FIL POESIE

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  liliM le Lun 3 Nov - 20:17

Très joli poème Gotch, ça donne envie d'aller faire un tour dans le marais poitevin.

liliM

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 51
Localisation : au soleil
Emploi : fainéante
Loisirs : marmotter
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  clomani le Lun 3 Nov - 21:13

Bravo réussie cette ode à la Bretagne et a Barbara... (de Nantes ?)

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  Duchesse le Lun 3 Nov - 21:40

Très beau cet hommage au marais Gotch! Number One
Par contre j'ai toujours trouvé le poème sur Brest terrifiant et horriblement beau . Peut-être était-elle de Nantes au fond cette Barbara là! Pleure

Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  clomani le Lun 3 Nov - 21:55

Gotch a écrit:Ô Venise la Verte, qui rêves dans le soir,
Tu n'as pas pour toiture le beau ciel d'Italie,
Et tes clochers s'inclinent sous le vent, pour se voir.
Dans tes rues, nommées « conches », des gondoles noircies
Mènent au pâturage de placides bovins.
Tes bateliers manient la pigouille et la pelle
En transportant du bois, des touristes ou du vin
Ton silence est peuplé d'une vie calme et douce,
Le bruissement des feuilles et les cris des oiseaux
Tissent une grande paix qui marche sur la mousse.
Point de pigeons ici, mais le faisan craintif
Cache au milieu des herbes sa livrée magnifique,
Et la perche arc-en-ciel se glisse d'un vol vif
Entre les nénuphars, repos des libellules.
Ici le temps s'arrête, ne passent que les saisons,
Et l'automne doré, qui vêt les frondaisons
D'un grand manteau de pourpre et de soleil, succède
A un printemps qui n'en finit plus de passer.
Après lui vient l'hiver, où le calme des eaux
Plane au-dessus des terres endormies et muettes.
Ô refuge du temps où l'homme savait vivre,
Asile merveilleux, demeure toujours ouverte,
Guide nos pas vers toi, pour que nous puissions suivre
Tes canaux parfumés, ô Venise la Verte.

Je ne comprenais pas pourquoi LiliM parlait du Marais Poitevin !!! J'ai découvert ce poème en allant à la page précédente !
Mais vraiment c'est magnifique... et dire que j'ai failli le rater !

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  spiderman le Lun 3 Nov - 21:55

Gotch a écrit:Ô Venise la Verte, qui rêves dans le soir,
Tu n'as pas pour toiture le beau ciel d'Italie,
Et tes clochers s'inclinent sous le vent, pour se voir.
Dans tes rues, nommées « conches », des gondoles noircies
Mènent au pâturage de placides bovins.
Tes bateliers manient la pigouille et la pelle
En transportant du bois, des touristes ou du vin
Ton silence est peuplé d'une vie calme et douce,
Le bruissement des feuilles et les cris des oiseaux
Tissent une grande paix qui marche sur la mousse.
Point de pigeons ici, mais le faisan craintif
Cache au milieu des herbes sa livrée magnifique,
Et la perche arc-en-ciel se glisse d'un vol vif
Entre les nénuphars, repos des libellules.
Ici le temps s'arrête, ne passent que les saisons,
Et l'automne doré, qui vêt les frondaisons
D'un grand manteau de pourpre et de soleil, succède
A un printemps qui n'en finit plus de passer.
Après lui vient l'hiver, où le calme des eaux
Plane au-dessus des terres endormies et muettes.
Ô refuge du temps où l'homme savait vivre,
Asile merveilleux, demeure toujours ouverte,
Guide nos pas vers toi, pour que nous puissions suivre
Tes canaux parfumés, ô Venise la Verte.

très joli Number One

spiderman

Masculin
Nombre de messages : 6129
Age : 54
Localisation : de l'autre cote de la flaque a hareng
Emploi : Auteur-Compositeur
Loisirs : kate beckinsale, Felix Leclerc,Moustaki
Date d'inscription : 13/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://lavalcoteartistepeintre.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Prévert.

Message  Duchesse le Mar 6 Jan - 13:07

Interessant!
Prévert, poète à livre ouvert
L'exposition "Jacques Prévert, Paris la belle", à l'affiche depuis octobre à l'Hôtel de Ville de Paris, a, depuis peu, son extension sur le Net. A l'image d'un livre multimédia, le site officiel retrace les différentes thématiques de l'exposition : textes manuscrits, extraits de films, peintures et collages, photographies, paroles et musiques... Fidèle à leur mise en scène dans les salons de l'Hôtel de Ville par les commissaires de l'exposition, sa petite-fille, Eugénie Bachelot Prévert, et N. T. Binh, la centaine d'œuvres représentées permettent de (re)découvrir en ligne le travail et la vie du poète amoureux de la capitale. Si l'exposition réelle est à visiter jusqu'au 28 février, le site restera, lui, en ligne.
site: http://www.prevert.paris.fr:80/prevert/

Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  billbaroud35 le Mar 6 Jan - 22:42

super le site, je viens de me balader, j'adore! Chapeau

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  Duchesse le Sam 14 Mar - 16:06

Je ne sais pas le titre

Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude, répétant chaque jour le même parcours, celui qui ne change pas le rythme de ses pas, celui qui ne risque rien et ne change pas la couleur de ses vêtements, celui qui ne parle pas avec l'inconnu.
Il meurt lentement celui qui évite une passion, celui qui préfère le noir au blanc, les points sur les « i » aux émotions touffues, celles-là mêmes qui font briller les yeux, celles qui transforment un bâillement en sourire, celles qui font battre le cœur face aux erreurs et aux sentiments.

Lentement meurt celui qui ne renverse pas les tables, celui qui est malheureux à son travail, celui qui ne risque pas ses certitudes contre des incertitudes pour suivre un rêve, celui qui ne se permet pas au moins une fois dans sa vie de fuir devant les conseils avisés.

Lentement meurt celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique, celui qui ne trouve pas la grâce en lui-même.

Lentement meurt celui qui détruit le vrai amour, celui qui ne se laisse pas aider ; celui qui passe des jours à se lamenter de sa propre malchance ou de la pluie incessante.

Lentement meurt celui qui abandonne un projet avant de l'avoir commencé, celui qui ne pose pas de questions sur les sujets qu'il ne connaît pas, celui qui ne répond pas quand on lui demande quelque chose qu'il connaît.

Nous évitons la mort, à petites doses, en nous souvenant sans cesse qu'être vivant est un effort qui va bien au delà du simple fait de respirer.

Seulement l'ardente patience nous permettra d'atteindre la joie splendide."


Pablo Neruda




Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  liliM le Sam 14 Mar - 16:13

Joli Chapeau Bravo

liliM

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 51
Localisation : au soleil
Emploi : fainéante
Loisirs : marmotter
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  clomani le Sam 14 Mar - 17:12

C'est vrai qu'il y a des jours où c'est lourd, de vivre... et où tout nous pousse à devenir une larve !
Mais les larves sont au pouvoir, pas question de devenir comme eux Poing levé

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  gros branleur le Sam 14 Mar - 17:49

Merci Duchesse pour ce très beau poème...
Number One Bravo
Tâchons de rester vivants...

gros branleur

Masculin
Nombre de messages : 1696
Age : 52
Localisation : Gromoland du bas
Emploi : Teknichien
Loisirs : un peu de tout...beaucoup de rien
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  scud56 le Sam 14 Mar - 19:41

PETITS POÈMES COURTS


LA CHUTE

Par un jour de printemps
Par un jour de grand vent
Il lui poussa des ailes
Du haut de son balcon


IVRESSE

Dans les bouteilles
J’entends chanter
Des souvenirs
A liquider


LA RAGE

Un enfant sage
Regarde une belle image
Puis il arrache la page
Et dans l’armée s’engage


METAMORPHOSE

Un jour je me suis dilué
Au fond d’une tasse dans un café
J’étais au chaud et bien caché
Quand un client m’a renvoyé
D’un geste sec et énervé
« Garçon c’est un scandale,
Il y a une mouche dans mon café ! »


WEEK-END

Du thé et des nuages
Rien n’a changé
Toujours la même musique
Le serpent entre les jambes
Les fleurs d’acier des policiers
Bacchus est au comptoir.
Dans la fumée des cigarettes
Je cherche une aventure.
Le nom de l’héroïne
S’étale au générique
La rue est froide et les rues chaudes.
Je ne veux plus être mordu
Il est trop tard pour défoncer les stars.

VERTIGE

Radio-Vertige cœur de banlieue
Un sourire bétonné en travers des idées
Un bol de rage avec deux pailles
Une cigarette…. Plus d’allumettes


COLERE

Le huitième jour
Dieu s’éveilla
Et balança la Terre
A la poubelle

L’EVEIL

Un beau matin il se leva
Une vache maigre à ses côtés
« Où est ma femme » s’écria-t-il
Puis se souvint qu’elle était morte
Et retourna à son sommeil
De cornes et de mamelles

JUSTICE

Le colonel se reveilla
Et enfila son gros nez rouge
Pour mieux interroger
Le condamné à mort.
Il enfila ses lunettes noires
Se regarda une dernière fois
Et tout compte fait
Se suicida.

LES TOURISTES

En vacances ils s’étalent
Comme des étrons au solei l
Pour prendre des couleurs
Locales et bien bronzées


PARESSE

Si j’étais courageux
Ca irait beaucoup mieux
J’ouvrirai même les yeux
Pour retrouver mon pieu.

ORDINAIRE

Par un jour ordinaire
Je quitterai la Terre
J’abandonnerai mes frères
Sans peine et sans rancœur

Par un jour ordinaire
En rêvant de la mer
Je quitterai mon corps`
Embarqué par la mort

OPIUM

Orage muet d’un rêve
Perdu dans la ville assoupie
Ivresse fatale et solitaire
Unissant d’un seul geste
Mille et une nuits d’agonie

scud56

Masculin
Nombre de messages : 3338
Age : 60
Localisation : Paris-Tokyo-Lamotte-Beuvron
Loisirs : Ne rien faire. Au chaud c'est encore mieux
Date d'inscription : 17/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  Invité le Sam 14 Mar - 20:29

J'aime bien celui là
LES TOURISTES

En vacances ils s’étalent
Comme des étrons au soleil
Pour prendre des couleurs
Locales et bien bronzées
C'est tout à fait ça ! Rire hystérique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FIL POESIE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum