Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Message  Invité le Mar 28 Oct - 12:44

http://www.bakchich.info:8080/article5612.html

Je mets le texte, des fois que ça disparaisse...
Un vieux dicton berrichon dit que les barbichus osent tout, et que c’est même à ça qu’on les reconnaît, mon René.

Et en effet, dans Libération, et dans l’un de ses fameux éditoriaux (attrape-nigaud(e)s) à pilosité mentonnière, le burlesque Laurent Joffrin écrit que "la domination mondiale des idées libérales, à l’oeuvre depuis les années 80, arrive" ces temps-ci "à un crépuscule", et que "la crise déplace les lignes vers la gauche", et que par conséquent "les leaders" du P"S" devraient, d’urgence, préparer "une stratégie nouvelle et un projet inédit" - parce que bon, telle que tu la vois, précise le big boss de Libé, "la gauche" de (la rue de) Solférino, "qui a mis si longtemps à se convertir au réalisme, se trouve prise à contre-pied" quand ledit "réalisme" apparaît pour ce qu’il est : une gigantesque enculerie où le riche fait son gras de la misère du gueux.

Je dois ici préciser, pour le cas (douteux) où tu ne saurais pas ce qu’il en est de la prose de Laurent Joffrin, que, dans son vocabulaire de servant de "la domination mondiale des idées libérales, à l’oeuvre depuis les années 80" (qui sont aussi, rappelle-toi, les années où Laurent Joffrin jappait "VIVE LA CRISE" en frétillant de la queue), une conversion "au réalisme" est un ralliement, justement, à ces "idées libérales" - en sorte que, tu l’auras compris, la "gauche" de Laurent Joffrin est une "gauche" du reniement, une "gauche" de la félonie, dont le fondement est vendu au(x) marché(s).

(Dans un récent (et formidablement cocasse) bouquin, Laurent Joffrin réclamait, pour cette "gauche" tétanisée par d’horribles "tabous" marxistes, "le réalisme des analyses et de l’audace" libérale "dans ses propositions"…)

Bon, le big boss de Libé a désormais de la compassion pour cette "gauche" dont le réalisme consista, remember, à proclamer tôt que "l’Etat ne peut pas tout".

Laurent Joffrin observe qu’"elle se rallie sur le tard à une économie de marché qui", juste à ce moment-là, comment que la vie est mal faite, "se précipite dans la crise", et que "ses électeurs en tirent les conséquences" (et partant vont bientôt cesser d’acheter Libération) - au point (de non-retour) que désormais "l’anticapitalisme radical renouvelé par l’altermondialisme trouve des soutiens croissants".

Et, naturellement : ça lui fait de la peine, à Laurent Joffrin.

Et moi, n’est-ce pas, je n’ai rien contre un bon vieux foutage de gueule des familles de temps à autre - mais là ?

Je trouve que ça serait assez bien que Laurent Joffrin cesse de nous prendre pour des gros(se)s c… Pour des abruti(e)s.

Parce que tout de même, si les "socialistes" en sont là - si veulement soumis aux pansus tenants de "la domination mondiale des idées" capitalistiques ?

Si les "socialistes" viennent de passer de longs mois de honte absolue à se mesurer la bite en criant, gade, c’est moi que j’ai la plus néolibérale, vazi, tâte, c’est du Milton Friedman ?

C’est (aussi) parce que Laurent Joffrin, depuis vingt ans, hurle (comme dans ce livre dont je parlais plus haut) : "Oui, il y a des vertus dans le risque, dans l’entreprise (…), dans la concurrence" !

Ou parce que Laurent Joffrin, encore lui, et de nouveau dans un ahurissant bouquin, a fait dire au printemps dernier au très "socialiste" manager de Paris que : "Si les socialistes du XXIe siècle acceptent enfin pleinement le libéralisme, s’ils ne tiennent plus les termes de "concurrence" ou de "compétition" pour des gros mots, c’est tout l’humanisme libéral qui entrera de plein droit dans leur corpus idéologique"…

Ca fait vingt ans que le gars deale sa triste came, genre, tiens, smoke, it’s from Belgium, c’est la maison qui régale, tu verras que tu verras la mer - et le voilà qui tout d’un coup annonce, coucou, je suis le bon docteur Olievenstein ?

Comment qu’ils disent, au Berry ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Message  billbaroud35 le Mar 28 Oct - 13:01

MDR MDR très très très bon!

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Message  Gotch le Mar 28 Oct - 13:18

En parler saintongeais du marais "poitevin", "le s'est gaugé!" (traduction : il s'est enlisé dans la boue du fond).

Prévoir grue même pas couronnée pour renflouage de journaleux aux abois!

Lolo, tu m'entends ? Si tu veux on te sort de là, mais arrête de te mettre dans dans des situations pareilles!

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Message  Invité le Mar 28 Oct - 13:42

En tous cas, Fontenelle ne rate jamais une occasion de se payer Joffrin et Val... Rire hystérique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-Ce Que Des Fois Laurent Joffrin Se Gausserait ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum