Pendant la crise, la répression continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pendant la crise, la répression continue...

Message  gros branleur le Lun 26 Jan - 1:09

«Le bruit des matraques sur les boucliers…

Le 25 janvier 2009, Auteur : Garçon

Le terrorisme révolutionnaire serait de retour en France, l’affaire
Tarnac a rouvert la communication gouvernementale concernant le
renouveau de ce phénomène en brandissant la menace de l’ultra gauche.
Si la détention de Julien Coupat est largement médiatisée ce ne fut pas
autant le cas de celle d’Isa (depuis un an), Damien, et Juan.

Isa est soupçonnée d’avoir tenté d’incendier un véhicule de police
pendant la dernière élection présidentielle de 2007, sur la base de
traces ADN retrouvées sur des engins incendiaires n’ayant pas explosés
( pas plus de précisions à ce niveau sur la nature des engins). Arrêtée
en janvier 2008 et placée depuis en détention provisoire, elle est
privée de liberté depuis plus d’un an. Aucune date de procès n’a
jusqu’à présent été fixée
.
Hier lors d’une manifestation de soutien à Isa (non autorisée par la
préfecture de police donc illégale, bah tiens donc…), les CRS et la BAC
ont procédés à des interpellations massives pendant deux heures. La
police parle d’une opération classique dans ce cas de figure. Je vous
résume l’affaire en citant quelques extraits du Nouvel Obs qui est l’un des rares a avoir relayé l’info:
Une centaine de personnes -des manifestants et des passants
- ont été interpellées vers 15h au niveau du métro
Barbès-Rochechouart,
dans le XVIIIe arrondissement de Paris. La
manifestation se déroulait
dans le cadre de la semaine “Sabotons
l’antiterrorisme”. Les participants
voulaient marquer leur soutien à
Isa, Juan et Damien, placés en détention
provisoire. Ils ont déployé
une banderole “Solidarité avec les révoltés incarcérés”
et ont
distribué des tracts appelant à une nouvelle manifestation organisée
le
31 janvier, en soutien aux inculpés de l’antiterrorisme.Peu de temps après
son arrivée, le groupe, qui comptait environ cent
à deux cent personnes, selon
la police et des participants, s’est
retrouvé face à un cordon de CRS tandis qu’il
avançait boulevard
Barbès. Il lui fut impossible de faire demi-tour, les forces de
l’ordre
étant déjà présentes de l’autre coté. Les arrestations commencèrent très rapidement.

Je suis toujours sidéré par la manière dont les forces de l’ordre
gèrent les manifestations qui n’ont pas de structures associatives,
syndicales ou politiques. La violence peut s’exprimer dans ce cadre, on
balance des gaz lacrymogène sur une centaine de manifestants, on
interpelle tout ce qui passe, ce qui permet de ficher un peu plus et de
recouper les informations avec l’enquête en cours de nos 3 terroristes
présumés. Bien entendu, on pourra toujours comparer les deux versions
du déroulement des évènements pour constater les affabulations des
manifestants “anti anti-terroristes”, celle des policiers: une
opération de routine sans accro, ou bien celle des manifestants, comme
le rapporte un témoignage publié chez DonJipez:
Sur le déroulement des faits, voici le témoignage que
j’ai reçu (comme quelques autres) de Laurent G., militant qui était sur
place:
“La manif a, sans sommations, été prise dans une nasse policière,
les uns ont été libérés sur place (60 personnes environ), les autres
(80 environ) après une vérification d’identité à la durée illégale
(4H30) dans le cadre d’une procédure dénommée par les policiers
“audition libre” (sic ! le terme, usurpé, doit s’appliquer aux réponses
volontaires à convocations) et des menaces de garde à vue (pour “manif
interdite”) suite à des désignations par une policière physionomiste
(en uniforme), cela se passait au commissariat du XIe, passage Charles
Dallery (face au centre d’action sociale).
Les retardataires arrivés à Barbés étaient hors nasse, il y a eu
quelques courses poursuites et là aussi des arrestations, par la BAC
cette fois. Il reste des gardés à vue (9 ?), qui seraient accusés
“d’organisation ou participation à manifestation armée “
.
A priori, des avocats vont être désignés pour d’éventuelles comparutions
immédiates lundi.
Il y a ce dimanche 25 janvier un rdv à 14h M° Riquet pour aller au commissariat exiger leur libération.”
Voila je voulais juste relayer cette information et rappeler aux
quelques zozos qui ont percu dans la venue de Sarkozy l’arrêt des
dépenses fonctionnariales, que finalement celui-ci a œuvré à un
transfert de fonds depuis le social vers le répressifs (1 milliards d’euros pour moderniser les équipements
ca devrait faire rêver ceux qui vont financer le RSA ). Par ailleurs,
il parait que la grève va sévir largement en France ce jeudi 29 pour
établir des revendications totalement utopiques et mettant en danger la
nation en réclamant un soutien au pouvoir d’achat des ménages et des
mesures de protections pour l’emploi dans le contexte de la crise
économique. Les CRS vont enfin avoir du boulot moins routinier, les
chanceux…»
http://cafecroissant.fr/2009/le-bruit-des-matraques-sur-les-boucliers/

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  gros branleur le Lun 26 Jan - 21:58

Police 1 - autonomes 0. A peine débuté, samedi à
Barbes, le match opposant militants de « l’ultra-gauche » et forces de
l’ordre a été plié par ces dernières. En encerclant en deux coups de
cuillère à pot les manifestants et en appliquant la vieille recette
« on gaze, on embarque, on discute pas », les policiers l’ont
facilement emporté. Mais oublient un peu vite qu’il y aura un match
retour…

Prix de gros pour « l’ultra-gauche » : quand elle rafle, la police ne fait pas de détails…
http://www.article11.info/spip/spip.php?article274

lundi 26 janvier 2009, par JBB

Diantre…

Quelle efficacité !

En deux temps trois mouvements de matraque, la police française a prouvé, samedi à Barbes, son aptitude retrouvée aux rafles de masse.

Encerclant avec une habilité toute poutinesque la
centaine de participants à cette manifestation non autorisée, organisée
en soutien à Isa, Juan et Damien, détenus depuis plusieurs mois et
accusés d’avoir tenté d’incendier une dépanneuse de police.

Usant avec une remarquable parcimonie de gaz lacrymos,
à tel point que le métro passant à proximité ne put marquer pendant les
deux heures suivantes l’arrêt à la station tant l’air était
irrespirable.

Et embarquant tout ce joli monde en moins de temps qu’il n’en faut à un CRS expérimenté pour descendre un litre de bière.

Oui : bien joué.

De cette manifestation étouffée dans l’œuf, impétrants
gazés et embarqués avant même que d’avoir pu déployer une banderole -
ou presque - , on retiendra qu’elle aura surtout permis à la police
d’enrichir ses fichiers d’une centaine de noms de militants de cette
« mouvance anarcho-autonome » qui donne des cauchemars à Alliot-Marie.

Fiches qui ne sauront manquer de servir un jour ou
l’autre pour tisser le fil de ces vérités anodines et projections
fantasmées qui, mises bout à bout, constituent l’essence de
l’incrimination d’association de malfaiteurs en relation avec une
entreprise terroriste. [1]

De ce coup pour rien, manifestants pris au piège d’une
nasse bien montée, on retiendra aussi qu’il concoure à l’évidence à la
création de ce danger « anarcho-autonome » que le pouvoir s’entête à
agiter depuis des mois.

Tant il est évident que ces gazages préventifs et
arrestations de masse ne peuvent qu’encourager une radicalité
naissante, agitation montante contre un régime qui ne fera pas de
cadeaux et qui est bien décidé à faire la guerre aux activistes
d’extrême-gauche.

De cette rafle rondement menée, on retiendra enfin
qu’elle participe à cette criminalisation de la contestation initiée
par le locataire de l’Elysée.

Répression à flux tendu et désignation d’un ennemi,
qu’il s’agisse de « l’ultra-gauche », de Sud-Rail ou d’une jeunesse qui
s’agite en tous sens, tactique imaginée par Sarkozy pour conjurer le
vent mauvais qu’il sent monter à la faveur de la crise et dont il ne
voudrait surtout pas qu’il gonfle les voiles des partisans d’une remise
en cause radicale du système.

Mais le régime aura beau faire.

Il ne pourra traiter ainsi les millions de gens qui
descendront dans la rue jeudi, décidés à arpenter le pavé pour dire
leur ras-le-bol de ce gouvernement.

Non plus qu’il ne pourra rééditer ce joli coup, samedi, contre les milliers de personnes qui viendront clamer leur hostilité à la législation antiterroriste.


A moins que…

Nicolas Sarkozy étant décidé à frapper fort et sans
retenue, on ne saurait trop lui recommander de prendre exemple sur le
gouvernement italien.

Lequel - avec une constance admirable - montre depuis
dix ans la voie à suivre en matière de régression sociale et de
réduction des libertés.

Et vient de franchir une nouvelle étape, par la grâce
d’une directive mitonnée par le ministre de l’Intérieur transalpin,
Roberto Maroni (Ligue du Nord).

Circulaire qui projette d’interdire les manifestations
devant les lieux de culte, les ambassades, les casernes, les centres
commerciaux et les quartiers très peuplés (soit grosso merdo partout en
ville…).

Et d’obliger les organisateurs de manifestations à verser une « caution » pour les éventuels dommages causés par leurs troupes.

Chouette idée qui - combinée à la décision de Berlusconi de multiplier par dix
le nombre de soldats patrouillant dans les villes de la Botte (laquelle
n’a jamais si bien porté son nom) - devrait garantir au président du
Conseil italien une certaine sérénité.

Hein…







Nul doute qu’en ce domaine France et Italie cheminent de concert, les Italiens ayant juste un peu d’avance.

Et qu’à Rome ou à Paris, la réaction étend son gris manteau.

A nous de dire « stop ».

Et de défendre ces libertés qu’ils s’ingénient à ratiboiser.


Notes[1]

Le cas de l’avocate interpellée il y a une dizaine de jours après avoir
tenté, selon la police, de mettre le feu à deux voitures dans Paris est
à ce sujet très révélateur. Au nombre des maigres charges pesant sur
elle et son ami, charges supposées justifier la garde à vue pour
« association de malfaiteur en relation avec une entreprise
terroriste », la police avait retenu la participation à des
manifestations : « De source proche de l’enquête,
l’avocate parisienne a été aperçue lors d’une manifestation en novembre
2003 devant la maison d’arrêt de la Santé lors du deuxième Forum social
européen tenu en France. Plus récemment, elle aurait participé à une
réunion le 6 décembre dernier à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour
brocarder les interpellations de Tarnac. Son ami Kevin, présenté de
source policière comme ’gravitant dans la mouvance d’ultragauche’,
serait connu pour ’avoir manifesté activement son soutien à Julien
Coupat’
», rapportait ainsi Le Figaro.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  clomani le Mar 27 Jan - 10:56

Mouvance ultra-gauche fichée au fichier STIC probablement Pas_ma_faute ! Et les gros gangsters, pendant ce temps, les patrons criminels qui délocalisent, virent sous prétexte de la crise, les banquiers qui s'en mettent plein les fouilles en refusant le moindre crédit ou en proposant des crédits revolving... ils courent toujours, eux !
Ca n'est pas en une seule manif qu'on changera les choses, hélas... je le crains. Mais il faut vraiment faire péter le couvercle de la marmite...
aller au conflit ou partir. Y'a pas 36 solutions en fait.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  clomani le Mar 27 Jan - 11:14

Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  gros branleur le Mar 27 Jan - 15:27

clomani a écrit:Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !
Il peut quand même y avoir des "agents provocateurs", voire des keufs déguisés en casseurs, histoire de discréditer le mouvement social et de justifier la répression.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  Invité le Mar 27 Jan - 15:30

gros branleur a écrit:
clomani a écrit:Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !
Il peut quand même y avoir des "agents provocateurs", voire des keufs déguisés en casseurs, histoire de discréditer le mouvement social et de justifier la répression.
Il y aura c'est certain, il y a toujours !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  scud56 le Mar 27 Jan - 19:35

Il peut aussi y avoir des gens très énervés qui craquent.... Ca existe.

scud56

Masculin
Nombre de messages : 3338
Age : 60
Localisation : Paris-Tokyo-Lamotte-Beuvron
Loisirs : Ne rien faire. Au chaud c'est encore mieux
Date d'inscription : 17/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  Gotch le Mar 27 Jan - 19:45

yapadebug a écrit:
gros branleur a écrit:
clomani a écrit:Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !
Il peut quand même y avoir des "agents provocateurs", voire des keufs déguisés en casseurs, histoire de discréditer le mouvement social et de justifier la répression.
Il y aura c'est certain, il y a toujours !
Mais il pourrait y avoir des services d'ordres internes à la manif, prêts à "cocooner" d'éventuels provocateurs de façon efficaces: six autour d'un seul, des liens en plastique à glissière aux poignets, aux chevilles et à mi-jambes, hop! provocateur neutralisé sans heurts ni blessures!

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  Duchesse le Mar 27 Jan - 19:57

Gotch a écrit:
yapadebug a écrit:
gros branleur a écrit:
clomani a écrit:Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !
Il peut quand même y avoir des "agents provocateurs", voire des keufs déguisés en casseurs, histoire de discréditer le mouvement social et de justifier la répression.
Il y aura c'est certain, il y a toujours !
Mais il pourrait y avoir des services d'ordres internes à la manif, prêts à "cocooner" d'éventuels provocateurs de façon efficaces: six autour d'un seul, des liens en plastique à glissière aux poignets, aux chevilles et à mi-jambes, hop! provocateur neutralisé sans heurts ni blessures!
Rire hystérique Rire hystérique Rire hystérique Jamais vu faire ça!

Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  clomani le Mar 27 Jan - 21:07

Gotch a écrit:
yapadebug a écrit:
gros branleur a écrit:
clomani a écrit:Sinon, la manif du 29 étant unitaire et soutenue par une majorité de Français, ça m'étonnerait que la police fasse des incursions...
Il y aura tous les media... quand il y a des caméras, les keufs font gaffe !
Il peut quand même y avoir des "agents provocateurs", voire des keufs déguisés en casseurs, histoire de discréditer le mouvement social et de justifier la répression.
Il y aura c'est certain, il y a toujours !
Mais il pourrait y avoir des services d'ordres internes à la manif, prêts à "cocooner" d'éventuels provocateurs de façon efficaces: six autour d'un seul, des liens en plastique à glissière aux poignets, aux chevilles et à mi-jambes, hop! provocateur neutralisé sans heurts ni blessures!

Pour avoir manifesté avec la Cégète pendant longtemps, je peux vous dire que le service d'ordre est super organisé et qu'ils ne permettaient aucun débordement... c'est pourquoi d'ailleurs les casseurs sont toujours en fin de cortège plutôt lycéens, car les djeuns sont moins organisés que les syndicats. Là, 8 syndicats unis, m'étonnerait qu'il y ait des débordements.
Et lorsque les jeunes ont commencé à s'énerver, lors de la manif pro-palestinienne il y a 15 jours, et que les flics ont commencé à balancer des lacrymo et les petits sionistes à provoquer, on a réussi à calmer en demandant aux manifestants de quitter les lieux, de ne pas s'affoler, de ne pas se laisser gagner par les provocations etc...
Mais les keufs et les sionistes étaient les plus violents évidemment.
De toutes façons j'ai entendu une itw d'un keuf de je ne sais quel syndicat suite à l'annonce : 54% d'augmentation des gardes à vue pour 2008. Pourquoi ? parce que les instructions venues d'en haut sont : "faites du chiffre"... donc on arrête n'importe qui, on garde à vue et on relâche pour faire du chiffre.
On arrête des pseudo "anarchistes" pour montrer l'exemple... parce que l'extrême gauche commence à être un peu plus "suivie" que la gauche (qui ne fait courir aucun danger à l'UMP). Donc allez, on fait chier un pauvre mec parce qu'il semble qu'il ait écrit un ouvrage très contestataire mais pas violent, juste pour faire peur à ceux qui seraient tentés par l'extrême gauche... Les socialistes ne font plus peur à la droite, de toutes façon.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant la crise, la répression continue...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum