Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  clomani le Ven 11 Avr - 10:24

Super émouvant ! Mpfffff...
Y'a donc de la fidélité et de l'amitié dans le sport ? (enfin, y'avait... mais elle a tenu) Chapeau

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Gotch le Ven 11 Avr - 10:27

C'était beau ce qu'ils ont fait, je m'en souviens encore! Number One aime

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  billbaroud35 le Ven 11 Avr - 10:28

ça c'est une belle histoire! ça vaut toutes les médailes du monde! Chapeau messieurs!

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Ven 11 Avr - 10:58

clomani a écrit:Super émouvant ! Mpfffff...
Y'a donc de la fidélité et de l'amitié dans le sport ? (enfin, y'avait... mais elle a tenu) Chapeau
Tu te fais beaucoup de fausses idées sur le sport, je trouve. Il y a de l'amitié, de la fraternité même, entre les sportifs. C'est même une des choses les plus valorisantes de la pratique sportive, quelquesoit le niveau. Mais c'est vrai que les médias ne mettent jamais ça en avant, ils préfèrent présenter le sport comme la guerre, c'est plus vendeur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Razibuzouzou le Ven 11 Avr - 11:08

Une course vers la vie

Né au Rwanda, Clavel Kayitare est arrivé en France en 1994 après avoir perdu toute sa famille dans le génocide. / © Fédération française handisport
Quand on parle de Jeux Olympiques, on parle avant tout de sport, de performance, de persévérance. Mais quand on parle de Jeux Paralympiques, on ne peut s’empêcher de rendre hommage à la volonté de ces athlètes, qui ont su dominer leur handicap et se hisser au plus haut niveau de la compétition, poussés par une volonté de fer et la rage de gagner. A travers ces histoires, c’est la vie tout simplement qui rayonne. Parmi elles, il en est une qui brille particulièrement fort. Clavel Kayitare a 18 ans cette année. Dix huit années qui ont commencées bien loin des stades d’athlétisme, des podiums et des villages olympiques. Bien loin de la Grèce et même de la France. Clavel est né au Rwanda. Alors qu'il n'a que huit ans, toute sa famille est massacrée, à l’exception d’un frère et d’une tante, qui n’étaient pas sur les lieux du génocide à cette époque. Une jambe brûlée, un genou éclaté par une grenade et une septicémie aigues, l’enfant est récupéré, presque mourrant, par Médecins du Monde sur les chantiers de la guerre.

A des milliers de kilomètres de là, Nadine Servant, comédienne, et son mari Antoine Léonard Maestrati, réalisateur, sont volontaires pour recevoir des personnes en difficulté. Un jour le téléphone sonne. Un enfant arrivant du Rwanda a besoin d’une famille d’accueil pendant la durée de ses soins en France. "C’était le jeudi et on l’a reçu le samedi, se souvient Antoine. On a donc eu un enfant qui portrait le numéro 13. On ne savait pas si c’était un garçon ou une fille, mais on s’en moquait, on voulait l’accompagné seulement", poursuit-il. Nadine, Antoine et Clavel font donc connaissance dans un hôpital à Pontoise, où le petit garçon a été transféré. Il ne parle pas français mais la communication n’est pas longue à s’établir. Des gestes, des dessins et surtout la volonté farouche du bonhomme de rester avec ceux qui le protègent. "Au début, il nous a adopté parce qu’il avait besoin de nous adopter. Il était prêt à tout pour qu’on ne le rejette pas. Il se disait que là c’était sa sécurité, son secours, donc il allait vers ça. C’était un instinct de survie. L’adoption réelle, elle, s’est faite lentement. Avec le temps, c’est l’affection et l’amitié qui sont nées", explique Antoine.

Et du temps il en a fallu pour soigner Clavel. Il n’avait plus de cartilage, plus d’articulation. Pendant quatre ans, il subi une vingtaine d’opérations visant à lui faire grandir la jambe. Quatre ans passées entre alitement, chaise roulante et béquilles pour gagner 20 centimètres et la possibilité à nouveau de se tenir debout. Des années au cours desquelles les liens se renforcent aussi avec Nadine et Antoine. Clavel ne les quittera jamais. "Au départ il était là pour se soigner, après il devait repartir au Rwanda. Et en fait, ça a duré, et quand ça dure trop de toutes façons ils ne peuvent pas réintégrer le pays. Donc, quand on nous a dit de le garder, peut-être pour toujours, on a demandé à Clavel si ça lui plaisait. Il a dit oui. Et ça c’est fait naturellement, parce que quand on s’occupe d’un enfant, on s’attache à lui", confie Nadine.

Les parents adoptifs de Clavel, et sa tante, sont venus l’encourager à Athènes. De gauche à droite : Nadine Servant, son marin Antoine Léonard Maestrati et Monique Damiéré. / © Radio France / C.Mimaut
Sur les 32 enfants amenés du Rwanda par Médecins du Monde en 1994, trois sont restés en France, dont Clavel. A ce moment là de l’histoire, on est encore loin des stades d’athlétisme mais déjà l’enfant montre des prédispositions pour l’activité physique. "En arrivant, on a tout de suite vu que c’était un enfant qui était très équilibré dans son corps, et donc on savait qu’il fallait qu’il fasse du sport", explique Nadine, qui se souvient encore de la première chose que Clavel lui a demandé avant même de pouvoir remarcher : des chaussures. "Quelqu’un a parlé à Antoine du Lycée de Vaucresson où il y avait des gens qui avaient un problème et des gens qui n’en avait pas. Et on savait que là, il y a avait des moniteurs qui lui feraient faire du sport, parce qu’à l’école normale c’était pas facile", poursuit-elle, loin de s’imaginer à l’époque que Clavel ferait un jour de la compétition. Une rencontre va alors forcer le destin. Professeur au lycée Toulouse Lautrec, Jean-Louis Meegens repère le potentiel de Clavel à la course et le prend sous son aile. "Il l’a entouré aussi bien sportivement qu’affectivement. C’es lui qui l’a présenté à l’équipe de France ça a commencé comme ça", raconte Antoine.

En 1999, Clavel participe à ses premiers championnats de France. C’est une victoire sur la piste. Il enchaîne ensuite les podiums. Vice-champion du monde en 2002 à Villeneuve-d’ascq sur 100 mètres, il décroche l’or un an plus tard aux Championnats d’Europe d’Assen. Mais la course va bien au-delà du chronomètre. "Le sport a eu un autre avantage. Il a permis à Clavel de se reconstruire. Et puis quand on a été victime de ce dont il a été victime, tout d’un coup devenir premier, je crois que c’est fabuleux", explique Antoine, de la fierté dans la voix. "Il a trouvé une famille aussi dans le sport. Ce qu’il fait, il le fait bien et à fond et c’est en courrant qu’il trouve son épanouissement", renchérit Nadine.

Depuis vendredi dernier, Clavel partage avec 31 autres athlètes de la délégation tricolore d’athlétisme la fabuleuse aventure des Jeux Paralympiques. Pas question pour Nadine et Antoine, arrivés dimanche en Grèce, de ne pas faire ici ce qu’ils ont toujours fait ailleurs, soutenir et encourager Clavel. "Pour lui comme pour nous c’est un rêve d’être ici à Athènes. Le symbole est très fort, explique Nadine. Cela m’émeut beaucoup parce que je le voix heureux. Ça me fait tellement plaisir que ça me donne envie de pleurer quelque fois. Je trouve qu’il vole vers la vie, vers le bonheur, vers quelque chose de très beau", poursuit-elle, beaucoup d’émotion dans les yeux. "Pour nous c’est grandiose parce que si Clavel remporte une médaille, je pense que ça peut lui apporter beaucoup dans la vie. Moi ça me ferait un plaisir immense qu’il ait une récompense", espère Antoine. Son vœu a été exaucé. Clavel Kayitare vient en effet d’être sacré ce soir vice-champion paralympique sur 100 mètres.
[tr height=20][td] [/td][/tr]

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  clomani le Ven 11 Avr - 11:22

yapadebug a écrit:
clomani a écrit:Super émouvant ! Mpfffff...
Y'a donc de la fidélité et de l'amitié dans le sport ? (enfin, y'avait... mais elle a tenu) Chapeau
Tu te fais beaucoup de fausses idées sur le sport, je trouve. Il y a de l'amitié, de la fraternité même, entre les sportifs. C'est même une des choses les plus valorisantes de la pratique sportive, quelquesoit le niveau. Mais c'est vrai que les médias ne mettent jamais ça en avant, ils préfèrent présenter le sport comme la guerre, c'est plus vendeur.

Oui, les media préfèrent présenter le sport comme une guerre mais bon, je te rappelle que le sport est devenu sacrément marchand... et que ça n'est pas uniquement la faute des media Cheese ... Je pense qu'en effet certains sportifs ont des valeurs, mais les sportifs d'excellence, avec tout ce que ça représente comme fric à la clé, ils sont peut-être capables d'être en symbiose avec les membres de leur équipe, comme le coach leur a mis dans la tête, mais certainement plus en compétition avec les autres, ceux de l'extérieur... Quant au dopage, qui se répand, qu'est-ce que c'est si ce n'est un moyen artificiel de devancer tout le monde (donc d'être complètement dans la compétitiion et la rivalité)...

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  clomani le Ven 11 Avr - 11:27

Elle est aussi très belle, ton histoire de Clavel, Razi... Laughing

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Ven 11 Avr - 11:31

clomani a écrit:
yapadebug a écrit:
clomani a écrit:Super émouvant ! Mpfffff...
Y'a donc de la fidélité et de l'amitié dans le sport ? (enfin, y'avait... mais elle a tenu) Chapeau
Tu te fais beaucoup de fausses idées sur le sport, je trouve. Il y a de l'amitié, de la fraternité même, entre les sportifs. C'est même une des choses les plus valorisantes de la pratique sportive, quelquesoit le niveau. Mais c'est vrai que les médias ne mettent jamais ça en avant, ils préfèrent présenter le sport comme la guerre, c'est plus vendeur.

Oui, les media préfèrent présenter le sport comme une guerre mais bon, je te rappelle que le sport est devenu sacrément marchand... et que ça n'est pas uniquement la faute des media Cheese ... Je pense qu'en effet certains sportifs ont des valeurs, mais les sportifs d'excellence, avec tout ce que ça représente comme fric à la clé, ils sont peut-être capables d'être en symbiose avec les membres de leur équipe, comme le coach leur a mis dans la tête, mais certainement plus en compétition avec les autres, ceux de l'extérieur... Quant au dopage, qui se répand, qu'est-ce que c'est si ce n'est un moyen artificiel de devancer tout le monde (donc d'être complètement dans la compétitiion et la rivalité)...
Moi je crois que le fait que le sport soit devenu marchand est UNIQUEMENT de la faute des médias. La preuve ? Ce sont les sports les plus en vue dans les médias qui sont le plus marchands.Tu n'as qu'à comparer les salaires et les budgets du foot et du tir à l'arc par exemple (il n'y même pas de salaires au tir à l'arc...) Cheese

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Ven 11 Avr - 11:34

Razi, elle est super ton histoire de Clavel. Number One

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Ven 11 Avr - 11:41

Puisqu'on en est aux histoire, voici celle de Jesse Owens:

James Cleveland « Jesse » Owens (12 septembre 1913 - 31 mars 1980) était un athlète afro-américain célèbre pour sa participation aux jeux Olympiques d'été de 1936 à Berlin où il remporta quatre médailles d'or et fut acclamé.

Né à Oakville (Alabama) aux États-Unis, il passa son enfance à Cleveland en Ohio. Il fut surnommé Jesse par un professeur qui ne comprenait pas son accent lorsqu'il prononçait son nom J.C..

En l'espace de 45 minutes le 25 mai 1935 aux rencontres de Big Ten à Ann Arbor (Michigan), il établit le record du saut en longueur, en course de 220 yards, en course de haies de 220 yards et égala le record des 100 yards.

Les Jeux de Berlin en 1936:
Il gagna quatre médailles d'or aux Jeux Olympiques d'été de 1936; le 3 août 1936 aux 100 mètres, le 4 août au saut en longueur, le 5 août au 200 mètres, et après avoir été inclus dans l'équipe du relais 4 x 100 mètres, le 9 août il remporta sa quatrième médaille d'or. Sa performance fut égalée aux Jeux Olympiques d'été de 1984 par Carl Lewis qui remporta quatre médailles d'or pour les mêmes épreuves.

Le consensus historique affirme qu' Adolf Hitler aurait refusé de le féliciter. Mais, d'autres sources prétendent que dans son autobiographie The Jesse Owens Story, 1970 (ISBN 0399603158), Owens décrit comment Hitler se serait levé et l'aurait salué :

« Après avoir passé le chancelier, il surgit en me saluant de la main, je l'ai salué en retour. Je pense que des auteurs ont montré un mauvais goût en critiquant l'homme fort du moment en Allemagne. »

Dans ce qui va devenir un geste d'extrême ironie, le président américain d'alors, Franklin D. Roosevelt, occupé dans une élection et soucieux de la réaction des États du sud, refusa d'avoir un entretien avec Jesse Owens à la Maison blanche.

Le reste de sa vie:
Après les jeux, il eut malgré tout des difficultés pour vivre, en promouvant le sport. Il pouvait laisser de l'avance aux coureurs locaux et les battre quand même. Il remporta des courses face à des chevaux de courses, mais révéla plus tard qu'il pouvait gagner grâce à l'effroi du cheval entendant le bruit du pistolet de départ.

Son travail de promotion se transforma en une carrière de relation publique, notamment comme disc jockey de jazz à Chicago.

Il fut décoré de la médaille présidentielle de la liberté des États-Unis en 1976 par Gerald Ford et de la Médaille d'or du Congrès par George H. W. Bush à titre posthume le 28 mars 1990. En 1984, une rue de Berlin fut baptisée en son honneur. Toute sa vie il attribua sa carrière aux encouragements de Charles Riley, son entraîneur du collège, qui l'avait repéré et lancé dans l'équipe nationale. (Voir Harrison Dillard, un athlète de Cleveland inspiré par Owens.)

Owens mourut d'un cancer du poumon à l'âge de 66 ans à Tucson en Arizona. Il repose au cimetière de Oak Woods, à Chicago en Illinois.


(source: Wikipédia)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Gotch le Ven 11 Avr - 11:50

Mais pour doucher l'enthousiasme, il y a ceci:
http://www.rue89.com/2008/04/10/jeux-paralympiques-de-pekin-le-handicap-mental-toujours-exclu

Je dois ajouter que le handisport m'interpelle puisque quand mes enfants étaient au collège, ils jouaient au tennis de table dans un Club qui était à la fois membre de la FFTT, et Club handisport toutes disciplines confondues. Ce qui fait, comme j'ai dû le relater ici, qu Zouph a souvent joué en double avec une copine en fauteuil roulant.Elle s'entendaient très bien, y compris dans le jeu. Soit dit en passant, le président de ce club hors normes était aussi, à ce moment-là, mon patron à la banque. Un type bien... ils le sont moins aujourd'hui, Marché oblige.

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Razibuzouzou le Ven 11 Avr - 12:03

dans tous les domaines , il Faut EXTRAIRE le posiTif .IL y à toujours une FLAMME qui redonne de l'ESPOIR .
Ces jeux ont révélé sur l'OPINION MONDIALE , Ce qu'était le régime stalinien de Pékin. Plus personne ( à part les Esclavagistes ) ne reniera les faits.

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  billbaroud35 le Ven 11 Avr - 12:05

très jolie l'histoire de clavel, razi! aime

en plus un homme qui porte comme prénom le nom d'un grand écrivain, c'est la classe!

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Ven 11 Avr - 12:16

Gotch a écrit:Mais pour doucher l'enthousiasme, il y a ceci:
http://www.rue89.com/2008/04/10/jeux-paralympiques-de-pekin-le-handicap-mental-toujours-exclu

Je dois ajouter que le handisport m'interpelle puisque quand mes enfants étaient au collège, ils jouaient au tennis de table dans un Club qui était à la fois membre de la FFTT, et Club handisport toutes disciplines confondues. Ce qui fait, comme j'ai dû le relater ici, qu Zouph a souvent joué en double avec une copine en fauteuil roulant.Elle s'entendaient très bien, y compris dans le jeu. Soit dit en passant, le président de ce club hors normes était aussi, à ce moment-là, mon patron à la banque. Un type bien... ils le sont moins aujourd'hui, Marché oblige.
Moi j'ai fait du tir à l'arc. C'est un des seuls sports où les handicapés sont classés avec les valides, dans les petites compétitions. Et souvent mieux classés qu'eux. Dans mon club il y avait un archer en fauteuil, qui participait aux Jeux Paralympiques, et avait été champion d'Europe. Je peux vous dire que le regard des jeunes (et des moins jeunes) vis à vis des handicapés étaient complètement changé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Razibuzouzou le Ven 11 Avr - 12:22

j'ai Longtemps révé d'un ARC .félicitaion Bug .

Razibuzouzou

Masculin
Nombre de messages : 1413
Localisation : L'ile aux fanTomes
Emploi : chasseur de fantomes
Loisirs : exorciste
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://razibuzouzou.artblog.fr/1/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Sam 12 Avr - 15:09

Mélanchon sur le Tibet:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585
Je suis à peu près d'accord avec lui. Langue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Gotch le Sam 12 Avr - 15:27

yapadebug a écrit:Mélanchon sur le Tibet:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585
Je suis à peu près d'accord avec lui. Langue
et moi aussi. Cela corrobore ce que nous avons pu en savoir en piochant de ci-de là. Mais pour cela il faut Internet, et prendre le temps et la peine de s'en servir. Combien de millions de Français prendront ce temps et cette peine ? En parlant de centaines de milliers, on risque d'y aller déjà un peu fort...

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  clomani le Sam 12 Avr - 15:42

yapadebug a écrit:Mélanchon sur le Tibet:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585
Je suis à peu près d'accord avec lui. Langue

J'ai dit l'aut'jour qu'il m'avait convaincue de la drôle de manière dont RSF a agi...
Mais bon, ça n'empêche pas que je trouve ignoble qu'un service d'ordre chinois soit intervenu dans tout ce qui se passait sur le plan cérémonie à Paris... et que la police française ait eu à être à sa botte, à ce service d'ordre. Rassurez-vous, je ne prends nullement la défense de la flicaille franchouille pas de couille, je constate juste qu'elle obéit... à n'importe qui... What a Face

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Invité le Sam 12 Avr - 15:49

clomani a écrit:
yapadebug a écrit:Mélanchon sur le Tibet:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585
Je suis à peu près d'accord avec lui. Langue

J'ai dit l'aut'jour qu'il m'avait convaincue de la drôle de manière dont RSF a agi...
Mais bon, ça n'empêche pas que je trouve ignoble qu'un service d'ordre chinois soit intervenu dans tout ce qui se passait sur le plan cérémonie à Paris... et que la police française ait eu à être à sa botte, à ce service d'ordre. Rassurez-vous, je ne prends nullement la défense de la flicaille franchouille pas de couille, je constate juste qu'elle obéit... à n'importe qui... What a Face
Ma foi, il me semble que la préfecture de Police n'a pas mis les choses au point. Pire, elle a mis ses pandores aux ordres des chinois. Dans cette affaire c'est la préfecture de Police qui est à blamer, plus que les 4 flics chinois. Et puis pour un flic Français, cogner sur un manifestant, c'est une seconde nature. Pas_ma_faute

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Gotch le Sam 12 Avr - 16:31

Il me semble avoir lu que les cerbères en bleu et blanc ne seront pas acceptés, sauf deux, au Japon. Celui-ci n'a pas hésité tout de suite à mettre les points sur les i. On a l'air de quoi, nous ? Je ne parle pas des Anglais, ils ont été mis devant le fait accompli.

Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  kayokay le Dim 13 Avr - 12:38

Gotch a écrit:Il me semble avoir lu que les cerbères en bleu et blanc ne seront pas acceptés, sauf deux, au Japon. Celui-ci n'a pas hésité tout de suite à mettre les points sur les i. On a l'air de quoi, nous ? Je ne parle pas des Anglais, ils ont été mis devant le fait accompli.
C'est normal que les Japonais n'acceptent pas les escortes chinois. Question de hiérarchie nationaliste asiatique. Et en plus, cette fois les Chinois vont s'écraser, tellement qu'ils ont toujours eu la trouille du méchant nippon. Mais ensuite, je sais pas si y aura beaucoup de manifestants pro-tibétains. Peut-être des fachos japonais pour faire un pied de nez à la Chine...

kayokay

Masculin
Nombre de messages : 1490
Age : 41
Localisation : Vieille Ville - Genève
Date d'inscription : 14/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum