Les propositions de Sarko à Annapolis !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les propositions de Sarko à Annapolis !

Message  clomani le Dim 23 Déc - 18:24

Ci-dessous un texte de jean-Claude
Lefort qui fait le bilan de la conférence d’ Annapolis, comme celle des
"donateurs", et qui dénonce notamment la proposition faite par la
France de déployer une force internationale dans les Territoires
palestiniens pour « aider les services de sécurité palestiniens au
maintien de l’ordre », avec l’accord de Mahmoud Abbas, qui reconnait
ainsi "de facto que le problème est d’abord à chercher et à régler chez
les Palestiniens".





"Beaucoup de doutes sérieux et quelques certitudes


par Jean-Claude Lefort


"L’allégresse qui a entouré, de toutes parts, aussi
bien la réunion américaine d’ Annapolis sur le Proche-Orient que la
Conférence des donateurs à Paris laisse plus que perplexe tout
observateur sérieux de la situation au Proche-Orient.


1. De la réunion tenue à grands fracas médiatique aux
USA que ressort-il qui devrait nous amener à mêler nos vivats à celui
des autres ?


A. Une date ferme a-t-elle été fixée pour
l’établissement d’un Etat palestinien inexistant depuis 60 ans ?
Aucunement ! Si la « fin 2008 » est effectivement évoquée c’est
uniquement en terme d’hypothèse, une hypothèse que M. Ehud Olmert a
vite balayée d’un revers de main, une hypothèse aussi « crédible » que
celle inscrite dans la « Feuille de route » du Quartette qui devait
voir la création d’un Etat palestinien fin 2005. Nous sommes fin 2007
comme chacun sait..


B. Sur quelle base cet Etat palestinien devrait-il être
établi ? Sur le droit international, ce qui serait, et est, la moindre
des choses impératives ?
Aucunement ! Les frontières de 67 (ce qui est d’ailleurs une concession
palestinienne unilatérale énorme), Jérusalem-Est comme capitale, la
question des réfugiés - tout cela est non seulement à la trappe mais
cet Etat palestinien devrait résulter d’un accord entre les deux
parties au conflit, ce qui - les choses étant ce qu’elles sont - est au
mieux une pantalonnade et au pire un abandon terrible des droits
fondamentaux du peuple palestinien.


C. La « Feuille de route » est ressortie en même temps
que trois des signataires et acteurs mandatés explicitement par l’ONU
pour sa mise en ouvre sont exclus du processus. Ne restent que les
Etats-Unis. De sorte que désormais c’est un triangle « Israël -
Palestiniens - USA » qui est en charge de l’affaire. Ce qui veut dire
qu’au lieu d’avoir face à eux un seul adversaire, les Palestiniens en
ont maintenant deux pour « négocier ».


Quant au principe même de la « Feuille de route » la
vie a montré largement son caractère illusoire. Illusoire, car si les
Palestiniens l’ont accepté tandis qu’ils sont tenus dans ce texte
d’assurer la sécurité d’une force occupante - ce qui n’est pas le
moindre des paradoxes -, Israël refuse pas moins de 17 points de ce
texte - un refus réitéré à l’issue de la réunion américaine.


De plus, dans ce texte, le caractère « concomitant »
des mesures à prendre par les deux parties pour avancer est absolument
virtuel. On sait que dès l’acceptation originelle par les Palestiniens
de la « Feuille de route » une trêve de 71 jours a été observée par ces
derniers. De manière concomitante, selon le texte, les autorités
israéliennes se devaient de mettre en ouvre des mesures « analogues ».
Il n’en a rien été car si la trêve a duré 71 jours seulement c’est que
Israël l’a cassée en frappant sans aucune « raison » Gaza. Il ne peut y
avoir concomitance puisque l’un des deux ne veut pas.


D. Comme si tout cela n’était pas suffisamment limpide,
voilà que la France a proposé le déploiement d’une force internationale
dans . les Territoires palestiniens pour aider à « mettre de
l’ordre » ! On est bien loin de la vision d’une force internationale
installée sur les frontières de 67 et à Jérusalem-Est. Allons-nous
envoyer des forces là-bas pour effectuer des « opérations de maintien
de l’ordre » en Cisjordanie et à Gaza ?


C’est pourtant ce que « nous » proposons (dixit
Sarkozy : « aider les services de sécurité palestiniens au maintien de
l’ordre ») qui a reçu étrangement l’accord de M. Abou Mazen qui admet
ainsi de facto que le problème est d’abord à chercher et à « régler »
chez les Palestiniens.
Qui peut penser sérieusement que pareille éventualité est « tenable » ?
Qui ne voit que l’unité inter- palestinienne sera ruinée définitivement
avec cela qui s’appelle purement et simplement de l’ingérence ? C’est
pourtant ce qui est ainsi clairement recherché, qui renvoie aux
calendes grecques toute issue politique du conflit, et cela au prix de
terribles conséquences multiples, notamment politiques pour l’Autorité
palestinienne mais aussi pour la France.


2. La Conférence des donateurs tenue à Paris a donné
lieu également à un déluge d’éloges. Avenue Kléber ce sont 7,4
milliards de dollars qui ont été promis à M. Abou Mazen et à son
premier ministre (qui n’a pas reçu la confiance du parlement
palestinien.) au lieu des 5,6 demandés par ces derniers. A défaut d’un
vote de confiance du parlement palestinien, le premier ministre nommé
par Abou Mazen a considéré que cela consistait en « un vote de
confiance [de la communauté internationale] vis-à-vis de l’Autorité
palestinienne ».


Cette générosité soudaine devrait pourtant surprendre
d’autant qu’Israël est totalement exonéré de ce mouvement, lui qui est
responsable du désastre. Il n’est même pas mis en demeure de verser
l’argent qu’il doit aux Palestiniens, c’est dire.... Naturellement que
personne ne peut faire la fine bouche devant cette « aide », sous
réserve de savoir exactement à quoi elle sera utilisée. On parle, par
exemple, d’un projet de développement dans la vallée du Jourdain qui
n’est autre qu’un projet au profit de la puissance israélienne
occupante. Singulière façon d’aider économiquement à la construction
d’un Etat palestinien.


Mais surtout cette Conférence des donateurs constitue
une sorte de moulin à vent en ce sens que personne ne peut séparer
économie et politique. Et que la question du développement social et
économique d’un Etat palestinien suppose absolument le règlement
politique, sur la base du droit international, du conflit
israélo-palestinien.


Que peut sérieusement l’un sans l’autre ? On se
souvient de la volonté de construire à Gaza, il y a de cela plusieurs
années, un port en eaux profondes. La France, notamment, s’était
engagée dans les travaux. Cela n’a duré que quelques jours : les F16
israéliens ont tout rasé dès le tout début des travaux, inclus le
drapeau tricolore présent qu’un Consul général français, alors en poste
à Jérusalem a personnellement, et courageusement, redressé et remis en
place .


De tout cela il ressort que les partisans de la paix au
Proche-Orient ont quelques raisons d’être plus que perplexes, inquiets,
des évolutions constatées. Mais ils ont aussi des raisons d’estimer que
leurs certitudes sont plus valables que jamais : il ne peut y avoir de
paix durable au Proche-Orient sans que la question centrale du conflit
israélo palestinien soit réglée sur la base du seul droit
international, avec imposition de celui-ci conformément au chapitre VII
de la Charte des Nations unies.
C’est cela que nous ferons valoir en 2008, année du 60ème anniversaire
de la Nakba qu’il convient de marquer en grand si nous voulons que les
choses avancent réellement !


Ici ou là « on » devrait méditer sur ce proverbe : qui
mange à la gamelle du diable a besoin d’une longue cuillère. Ou bien
encore celui-ci : cervelle inoccupée, le diable y trouve tente dressée."


Jean-Claude Lefort Député honoraire
Le 19 décembre 2007

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de Sarko à Annapolis !

Message  Invité le Dim 23 Déc - 20:59

Pendant ce temps Israël poursuit la colonisation.
http://fr.news.yahoo.com/afp/20071223/twl-po-israel-palestiniens-diplomatie-co-0a24677_1.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum