Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  clomani le Dim 23 Nov - 12:45

La madone», «le facteur», les médias



Par Pierre
Marcelle

Royal et Guillon

Ce fut peut-être le moment le plus identificateur du trop prévisible
naufrage advenu le week-end dernier sur le foirail de Reims : quand
Ségolène Royal, citant sans le nommer Jean Jaurès - cette conscience
que les socialistes ont abandonnée au grand récupérateur de dépouilles
Nicolas Sarkozy -, déclencha en retour une bronca pleine d’aigreurs, et
tonitruante en proportion. «Nous rallumerons tous les soleils, toutes les étoiles du ciel.»
Beau programme, en vérité, mais beau prétexte, surtout, à rallumer, en
fait d’astres et de désastres, toutes les haines recuites de la
campagne présidentielle. (Je miaule ça avec la mesure distanciée d’un
citoyen déterminé, lors des prochaines échéances, à aller voter
ailleurs, mais je ne doute pas que ce grégaire braillement de stade de
foot rendra sympathique à plus d’un électeur socialiste l’oratrice qui
en faisait l’objet.)
C’est quoi, l’origine de cette haine que suscite de façon si
récurrente Ségolène Royal ? Son programme, en matière de modèle
économique et d’alliances électorales ? Mais, sauf à avoir raté un
épisode, il me semble que quelque 80 % du parti y adhère. Une baston de
générations, alors, dents de lait contre défenses ivoirines ? Mais il y
a des jeunes et des vieux dans toutes les motions et dans tous les
courants. Une affaire de sexe, ou, pour mieux dire, de genre ? Plus
trop, depuis que Martine Aubry est également candidate… Encore que…
N’est-ce pas, Stéphane Guillon ?
En écoutant mardi sur France-Inter le chansonnier qui ponctue les
matins de la radio publique, on put constater l’expression chimiquement
pure d’une doxa acharnée à enfermer Royal dans sa caricature, de son
fameux «Aimez-vous les uns les autres» (occultant l’appendice : «ou disparaissez»)
de Charléty et ses tunique bleue-jean’s-cheveux frisés du Zénith.
Durant les quelque quatre minutes que dura sa prestation, le comique
déroula tous les clichés auxquels la candidate à la présidentielle et
invitée du jour est désormais médiatiquement réductible : «Sœur Ségolène» est «une madone» dont «les fidèles», ou «ouailles», constituant la «congrégation de la bravitude», portent des «saris» et agitent des «clochettes» devant la maison de la radio en attendant l’arrivée de la «ségomobile».
On avancera à bon droit que c’est le privilège de l’amuseur
d’exploiter ce filon. De là à faire entonner en chœur à tout le studio,
qui y alla de bon cœur, une fielleuse parodie de cantique où il était
question d’«étoile de lumière pour tous les opprimés»…
Même si ça m’arrache un peu la gueule de le dire, tant qu’on verra
plus de curés, de la Cimade ou du Secours catholique, que de
socialistes dans les bois du Calaisis, «la folle», ainsi que Guillon a encore coutume de qualifier Royal, pourra se frotter les mains.

Besancenot et Chabot

Et de même que Ségolène Royal eut ce matin-là son Guillon, Olivier
Besancenot avait eu, au soir du 13 novembre et sur l’également publique
France 2, son Arlette Chabot. De même que Royal est sur beaucoup
d’ondes «la madone», Besancenot sera ad vitam, pour ses onctueux intervieweurs, «le facteur».
Pas de sexisme, dans ce qualificatif ; juste une pointe dont on perçoit
bien que, derrière sa souriante bonhomie, elle connote un ostracisant
dédain. De ce sobriquet, très en vogue chez les commentateurs de la
chose politique, Jean-Michel Aphatie (pour ne citer que lui) ne se
lasse pas, que oncques pourtant l’on n’entendit qualifier Rachida Dati
de «beurette» ou Jean-François Copé d’«avocat d’affaires»…
Chabot, comme Guillon, ne fait pas tant de manières. A son invité d’A vous de juger,
elle demanda benoîtement s’il comptait présenter des excuses à la
famille de feu Georges Besse (PD-G de Renault assassiné en 1986 par
Action directe) pour avoir serré la main de Jean-Marc Rouillan. A cet
instant précis, nul ne douta que la directrice de l’information de
France 2 crut vraiment qu’à sa requête incongrue, son interlocuteur
allait, si l’on ose dire sans s’exposer à la suspicion de mauvais
esprit, s’exécuter.
Tout de même que Guillon se soucie comme d’une guigne des raisons
politiques qui mirent Royal en tête des postulants à la direction du
PS, Chabot n’a cure, lorsqu’elle parle de «terrorisme», d’une actualité
qui fait pourtant à celui-ci une part un peu trop belle pour être
honnête.
On est où, là ?

A Chabot éberluée, Besancenot énervé répondit sobrement : «On est où, là
?». Et d’un seul coup, sur fond de cabinets noirs qui vous feraient
embastiller un ex-premier ministre aussi aisément qu’un «noyau dur» de
fermiers corréziens promu «cellule invisible» (!) «à vocation (! ! !)
terroriste», de mise en examen pour «outrage» d’un caritatif
distribuant de la soupe à des migrants éperdus (Libération du
18 novembre), de carnets d’Yves Bertrand et de listings Clearstream, se
confondirent les barbouzeries d’hier et d’aujourd’hui, avec, en
passe-plats, la ministre Alliot-Marie.
On était où, là ? A mille lieues d’une crise (vous savez, «la
crise»…) expulsée du studio, on était dans l’observation ahurie, non
pas d’une censure, mais de l’absolue incompréhension d’un réel occulté
par des trompe-l’œil. On appellera cela le facteur Chabot.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  gros branleur le Dim 23 Nov - 15:29

Toujours aussi percutant, drôle et intelligent... Number One
Cela dit, pour un humoriste difficile de ne pas se gausser de Ségolène, elle prête beaucoup plus à rire qu'elle ne donne à réfléchir.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  billbaroud35 le Dim 23 Nov - 22:55

excellent! Number One

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  clomani le Lun 24 Nov - 11:03

Devant la jubilation des gros cons de l'UMP j'ai mal... cette division et ce combat des cheffesses du PS me font monter les larmes aux yeux. Ce matin, Guigou disait que pendant ce temps, l'UMP continue a casser tout ce qui était une conquete sociale en France. Lorsque la France sera une Amerique bushienne grace aux gros financiers qui dirigent Sarkozy, il sera trop tard pour les socialistes qui, de toutes facons, seront tellement exsangues que ce sera le Centre qui les remplacera. Et on connait les louvoiements du Centre... On est dans une belle merde... (meme si je ne voterai plus socialiste... je sais que les gens auront la trouille de voter plus a gauche). L'autre nabot va se la peter encore plus et c'en sera fini des exceptions francaises...
J'irai me faire poser des couronnes en Roumanie... parce que j'aurai de quoi me payer le voyage... mais les pauvres auront des dents pourries.
Pour bouffer des patates, de toutes facons... Rolling Eyes

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  billbaroud35 le Lun 24 Nov - 11:25

bah d'un autre côté, ça fait des années que la crise couve et qu'ils font semblant de s'aimer, autant que ça pète maintenant, à 4 ans de la présidentielle...

ce qui est navrant, c'est qu'effectivement l'ump en profite pour accélérer ses saloperies!

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le grain de (Mar)celle du jour...

Message  gros branleur le Ven 28 Nov - 21:28

Le problème, c’est qu’on s’en fout…

Par Pierre Marcelle

Impressions d’outre-PS

Quand, sur le coup de midi et demi de mardi, Martine Aubry a rejoint Benoît Hamon ayant lui-même rejoint sous la tour Eiffel les salariés du service public de radio-télévision, ils furent plus d’un, parmi les manifestants, à regarder ce ralliement avec une certaine, disons, circonspection. Au terme annoncé, non de «quatre jours de psychodrame socialiste», comme on dit sur les ondes, mais de deux années de féroces déchirements, serait proclamé, au crépuscule du soir et après l’ultime séance de tirs au but, ce match définitivement nul et qui ne faisait que recommencer.

Tous ensemble ! Tous ensemble ! Mmmouais…

Depuis Reims, avec les copains, avec les collègues, on ne parlait plus que de ça, mais en parlions-nous, seulement ? Au vrai, des 42 ou 102 voix censées départager le «parti de militants» du «parti de supporters», des coups de bluff ou des coups de massue ci et là assénés, des «J’embrasse ma rivale mais c’est pour l’étouffer» ou des «Embrassons-nous, Folleville !», des protestations de refondation et des promesses de scission, des perspectives susurrées de suites judiciaires ou des menaces rugies de manif à Solférino, nous découvrions que nous n’avions que foutre.

Observant de jour en jour les prolongations d’un feuilleton dont nous savions trop que l’épilogue ne serait pas à la hauteur, nous ne parvenions pas à y discerner d’autres enjeux que médiocrement esthétiques. (Même si, en cette matière et quoi qu’on pense du programme de la dame, force est d’admettre que Ségolène Royal aura donné à tout le vieil appareil une sacrée leçon de politique en démontrant, primo, qu’elle avait une ligne, et, secundo, qu’elle avait des couilles.)

Nos souvenirs d’électeurs pragmatiques nous revenaient en mémoire, et c’était comme un réveil pâteux au terme d’une nuit chiffonnée. Tant de seconds tours de tant de scrutins nous avaient vus résignés glisser dans trop d’urnes un bulletin PS pour faire barrage à pire, que nous nous découvrions soudain tout à la fois libérés et orphelins d’électorales habitudes.

Ce cocktail amer, fait d’un zeste d’étonnement sur un lit de morne fatalisme, il ne nous échappait pas que nous devrions le boire jusqu’à l’hallali. A défaut de nous être tant aimés, le PS et nous, au moins entretenions-nous de conserve l’illusion de constituer un Minimum minimorum d’opposition. D’où vient que, si nous ne faisions pas trop les farauds au spectacle de ses divisions, nous n’avons même pas pleuré ?

Trompe-l’œil du sarkozysme

Et d’où vient que, mercredi soir, au spectacle ahurissant de l’installation simultanée d’Aubry en mécanote générale de Solférino et de Royal au bar, nous n’avons même pas souri ?

C’est que, déjà, nous étions ailleurs, où le Parti socialiste depuis trop longtemps n’est plus. Nous étions au bois de Vincennes, à observer la pesante et lassante impuissance de Martin Hirsch, tandis que sa collègue Christine Boutin, tueuse revendiquée du droit au logement et du logement social, glapissait contre les miséreux d’obscènes oukazes. Nous nous demandions si, dans les bois du Calaisis, Hortefeux lâcherait ses chiens en meute, en invoquant des raisons hivernales et caritatives. Un œil sur la montée normalement vertigineuse du chômage, nous étions à l’Assemblée nationale, où l’accablant Frédéric Lefebvre, portant la parole d’une UMP qui s’y autorisera tout, annonçait les coupes claires à venir dans les crédits et les personnels de l’audiovisuel public, tandis que la très sucrée Christine Albanel s’évertuait, pour la galerie, à vendre la fable de son «financement pérenne». Nous étions dans l’attente têtue des ultimes fantasmes terroristes et corréziens de Michèle Alliot-Marie. Nous comptions les morts du dehors et les morts du dedans, derrière les hauts murs que gère la laborieuse Rachida Dati, et où des adolescents effarés prétendent faire chanter l’Administration pénitentiaire en menaçant de se pendre. Nous marchions dans les rues de Villiers-le-Bel avec ces gamins qui, un an après la mort de Lakamy et de Mohsin, décédés il y a un an dans la collision de leur moto avec une voiture de police, attendent toujours les résultats de l’enquête, et, désespérément, les effets du «plan banlieues» de l’embrouilleuse Fadela Amara.

Partout, nous relevions les traces de cette crise d’une sourde discrétion médiatique mais à laquelle, quoi qu’il s’en vante de sommet en sommet, le président de la République française et de l’Union européenne peut peu. Et, si ahurissant qu’apparaisse le vide de l’opposition, nous constations que, du délétère devenir d’un Parti socialiste à l’absence duquel nous devrions nous résoudre, notre antisarkozysme, plus que jamais primaire, ne pâtissait pas.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  Duchesse le Ven 28 Nov - 23:23

Quel talent! aime
C'est une synthèse exacte de tout ce que je peux penser, sauf qu'hélas, je ne sais pas écrire comme lui. Pleure

Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  gros branleur le Sam 29 Nov - 4:14

Duchesse a écrit:Quel talent! aime
C'est une synthèse exacte de tout ce que je peux penser, sauf qu'hélas, je ne sais pas écrire comme lui. Pleure

Rassure-toi, tu n'es pas la seule.
D'ailleurs, je ne connais pas beaucoup de ceux qui font profession d'écrire, blogueurs, chroniqueurs, journalistes, voire écrivains à savoir encore aussi bien manier notre si belle langue.
Et si je suis sensible au style, je ne le suis pas moins aux réflexions pertinentes et bien souvent impertinentes exprimées avec humour et détachement par ce fin observateur de nos mœurs politiques et sociales.

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aaaaaah, Pierre Marcelle...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum