Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Gotch le Mer 9 Avr - 9:56

http://www.liberation.fr/actualite/monde/320160.FR.php

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  kayokay le Mer 9 Avr - 12:35

ça fait partie de la politique de léchage de cul des States de la part de votre présidu. Le Rwanda est sous zone d'affluence américaine maintenant et Sarko et la Kouche savent à présent qui est le chef. Donc c'est l'heure des pardons et des courbettes.
ça fait très mal au cul de Balladur parce qu'il était aux ordres à l'époque d'avril 1994 et que Sarko était son ministre du budget, à qui d'ailleurs il avait ordonné de débloquer de l'argent du contribuable pour financer ce qui restera à jamais la plus grande escroquerie humanitaire jamais exécutée.
C'est la seule chose que j'aime bien avec Sarko : il estime ne devoir rien à personne du passé de la France. Mitterand doit retourner sa prostate dans sa tombe, et moi je me délecte.

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Razibuzouzou le Mer 9 Avr - 12:43

D'accord avec TOI .On se Sent SEUL quand on est LUCIDE .

J'ai participé aux commémorations , sans Ramyade et sans cOUCHNERd , que je n'aurais pas supporté.

Ca Pue la Récupération politique à plein nazeaux.

par Contre CHRISTIANNE TAUBIRA est sincère .heureusement qu'elle était là....JUSTE DEVANT MOI.

Tres émouvant cette cérémonie en communion avec ces Tres chers disparus/ues.

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  kayokay le Mer 9 Avr - 12:51

Razibuzouzou a écrit:D'accord avec TOI .On se Sent SEUL quand on est LUCIDE .

J'ai participé aux commémorations , sans Ramyade et sans cOUCHNERd , que je n'aurais pas supporté.

Ca Pue la Récupération politique à plein nazeaux.

par Contre CHRISTIANNE TAUBIRA est sincère .heureusement qu'elle était là....JUSTE DEVANT MOI.

Tres émouvant cette cérémonie en communion avec ces Tres chers disparus/ues.
C'était dans une grande salle ?

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Razibuzouzou le Mer 9 Avr - 15:17

une TiTE SALLE , avec deux micros , des INTERVENANTS , une communaute traumatisée, des chants ,des agents de la STASI qui prenait de photos et un pot à la Fin TRES CHALEUREUX .

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Razibuzouzou le Mer 9 Avr - 15:23

La Commémoration du 14ème anniversaire du génocide des Tutsis a débuté le 7 avril à 16h30 à Paris par une cérémonie près du Mur de la Paix au Champ de Mars, en présence de Rama Yade, secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des affaires étrangères et des droits de l'Homme. Rama Yade était accompagnée du conseiller représentant le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et qui a déposé une gerbe à la mémoire des victimes du génocide. La Commémoration s'est poursuivie le soir par une veillée très émouvante dans le 12ème arrondissement parisien. Ainsi pour la première fois, des représentants du gouvernement français ont assisté ouvertement à cette cérémonie du souvenir. La France progresserait-elle dans sa reconnaissance officielle du génocide des Tutsis au Rwanda perpétré en avril 1994 ?

Le Collectif VAN vous propose un compte-rendu de la soirée du souvenir.


Après une courte introduction de Marcel Kabanda d'Ibuka France, la Veillée du souvenir a conjugué chants, témoignages très éprouvants, cérémonie traditionnelle en hommage aux morts et poésies. Difficile de rester impassible face à ces récits poignants, bouleversants reflets des mémoires de nos propres aïeuls. Ainsi cette chanteuse habitant en Belgique et dont la mère était retournée au Rwanda trois semaines avant le génocide et qui reste accablée de culpabilité parce qu'elle n'a pas su la retenir ; cette autre chanteuse, pour laquelle la musique est l'héritage que lui a laissé son frère aîné ; cette jeune femme, qui rend hommage à tous ses amis morts en citant leurs noms, en particulier cette jeune fille, agonisant une nuit entière, la tête à moitié tranchée ; ce prêtre, qui après mille péripéties retourne dans son village pour y retrouver 245 morts, parmi lesquels son père, décapité, dévoré par les chiens, mais pourtant toujours reconnaissable, morts qu'il a tous dignement enterrés…

Les invités ont ensuite pris la parole.

Christiane Taubira, député UMP, qui s'est déjà rendu au Rwanda et y a rencontré les rescapés, a confirmé son engagement auprès de la cause tutsie et dans sa lutte contre le négationnisme, notamment contre la théorie monstrueuse du double génocide. Elle a annoncé que le 15 avril, lors de la commission sur les lois mémorielles, elle parlerait du génocide des Tutsis.

Le Conseiller de Bernard Kouchner a tenu un discours sans ambigüité, affirmant la volonté du ministère de lutter contre les négationnismes, car « il y a bien eu un génocide des Tutsis ». Il a poursuivi en disant qu'il fallait apaiser les relations diplomatiques avec Kigali malgré le rapport scandaleux du juge Bruguière sur lequel le gouvernement n'a aucune prise - indépendance de la justice oblige. « Tant que ces mandats seront maintenus, il n'y aura pas de rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Rwanda ». Ces propos ont été perçus par la communauté Tutsie comme une avancée sans précédent.

Le représentant du CRIJF a rappelé la présence de l'Union des Etudiants Juifs de France, engagée sur la mémoire du génocide des Tutsis, et souligné combien certaines traditions (comme lire la liste des noms des victimes disparues) étaient communes aux diasporas tutsie et juive.

Raphaël Glucksmann, qui a été lui aussi au Rwanda, a souligné qu'il ne fallait pas oublier les rescapés, victimes de "l'inaudible" et qui meurent de malaria, de sida ou autres maladies, alors qu'ils ne sont qu'à 1 heure de Kigali et de ses multiples ONG.

Jean-Pierre Chrétien, universitaire de Paris I, a rappelé que la stratégie du génocide des Tutsis avait été préméditée depuis longtemps ; lui-même, dès 1991, avait évoqué le « nazisme tropical ». Il a rappelé la réalité des solidarités diasporiques – Arméniens, Juifs, Tutsis, et celle de la problématique d'un négationnisme français bien réel, quoique peut-être moins présent qu'en Belgique ou au Canada.

Roland Anémian a pris la parole au nom du Collectif VAN pour témoigner de la solidarité de notre association, elle-même cible de messages négationnistes depuis qu'elle avait annoncé sa participation à la commémoration du génocide des Tutsis. Il a ensuite présenté l'action du Collectif VAN qui se déroulera le dimanche 27 avril 2008 de 10 heures à 19 heures sur le Parvis de Notre-Dame à Paris : "1915/2008 : Les génocides vous regardent". Arméniens, Juifs, Tutsis, Darfouris : un mur contre le déni.


Enfin, un Rwandais a interpellé les représentants de la République, rappelant que certains criminels génocidaires coulent des jours heureux en France, et ce malgré les plaintes déposés en 1995…


Compte-rendu : Collectif VAN - 09 avril 2008

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Razibuzouzou le Mer 9 Avr - 15:34

Le Rwanda, Amnésie internationale et Bernard-Henri Levy C’était hier le 14ème anniversaire du génocide perpétré au RWANDA.


La France y a une part importante de responsabilités.

C’est ce qu’a voulu rappeler André BIGO ligueur de la section Marseille Nord-Sud lors d’un colloque tenu le 22 mars "Amnésie Internationale" dont B.Henri Lévy était l’un des conférenciers, silencieux sur les responsabilités de ce drame.

André n’a pas pu le faire car aucun débat n’a été ouvert avec la salle.



Bernard Henri-Levy s’est exprimé dans un discours à l’occasion de la 4ème édition d’Amnésie Internationale le 22 mars à Marseille. Et j’ai eu envie de lui dire ceci :

Je suis solidaire comme vous des victimes des génocides arméniens et juifs, de tous les génocides.

Vous avez, au nom de tous les génocides, stigmatisé le négationnisme, cette plaie qui tue une seconde fois les victimes et empoisonne la vie des survivants et de toute l’humanité, et qu’il est si difficile d’éradiquer, même quand les génocides ont été commis il y a longtemps et que les acteurs, bourreaux, survivants ou témoins, ont quasiment disparus.

Vous avez également évoqué plus rapidement d’autres génocides dont le dernier en date, celui du Rwanda, dont les « acteurs », à part les victimes, sont encore, pour beaucoup, en vie.

S’agissant de ce génocide qui a débuté un 7 avril 1994 il y a 14 ans, les historiens ont commencé à faire leur travail et de nombreux témoins se sont exprimés. Des survivants qui ont écrit ou témoignés, de nombreux témoins l’ont fait aussi, dont Human Rights Watch et la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme dans « Aucun témoin ne doit survivre », une « mission parlementaire » fut instaurée en France en 1998 (on a soigneusement évité une commission d’enquête parlementaire, plus contraignante), une « commission d’enquête citoyenne » s’est tenue en 2004 sous l’égide de plusieurs associations dont Survie et la Cimade. Et bien d’autres encore, tels Patrick de Saint Exupéry, alors journaliste au Figaro, dans l’Inavouable ou Jean Hatzfeld dans trois ouvrages essentiels dont le dernier « La stratégie des antilopes », Jean Paul Gouteux, disparu aujourd’hui.

Il apparaît de plus en plus clairement selon ces témoignages multiples et croisés que la France a soutenu les auteurs de ce génocide dans les dernières années de sa préparation et durant les 3 mois de sa réalisation.

On sait par exemple et personne ne le conteste, que la France officielle recevait les membres du gouvernement rwandais génocidaire en plein génocide, le 27 avril 1994 puis encore en mai à la cellule « Afrique » de l’Elysée .

Dans ces conditions, parler ici en France, en 2008, à l’occasion d’une manifestation sur le devoir de mémoire appelé « Amnésie internationale », du génocide Rwandais sans un mot sur la responsabilité de la France, militaire, diplomatique, politique ou financière, n’est-ce pas une grave amnésie au sens de cette soirée.

Sans même développer, un mot sur le sujet aurait suffit pour montrer qu’on oublie pas

La formule adoptée par les organisateurs : l’absence de débat avec la salle, ne m’a pas permis de vous le dire sur le moment, alors je vous le dis aujourd’hui.

Yolande Mukagasana, une survivante qui s’est exprimé dans « N’aie pas peur de savoir » a écrit récemment une lettre ouverte à la jeunesse française où elle dit :

« De quel droit la France m’a-t-elle arrêtée dans mon pays ?

De quel droit la France participa- t-elle à une guerre rwando-rwandaise jusqu’à s’aligner du coté des tueurs de ma famille ?

La France a entrainé nos assassins.

La France les a armés.

La France s’est rendu coupable de ce que ses politiques et militaires ont fait à Kibuye dans la zone Turquoise, dite « zone sûre ». Alors que le génocide était arrêté partout ailleurs, il a pu continuer dans la zone occupée par la France.

La France nie ce qu’elle a fait.

Après le génocide, la France protège nos assassins qui sont recherchés par la justice. »

Tout ceci est énorme et disqualifie la France de tout discours moralisateur sur les génocides tant qu’elle n’a pas crevé cet abcès, réparé cette indignité majeure, pour des actes commis au nom de nous tous les français, de vous et de moi.

Et du lieu où vous vous exprimiez hier, votre silence sur ce point est trop pesant.

De quels lieux pourra t’on faire éclater ces vérités que la plupart des français ignorent du fait d’un négationnisme d’Etat soigneusement entretenu d’un accord tacite entre la droite et la gauche qui gouvernaient ensemble la France de cohabitation de 1994, année de ce génocide, si de ces lieux rien n’est dit et répété inlassablement ?

André Bigo, membre de la LDH et de Survie

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  sam telam le Jeu 10 Avr - 7:15

ben oui!! mais qd on examine le shitstem international de découpage en territoires de notre planète avec Etats, Nations et tt le toutim, ouvrir sa gueule est qualifié d' "ah!-teinte à la sssssssssureté delétat" qui se heurte au "secret des phenses" (cf la mésaventure de stephane Lhomme à propos de l' eu pé erre....)

ds n' importe quelle institution psychiatrique des sujets qui se conduiraient ainsi se verraient qualifiés de termes aussi peu ragoûtant que paranoïaques, cyclothymiques, voire autistes qd ça les arrange......

le jésuitisme, la mauvaise foi, le sophisme généralisé, et au bout....l' horreur à l' Etat brute......

que dire sinon affirmer notre empathie de citerriens , notre indignation et notre colère devant ces assassinats au nom de concepts qui n'ont de réalités que celles que l' hypnose des zombies escalopes veulent bien leur accorder......il est urgent de se déprogrammer!!!!!

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : que fera vraiment Paris ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum