Un courrier que je sens mal....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un courrier que je sens mal....

Message  Gotch le Sam 8 Déc - 14:06

Association Evolution Judiciaire et Culturelle
(Association loi 1901 - JO du
13/09/1995)

8 rue Donat Péténatti - 13700 Marignane
É 04-42-31-43-28 04-42-31-71-96 Ê
04-42-31-71-97

site : www.aejc-fr.com
e-mail :
aejc@laposte.net






LETTRE OUVERTE DU 7 DÉCEMBRE 2007

À MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Je souhaite vous faire part de mon extrême
étonnement suite à la réception d'une
convocation de la part de la police marseillaise liée aux nécessités d’une
enquête judiciaire en cours sur mon association, alors qu’elle est domiciliée
dans la commune de Marignane. Je ne vois qu'une seule raison à ce choix :
ce ne peut être que pour avoir dénoncé le comportement abusif d’un avocat
devant le parquet Général. Cet avocat, en
conseillant son client, a pensé déjouer la Justice en passant outre le Parquet
Général.



Les enquêtes menées par la police, puis
par la brigade financière ou le fisc, consécutives aux allégations d'un avocat
sans scrupules, peuvent, en France, entraîner la liquidation judiciaire de
n’importe quelle entreprise, association ou fondation.



Un jour, j’ai surpris, par le plus grand des hasards, et à ma grande indignation, dans l'enceinte du Palais de Justice
d'Aix-en-Provence, les propos échangés entre un mandataire judiciaire et un
jeune avocat, dont la teneur était, de toute évidence, la mise en liquidation
judiciaire d'une entreprise.



Que se passe-il généralement en France, dans le cadre de ce genre de convocation ?



Il arrive que la police mette en garde à vue la personne convoquée pour les
besoins de l’enquête, puis effectue une perquisition dans les locaux de sa
société. Parfois, certains de ses représentants peu scrupuleux fabriquent les preuves
manquantes. L’entrepreneur est ensuite convoqué devant un procureur ou un juge
d’instruction pour les besoins de l’enquête.



C'est grâce à de tels procédés que cette "Justice" met les entreprises
auxquelles elle aura causé, au préalable, des difficultés financières, en
liquidation judiciaire, et ce avec la complicité de l’administrateur judiciaire
(notre association a contribué à faire mettre
en examen 40% d’entre eux
),
en utilisant les services d’un juge d’instruction qui instruit à charge.



Le plus aberrant est que ce principe offre une protection judiciaire aux plus
vicieux et aux criminels institutionnalisés.



Si la victime dénonce la machination judiciaire dont elle est l’objet, généralement en passant outre, pour cela, les
conseils de son avocat - lequel connaît bien la tournure que peuvent prendre
ces événements -, elle a toutes les chances d’être condamnée pour banqueroute
frauduleuse et parfois même d’être incarcérée voire internée, les nerfs
fragilisés par tout ce qu'on lui aura fait subir afin de couvrir les
dysfonctionnements d'un tel système judiciaire, fréquents dans certains pays
fascistes ou totalitaristes, mais dénoncés de manière insuffisante dans notre
pays.



Pourtant, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale a révélé ce principe judiciaire
lorsqu’elle a enquêté sur les tribunaux de commerce, et aussi plus tard,
lorsqu'elle a fait le parallèle existant en matière criminelle, avec l’affaire d’Outreau.
Cependant, depuis, rien n’a changé.



À cause des risques encourus, les entreprises partent s'implanter à l’étranger ou
dans des pays Offshore. Il n'est donc pas exagéré de dire que cette justice a
sa part de responsabilité dans l’importance de la misère sociale et du chômage
en France.



Depuis plus de trente ans, je dénonce dans mes livres et sur mon site Internet que la
justice est un trou noir qui, pour fonctionner, est obligée de diminuer le
pouvoir d’achat des Français. Pour la protéger, les médias masquent sa
responsabilité en dénonçant plutôt la hausse du prix du baril de pétrole ou d'autres
choses.



Aussi, il est grand temps que les Français prennent vraiment conscience de tous ces
problèmes et réagissent en conséquence.



Car, sans un changement de l’homme amenant une grande prise de conscience, la justice continuera d’être l’inverse
de ce qu’elle devrait être. La médecine et la psychiatrie continueront de ne
pas œuvrer dans le sens qui devrait être le leur, tout cela parce que
l’éducation ne tient pas compte de la nature humaine. L’homme n’est pas préparé
à faire face aux diverses circonstances rencontrées dans son existence et qui
peuvent en faire une victime.


Il en est de même de l’instruction : elle est le produit de l’imagination de l’homme, si bien qu’il est loin de posséder
le savoir qu’il prétend.


Tout ceci explique le monde aberrant dans lequel l’homme vit et il sera impossible aux législateurs de pouvoir améliorer
quoi que ce soit pour le bien du peuple, sans tenter de faire évoluer, au
préalable, la mentalité humaine.


Que vont apporter nos recherches ?
Elles vont apporter à l’homme la possibilité d'acquérir un pouvoir de visualisation plus développé, ce qui lui
permettra d'avoir accès à ce qu’il doit voir et d’en être davantage conscient.
Ceci lui permettra d’être moins sujet aux maladies physiques et mentales et de
vivre plus longtemps tout en paraissant plus jeune.



Que peut on reprocher à l'association que j'ai créée, hormis de faire de la
recherche sur le comportement humain afin de changer l’homme et de dénoncer les
abus judiciaires et administratifs ?



Si mon association AEJC a pu survivre jusqu’à présent, c’est grâce aux Présidents de la République, ainsi qu'à leurs
Premiers Ministres et aux procureurs généraux qui se sont succédés.



Actuellement, mon association est protégée par un décret du Premier Ministre, ce qui lui
permet de dénoncer les abus judiciaires sans être trop importunée, du moins
pour l'instant.
Aussi, je demande à ce que ce décret soit
respecté.



D'autre part, puisque les avocats et les magistrats ont manifesté à Paris en réclamant
: « une justice égale pour tous », je demande à ce que les personnes
qui ont chargé la police d’enquêter sur mon association soient sanctionnées par
le ministère ou le procureur général (qui
connaît le nom de l'avocat dont j'ai dénoncé les actions nuisibles
), pour
abus de pouvoir, conformément à la loi qui protège mon association, afin que je
puisse mener ma tâche jusqu'à son terme et que j'aie l'espoir d'atteindre mon
objectif qui est de transmettre la connaissance dont le monde a besoin.


Le peuple français, dans sa grande majorité, est
conscient que la vraie justice n’existe pas et qu’elle profite essentiellement
à ceux qui en vivent et aux individus sans scrupules.


C’est pour cette raison que je ne me
rendrai pas à la convocation de la police urbaine le 11 décembre 2007 au 57 rue
de la Joliette de Marseille, car cette convocation est pour moi, d’après mes
expériences passées, un piège supplémentaire dont je dois me protéger.


M. le Procureur de Marseille trouvera toutes les informations souhaitées à propos
de mon association, sur le site www.aejc-fr.com.


Jean-Claude Marie
Président de l'AEJC
www.aejc-fr.com


P.S. : Pour information, lettre adressée à M. Le Premier Ministre, Mme. le Ministre de l'Intérieur,
Mme le ministre de la justice, Mmes et MM. les Députés, Mmes et MM. les
Sénateurs, M. le Procureur Général, à la Presse et à diverses personnalités
ainsi qu'aux associations.



Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6
janvier 1978, vous pouvez vous désincrire de la liste de diffusion de l'AEJC en
nous écrivant à l'adresse suivante : aejc@laposte.net


Gotch

Masculin
Nombre de messages : 8600
Age : 68
Localisation : Orvez, près de Naoned
Emploi : retiré pour mieux sauter !
Loisirs : le Net (j'dois pas être net...)
Date d'inscription : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un courrier que je sens mal....

Message  Invité le Sam 8 Déc - 14:15

Je sais pas ce que c'est cette association. http://www.aejc-fr.com/

En tout cas comme Sarko veut dépénaliser le droit des affaires il va être content ce monsieur. Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un courrier que je sens mal....

Message  sam telam le Lun 10 Déc - 12:41

moi aussi je le sens mal ce M Marie....dès qu' un type me dit qu' il a LA solution pour l' évolution de la race humaine et qu' on commence à parler de supramental, d' élus à la mordmoilamatrix, etc...j' ai ts les clignotants de l' esprit critique dans le rouge!!!
comme le dit notre bienaimée Andrée Chedid:
"Ne prends pas appuis sur ce que tu connais
je ne prendrais pas appuis sur ce que tu ignores..."


il ya des gens qui ns laissent des traces....

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un courrier que je sens mal....

Message  clomani le Lun 10 Déc - 13:42

Ben moi j'ai lu en diagonale (parce que, vraiment ces termes juridiques me font gravement ch...) mais je dois avouer que j'ai rien compris ! Grimaces

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un courrier que je sens mal....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum