nominations au CSA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

nominations au CSA

Message  gros branleur le Dim 25 Jan - 2:29

CSA: nominations des journalistes Françoise Laborde et Christine Kelly ainsi que l'ingénieur Emmanuel Gabla


Trois nouveaux sages, deux femmes de télévision et un ingénieur des télécoms, vont rejoindre le Conseil supérieur de
l'audiovisuel (CSA), en pleine adoption de la réforme de l'audiovisuel qui retire à la haute autorité son pouvoir de nomination des patrons des télés et radios publiques.










Françoise Laborde, journaliste sur France 2, et Christine Kelly,
journaliste sur la chaîne d'information LCI (groupe TF1), ont été
nommées samedi respectivement par le président Nicolas Sarkozy et le
président (UMP) du Sénat Gérard Larcher.
La veille, Emmanuel Gabla, un ingénieur des télécommunications,
avait été désigné par le président de l'Assemblée nationale, Bernard
Accoyer (UMP).
Ces trois nouveaux conseillers remplacent Agnès Vincent-Deray,
Elisabeth Flüry-Hérard et Christian Dutoit, dont le mandat de six ans
avait expiré.
Ils rejoignent six autres sages de la haute autorité audiovisuelle présidée par Michel Boyon et qui fête ses vingt ans.

Françoise Laborde est un visage connu du paysage audiovisuel
français. Agée de 55 ans, la journaliste et écrivain a travaillé à la
télévision privée et publique.
Elle assure chaque matin l'interview, le plus souvent politique,
"Les 4 vérités" dans l'émission "Télématin" de William Leymergie. Elle
est d'ailleurs considérée comme une femme de réseaux, notamment
politiques.
Mme Laborde assure aussi les remplacements des journaux de 13h00 et 20h00 sur France 2.
Originaire du Sud-Ouest, où sa famille possède une propriété
viticole, elle avait commencé sa carrière à RFI avant d'intégrer TF1 en
1986 puis de rejoindre la chaîne publique en 1994.
En août 2008, elle avait dû présenter ses excuses après avoir
poussé un juron à l'antenne - croyant celle-ci coupée - après la
diffusion d'un reportage sur les soldats français tués en Afghanistan.

Journaliste et écrivain, Christine Kelly est l'une des rares
présentatrices de couleur du "PAF". Figure emblématique de LCI qu'elle
a rejoint en 2000, elle y présente la tranche d'informations matinale
du week-end.
Agée de 39 ans, elle a grandi en Guadeloupe et commencé sa carrière à RFO Guadeloupe et Martinique.
Auteur de trois ouvrages, son livre sur François Fillon a reçu le prix de la biographie politique en 2008.

Emmanuel Gabla, diplômé de Polytechnique et de Télécom Paris,
dirigeait depuis 2005 le service des technologies et de la société de
l'information à la direction générale des entreprises. Il fut
auparavant conseiller technique de Jean-Pierre Raffarin à Matignon,
puis directeur-adjoint du cabinet de Patrick Devedjian, alors ministre
délégué à l'Industrie (2005).
Né à Strasbourg en 1969, d'un père français d'origine togolaise et
d'une mère lorraine, M. Gabla "espère" être "un pont" entre le CSA et
l'autorité de régulation des télécoms (Arcep), dont le rapprochement
est régulièrement évoqué.

Le CSA, qui se renouvelle par tiers tous les deux ans, traverse actuellement une période mouvementée.
Le projet de loi de réforme de l'audiovisuel public, dont la
version finale passera devant l'Assemblée le 3 février, lui retire
l'une de ses prérogatives principales: la nomination des présidents de
France Télévisions et de Radio France, qui reviendra directement au
chef de l'Etat - après avis conforme du CSA et du Parlement.
La gauche, mais aussi certains députés UMP, ont farouchement
combattu ce volet du projet de loi, y voyant une "régression
démocratique".

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  gros branleur le Dim 25 Jan - 3:29

«Ces trois nominations interviennent à un moment
où le rôle du CSA, qui fête cette année ses vingt ans, apparaît
affaibli. Le régulateur est en effet resté très en retrait du projet de
loi sur l'audiovisuel, qui lui enlève pourtant une de ses principales
prérogatives : celle de nommer les présidents de France Télévisions,
Radio France et du holding Audiovisuel extérieur de la France.
Le gendarme
de l'audiovisuel est aussi critiqué pour sa volonté de ne pas
comptabiliser le temps de parole du président de la République à la
télévision dans celui de la majorité. Au contraire, le CSA veut aller
plus loin dans la règle dite des trois tiers du temps de parole - un
pour le gouvernement, un pour la majorité et le dernier pour
l'opposition - et l'étendre aux radios. Il leur a écrit fin décembre.
Les
nouveaux venus au CSA devront traiter des dossiers forts d'enjeux
industriels : extinction du signal analogique de la télévision,
lancement de la télévision mobile personnelle, de la radio numérique
terrestre, réattribution des fréquences de la TNT payante. Un éventuel
rapprochement avec l'autorité de régulation des télécommunications,
l'Arcep, est toujours d'actualité, en dépit de l'opposition, manifestée
à plusieurs reprises, de Michel Boyon, dont le mandat court jusqu'en
janvier 2013.»


Sarkozy avait promis de la diversité, deux femmes et un homme dont deux blacks personnes issues des minorités visibles, mais pour la diversité politique...
Sans vouloir faire de procès d'intention à M. Gabla, je constate qu'il a été le collaborateur de Raffarin et de Devedjian, et il semble que cet ingénieur télécom ait été nommé pour favoriser le rapprochement avec l'Arcep cher à Sarkozy.
Ne regardant pas LCI, je ne connaissais pas Christine Kelly mais à voir son site http://www.christine-kelly.fr/ elle donne l'impression d'être davantage pipole que journaliste. Elle a de plus commis un livre sur Fillon que j'imagine des plus bienveillants envers le premier ministre.
Enfin, Françoise Laborde.Elle je la connais, et elle m'insupporte depuis des années. Produit typique de l'école Chabot, servile avec les puissants et impitoyable avec les petits qu'elle traite avec condescendance.http://www.acrimed.org/article3016.html (allez cliquer sur les liens en bas de l'article...ça remet encore davantage en perspective les privilèges des cheminots)Quant à sa conception du journalisme, j'en suis resté sur le cul lorsque je l' ai entendu dire ça!Eclectik du 17 janvier http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/eclectik/index.php?id=75510A l'occasion des voeux de Fillon, Antoine Ly interroge un journaliste de Médiapart et Françoise Laborde sur le rôle des journalistes qui suivent les hommes politiques aller à 40'35. Edifiant!

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  clomani le Dim 25 Jan - 11:15

Quant à Françoise Laborde, elle a toujours été une femme de "réseaux"... mais de réseaux de droite bien sûr.
Pour la diversité, "ils" auraient pu prendre Audrey Puulvar, journaliste antillaise travaillant sur la 3. Mais Audrey Puulvar, M. Sarkozy la déteste, parce qu'elle ne s'est pas laissée impressionner par le nabot au cours de la campagne électorale où il était devenu d'ailleurs quasi menaçant... sans pour autant que la journaliste ne ravale ses questions.
Kelly ? Ben oui, encore du pipole pas déménageur au CSA. Y'avait déjà Rachid Ahrab qui était consensuellement tendance gauche... depuis qu'il a dû subir une chasse aux sorcières post Mitterrand, il se passionne pour le golf.
Sinon, le CSA... il ne sert vraiment à rien maintenant alors c'est une manière comme une autre de commencer l'écrèmage et de récompenser les amis personnels ou pas de l'UMP.
Laborde, outre une maison d'Hôte dans le bordelais, de luxe, elle a une vigne, et préside des confréries du pinard et du cochon un peu partout... donc j'imagine qu'on lui a donné son bâton de maréchal en attendant l'âge de la retraite.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  Invité le Dim 25 Jan - 14:16

De toute façon, ça sert à rien le CSA...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  clomani le Dim 25 Jan - 17:32

yapadebug a écrit:De toute façon, ça sert à rien le CSA...

Déjà avant, en effet... mais maintenant que la droite a fait passer sa réforme de l'audiovisuel en force... le CSA va juste être bon à compter les temps de paroles des différents partis en période électorale... comme avant Clin d'oeil

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  gros branleur le Dim 25 Jan - 17:42

clomani a écrit:
yapadebug a écrit:De toute façon, ça sert à rien le CSA...

Déjà avant, en effet... mais maintenant que la droite a fait passer sa réforme de l'audiovisuel en force... le CSA va juste être bon à compter les temps de paroles des différents partis en période électorale... comme avant Clin d'oeil
Tout en considérant bien sûr que le temps de parole du Président de la République ne saurait être comptabilisé comme temps de parole de la majorité.
Normal, c'est le président de tous les français et il est au-dessus des partis comme il l'a encore si bien montré hier au congrès de l'Ump...

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  Invité le Dim 25 Jan - 17:50

clomani a écrit:
yapadebug a écrit:De toute façon, ça sert à rien le CSA...

Déjà avant, en effet... mais maintenant que la droite a fait passer sa réforme de l'audiovisuel en force... le CSA va juste être bon à compter les temps de paroles des différents partis en période électorale... comme avant Clin d'oeil
De toute façon, en France, tous ces machins, ces conseils supérieurs de truc-machins, ça ne sert qu'à caser les copains et copines du pouvoir en place.
Dans le temps le roi de France créait des charges de complaisances pour ses copains. Des places où les mecs encaissaient et n'avaient rien à faire, le capitaine des levrettes par exemple (c'était le type qui était chargé de la meute de chiens de chasse. En réalité celui qui avait la charge ne savait même pas ce que c'était, un chien de chasse, mais il encaissait une rente très conséquente...).
Maintenant on crée des "conseils supérieurs" et ça revient au même, ca sert à caser les copains.
On ne s'est jamais réellement débarrassé de la monarchie, en France...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  gros branleur le Dim 25 Jan - 18:05

En fait ce qui m'avait fait réagir c'était surtout la nomination de Laborde car l'interview que j'avais entendu d'elle m'avait quand même scotché.
Vous avez été y jeter une oreille?
j'en ai fait une rapide retranscription:

Antoine Ly (reporter) : Françoise Laborde, comment ça se passe lorsque vous êtes en conférence de rédaction? Est-ce qu'il y a débat sur l'intérêt de couvrir un déplacement de Nicolas Sarkozy?
F. Laborde : Il ne peut y avoir débat, d'abord, moi je serais très choquée qu'il y ait débat en tant que journaliste parceque je trouve que, voilà, c'est le Président de la République, il est en déplacement, on le suit, point final.
Le propre du journaliste, c'est de couvrir l'actualité, après, on se pose la question. Quel écho on donne à ce déplacement, qu'on travaille pour tele ou tel support, suivant que la journaliste juge que c'est plus ou moins important.
Nous sommes là pour rendre compte.

A.L: Dans notre boulot, on est censé creuser, vérifier, pour savoir si telle annoce est possible ou pas, si c'est de la commmunication ou une vraie action politique...
F.L. (le coupant) : Non, non je ne suis pas d'accord avec vous...
A.L.: Est-ce que telle somme annoncée, est-ce que c'est possible, est-ce qu'on a l'argent, est-ce que l'Etat a l'argent à mettre sur la table?...
F.L.: Attendez mon pauvre enfant, excusez-moi de vous dire ça, mais si les journalistes avaient la moindre idée de la vérité des chiffres on l'aurait remarqué depuis longtemps. Je veux dire, il faut arrêter de penser qyue le journaliste tout seul devant son écran d'ordinateur va avoir la vérité révélée et se dire " ah mon Dieu, c'est bon pour le budget de la France, ou c'est mauvais pour le budget de la France". Ni vous, ni moi n'en avons la moindre idée.
Je pense que le travail d'un journaliste, c'est d'abord, hélas, et c'est sans doute ce qu'il y a de plus difficile, c'est l'éloge de la modestie, et la modestie c'est de dire à un moment donné qu'en effet on ne sait pas, en effet on se contente de rendre compte.

A.L.: Dans chaque service, normalement, il y a des spécialistes économiques, ou enfin de tout ce que vous voulez, qui sont censés creuser une question...
F.L.: Et vous en connaissez beaucoup qui sont capables de creuser une question, franchement, dans les services où on est?
Vous en connaissez beaucoup?
Moi, j'en connais pas...


C'est en effet une belle conception du métier de journaliste...
La voilà récompensée de sa servilité par une pré retraite dorée.
C'est sur que ce n'est pas avec des personnalités de ce type que le CSA va ruer dans les brancards.

T'as raison Yap, tous ces "conseils" ne servent qu'à recaser les copains et copines méritants, et lorsqu'on parle de modernisation de la vie publique et de l'administration, on préfère sabrer des emplois dans les services publics que de supprimer tous ces organismes qui ne servent à rien et qui doivent coûter au budget de l'Etat une petite fortune. (entre les indemnités et les locaux...)
Mais la République sait se montrer reconaissante envers ceux qui l'ont si bien servie...


gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  Invité le Dim 25 Jan - 19:26

gros branleur a écrit:T'as raison Yap, tous ces "conseils" ne servent qu'à recaser les copains et copines méritants, et lorsqu'on parle de modernisation de la vie publique et de l'administration, on préfère sabrer des emplois dans les services publics que de supprimer tous ces organismes qui ne servent à rien et qui doivent coûter au budget de l'Etat une petite fortune. (entre les indemnités et les locaux...)
Mais la République sait se montrer reconaissante envers ceux qui l'ont si bien servie...

[/color][/color]
En fait tous les systèmes clientélistes finissent par virer les gens qui travaillent pour pouvoir garder ceux qui ne foutent rien. C'est vrai au niveau des entreprises, des villes, des départements, des régions et de l'état.
Parce que vous avez remarqué ? Ca fait des années qu'on supprime des fonctionnaires, que l'état et les collectivités locales se déchargent de leurs missions de service public. Pourtant, les budgets ne baissent pas, et les impôts non plus. C'est bizarre non ?

Moi j'ai un maire UMP, qui a viré plein de fonctionnaires et d'employés. Il a démantelé (c'était son expression) des services entiers, sous les applaudissements des gros cons de droite avides de bouffer du fonctionnaire.
Pourtant au bout de 6 ans, les effectifs avaient augmenté de 30 % et les impôts locaux aussi. Cherchez l'erreur ! Pire la dette a augmenté aussi de 30 % sans aucune réalisation nouvelle, hormis une école qui était prévue sous l'ancienne municipalité.
Sinon avant il fallait 48 H pour boucher un trou dans une rue, maintenant il faut 3 mois. Avant il fallait 24H pour changer une ampoule d'éclairage public, maintenant il faut 1 mois. Avec la tempête d'hier, tous les panneaux nouvellement posés sont tombés. Avant ils étaient plantés de 90 cm, maintenant de 20 cm... Et tout ça coute 30% plus cher qu'avant, sous la municipalité de gauche si dépensière, parait-il.

C'est curieux que ça coute plus cher, vu que les missions ne sont plus remplies ! Seulement le maire UMP a embauché ses copains et les copains de ses copains ! Alors bien sûr ça coute cher.

Remarquez, j'ai aussi vu des municipalités de gauche fonctionner comme ça, c'est pas une caractéristique politique, c'est une question de personne et de système de gouvernement, je pense.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: nominations au CSA

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum