élections mexicaines ont été publiés (le vote
ayant eu lieu le 2 juillet). A titre de comparaison, entre le 11 et le 20 juin
2009, soit une période trois fois plus courte, 37 articles (dont deux
éditoriaux) ont été publiés sur les élections iraniennes (le vote ayant eu lieu
le 12 juin) [17]. Mais la différence fondamentale n’est pas là, mais dans la
façon dont les événements sont rapportés.

La faute à 1988

Dans l’article annonçant que M. López Obrador conteste le résultat
du vote [18], on nous présente le marché de la Merced, qui « regorge de
richesses insolites », et où en ce moment, « on y parle aussi politique. » « Le
peuple de la Merced » soupçonne en effet « un complot de « ceux d’en haut » ».
Ces pauvres gens réagissent sans raison apparente, mais il ne faut pas les
blâmer, ils ont subi un « épisode traumatique » en 1988 (année où une « panne du
système informatique » a vraissemblablement permis à Carlos Salinas de Gortari
de battre Cuauhtémoc Cárdenas, candidat du même parti que M. López Obrador). Car
il n’y a pas de doutes, si M. López Obrador parle de fraude, c’est « sans en
apporter de preuve » [19], apprend-on dans Le Monde du 13
juillet. Ou alors, peut-on lire dans un autre article du même numéro, c’est que
« les « preuves irréfutables » divulguées à la presse par « Amlo » ne sont guère
convaincantes. » [20]

Zizou au Mexique

L’une des rares analyses que le lecteur du Monde pourra lire en ce
mois de juillet a pour titre « Pyrrhus et Zizou au Mexique » [21].

« La patrie de Pancho Villa a aussi sa version tropicale de
« Zizou ». Comme le héros des Bleus, le champion de la gauche mexicaine, Andrés
Manuel López Obrador (dit « Amlo »), est un joueur talentueux et vénéré des
foules. Aujourd’hui, il ressemble à un footballeur outragé qui, juste après la
fin du match, accuserait son adversaire de l’avoir insulté, l’arbitre d’être
acheté, le ballon d’être truqué et certains de ses coéquipiers de le trahir,
tout cela sous les clameurs indignées de la moitié du stade. »

A ceux qui se demanderaient quand même pourquoi des gens
manifestent : « La réponse est sans doute plus complexe que la « fraude
généralisée » dont [M. López Obrador] accuse le gouvernement. » On cherchera les
appels à des « réponses complexes » quand il s’agit de l’Iran.

Quand Zizou devient la bête
immonde


Le 15 août paraît un article au titre prometteur : « La démocratie
mexicaine prise en otage ». « En contestant les résultats de la présidentielle,
le candidat de gauche Andres Lopez Obrador tente de jouer la rue contre les
institutions. » Il s’agit selon l’auteur de « la méthode ad terrorem employée
par les idéologies totalitaires pour imposer leur vérité à la société ». Car
M. López Obrador « employa le mot le plus terrible du vocabulaire politique
mexicain, « fraude ». Ce dénigrement de l’institution électorale [...], et les
discours incendiaires qui se sont multipliés, jusqu’à un appel à la « résistance
civile », font partie d’une stratégie qui représente une grave menace pour la
paix au Mexique. [...] Voilà un film que le monde a déjà vu et revu. C’est la
naissance de la bête dictatoriale. Un homme sourd à la réalité objective entend
prendre en otage la démocratie mexicaine. »

Enfin, des explications claires

Tout venant à point à qui sait attendre, un éditorial sera
finalement consacré à la question mexicaine, le 7 septembre, intitulé « danger
au Mexique ».

Pour lancer le mouvement de protestation, selon l’éditorialiste,
« il a suffi d’un résultat encore plus serré que ce que prévoyaient les
sondages, et d’un mot – « fraude » – lancé par le perdant, le candidat de la
gauche Andres Manuel Lopez Obrador [...] Le précédent de 1988 [...] était encore
trop vif dans les mémoires. [...] Depuis cette époque, le système électoral
mexicain a été doté d’une série de « verrous » rendant impossible toute fraude
massive. Mais la méfiance demeure. » Saluons les Mexicains qui doivent être les
premiers à avoir un système où la fraude électorale est tout simplement
« impossible ». Sur de telles bases, on ne peut que conclure que « le nouveau
décompte des bulletins [réclamé par M. López Obrador] ne se justifiait
pas. »

La conclusion de cet éditorial nous éclaire davantage sur ce qui
qualifie une bonne ou une mauvaise élection :

« M. Lopez Obrador semble pencher vers une gauche plus populiste
que social-démocrate, tentée par les ambiguïtés du Bolivien Evo Morales et de
son mentor, le Vénézuélien Hugo Chavez, plutôt que le réformisme responsable du
Brésilien Lula da Silva ou de la Chilienne Michelle Bachelet. On peut dès lors
se demander jusqu’où ira le « sous-commandant AMLO » [22] dans sa volonté de
susciter, par des moyens pacifiques, une nouvelle révolution au Mexique. »

Une bonne élection, c’est une élection où le vainqueur est une
personne « responsable ». Comprendre : aux ordres des grandes puissances.

La violence du régime

Certains pourraient penser que ce sont les violences contre les
manifestants qui ont rendu la présidence de M. Ahmadinejad illégitime. Mais la
situation n’était pas meilleure au Mexique. Un conflit extrêmement violent, qui
commença en mai 2006 et prit fin sept mois plus tard, eut lieu dans l’état
d’Oaxaca. De nombreux participants furent tués dans l’indifférence générale,
notamment un journaliste étasunien, Bradley Roland Will [23].

Retour sur l’élection iranienne

Il est donc probable que M. Ahmadinejad ait récolté la majorité
des suffrages aux élections du 12 juin dernier. Je n’ai pas préparé une
sélection d’extraits d’article du Monde traitant des élections
iraniennes, mais en jetant un coup d’oeil sur le premier article qui vous tombe
sous la main, vous devriez constater une légère différence de point de vue avec
les extraits concernant le Mexique que l’on vient de voir. Cela s’explique
facilement. Ce qui préoccupe les grandes puissances, ce n’est pas le manque de
démocratie ou la violence du régime. Ces raisons ne sont invoquées que pour
gagner le consentement de la majorité, et masquer leur vrai problème : ne pas
pouvoir contrôler le dirigeant d’un pays considéré comme stratégique.

Jean-Christophe Mourrat
21 juin 2009
http://www.gavag.org/Iran-Mexique.html

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mer 24 Juin - 16:32

C'est fou comme on est bien désinformé par notre presse bien pensante...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Gotch le Mer 24 Juin - 16:35

yapadebug a écrit:C'est fou comme on est bien désinformé par notre presse bien pensante...
La presse franssaise, c'est un presse-purée qui nous prend pour des patates ! Colère

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  liliM le Mer 24 Juin - 17:13

Et puis alors c'est toujours le même refrain, un candidat de gauche est toujours un affreux dictateur en puissance, alors que celui de droite est très très bien, il y a des baffes qui se perdent...

liliM

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 51
Localisation : au soleil
Emploi : fainéante
Loisirs : marmotter
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  kayokay le Mer 24 Juin - 22:34

liliM a écrit:Et puis alors c'est toujours le même refrain, un candidat de gauche est toujours un affreux dictateur en puissance, alors que celui de droite est très très bien, il y a des baffes qui se perdent...
Mahmoud ? Un candidat de gauche ? De "gauche-nationale" alors... La Gauche qui n'aime pas trop les étrangers, les droits de l'homme, les juifs, les spisdiconass,les jeunes, les homos, les drogués, et la presse et qui aime l'armée, le couvre-feu, les péouzes manipulables et beaucoup, beaucoup GNdieu mon gnddieueueuuuuuuuu...
Sinon, au niveau du positionnement idéologique Moussavi c'est un peu le PS, mais un PS très islamique quand même.

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Invité le Mer 24 Juin - 22:43

kayokay a écrit:
liliM a écrit:Et puis alors c'est toujours le même refrain, un candidat de gauche est toujours un affreux dictateur en puissance, alors que celui de droite est très très bien, il y a des baffes qui se perdent...
Mahmoud ? Un candidat de gauche ? De "gauche-nationale" alors... La Gauche qui n'aime pas trop les étrangers, les droits de l'homme, les juifs, les spisdiconass,les jeunes, les homos, les drogués, et la presse et qui aime l'armée, le couvre-feu, les péouzes manipulables et beaucoup, beaucoup GNdieu mon gnddieueueuuuuuuuu...
Sinon, au niveau du positionnement idéologique Moussavi c'est un peu le PS, mais un PS très islamique quand même.
Mouais ce qui fait que c'est la droite dure contre la droite molle.
Comme en France ! Rire hystérique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fil sur l'IRAN

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum