Des limites à ne pas dépasser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des limites à ne pas dépasser

Message  Gotch le Dim 30 Nov - 12:20

Réseaux sociaux : une Américaine condamnée pour "harcèlement" ayant provoqué la mort

Publié par Matthieu Dailly le Vendredi 28 Novembre 2008 | envoyer | commenter
Elle
s'était fait passer pour un jeune garçon de 16 ans, nommé « Josh ».
Lori Drew, 49 ans, a été condamnée, mercredi par un tribunal fédéral de
Los Angeles (Californie), pour fraude informatique et harcellement
après avoir caché sa véritable identité à une adolescente qui, plus
tard, s'était suicidée. Les faits se sont déroulés sur le réseau social
Myspace en octobre 2006.


A l'époque Megan Meier, 13 ans, croit fleureter en ligne avec Josh
Evans, agé de 16 ans. Un personnage fictif incarné par Lori Drew, Sarah
sa fille et Ashley, une amie. Après plusieurs semaines, Megan reçoit un
mail contenant le message suivant: « le monde serait meilleur si tu n'existais pas ». L'après-midi même, elle est retrouvée pendue dans sa chambre.


D'après
le jugement, les termes d'usage de Myspace exigent que les utilisateurs
fournissent des informations « véridiques et exactes ». La création du
profil fictif de Lori Drew est donc une atteinte à cette règle et une
violation du Computer Fraud and Abuse Act de 1986, qui jusqu'à présent
n'avait été appliqué qu'à des cas de piratages informatiques. De plus,
selon le procureur Thomas O'Brien, « l'accusée savait que Megan
Meier était dépressive, suicidaire et obsédée par les garçons, mais
elle l'a néanmoins tourmentée, embarrassée, humiliée, elle s'est moquée
d'elle et l'a blessée
». Lori Drew encourt jusqu'à trois ans de prison et 300.000 dollars d'amende. Elle a néanmoins fait appel.


Ce verdict soulève tout de même une question de taille: celle de
l'anonymat sur Internet. D'après Andrew M. Grossman, un analyste
judiciaire pour la foundation Heritage, « si ce jugement reste tel quel, cela signifie pour tous les sites Internet un changement radical ». « Il
sera intéressant de voir si les questions de sûreté et de sécurité
peuvent finir par l'emporter sur l'idéologie de la liberté, largement
anonyme dans le cyberespace
», poursuit Sameer Hinduja, un
professeur de criminologie à l'université de Floride Atlantique. Une
histoire qui n'est pas sans rappeler le tragique suicide, d'Abraham
Biggs, 19 ans, filmé et mis en ligne il y a quelques jours.
Lu sur NetEco

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum