La solidarité est un délit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 9:02

http://www.educationsansfrontieres.org/?article9879
Ce monsieur est accusé d'outrage et de rébellion alors qu'il n'a rien fait.
http://www.egaltraitement.net/modules/xfsection/article.php?page=1&articleid=64

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  sam telam le Ven 23 Nov - 9:32

c'est dommage qu' il n' ait pas été en relation avec des travailleurs sociaux, educs, assistantes sociales, car, effectivement , son statut ne lui permet pas d' engager une discussion à égalité avec les forces de l' ordre.....il y a en qque sorte usurpation d' autorité de sa part....la solidarité citoyenne ne suffit pas, elle n' est pas un délit, mais elle reste de peu de poids devant les serments republicains des juges et des policiers....je connais la situation à Beziers puisque la femme d' un ami est prof des ecoles chargée des "primo-arrivants" (multilingue), et le refus de la mairie l' a mise dans une situation de quasi-chômage......saloperie de racisme de merde!!!!

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 9:49

Ce qui est grave c'est que maintenant, quand on se fait brutaliser par les flics, on est en plus automatiquement accusé d'outrages et de rebellion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 10:00

Un autre, celui là est un élu, vice président de la Région Rhône-Alpes.
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article4503

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 18:19

Par contre la garde à vue n'attend pas pour certains, qui ne font pourtant que leur travail.
http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article9888
C'est pas comme les gangsters du MEDEF !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  liliM le Ven 23 Nov - 18:43

Il est apparemment interdit dans notre beau pays de manifester une quelconque empathie envers la misère humaine. En Allemagne nazie, ils conditionnaient les jeunesses hitlériennes à n'éprouver aucune empathie envers les plus faibles... Mauvaise humer

liliM

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 51
Localisation : au soleil
Emploi : fainéante
Loisirs : marmotter
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 23:46

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-981766@51-928941,0.html

Et pourtant le flot des migrants ne baisse pas au contraire, à la recherche de l'eldorado anglais. Je croyais que Sangatte était résolu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Ven 23 Nov - 23:53

vanemel a écrit:http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-981766@51-928941,0.html

Et pourtant le flot des migrants ne baisse pas au contraire, à la recherche de l'eldorado anglais. Je croyais que Sangatte était résolu
Sarko a fermé le centre de Sangatte, parce qu'il croyait que ce centre attirait les immigrés comme la merde attire les mouches. Mais en fait c'est l'Angleterre qui attire les immigrés.
Conclusion: suggérons à Sarko de fermer l'Angleterre ! Rire hystérique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  liliM le Sam 24 Nov - 0:02

Encore une preuve de l'incompétence de sarko.

liliM

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 51
Localisation : au soleil
Emploi : fainéante
Loisirs : marmotter
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Duchesse le Sam 24 Nov - 1:26

yapadebug a écrit:
vanemel a écrit:http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-981766@51-928941,0.html

Et pourtant le flot des migrants ne baisse pas au contraire, à la recherche de l'eldorado anglais. Je croyais que Sangatte était résolu
Sarko a fermé le centre de Sangatte, parce qu'il croyait que ce centre attirait les immigrés comme la merde attire les mouches. Mais en fait c'est l'Angleterre qui attire les immigrés.
Conclusion: suggérons à Sarko de fermer l'Angleterre ! Rire hystérique
Même mes chats étaient au courant, puisqu'ils ont écrit et monté ce Spectacle en 2005.
HÉROS DES TEMPS MODERNES

Appréhender une réalité sociale à travers le mythe de Didon et Enée de Virgile : c’est le défi audacieux des Errants, une pièce contemporaine prometteuse. Une histoire d’amour moderne sur fond de réalité sociale incarnée avec finesse par la fort talentueuse compagnie du théâtre du Fracas.

Il y a beaucoup d’exigence dans la mise en scène de Côme de Bellescize. Ca commence par un texte original, dont il est l’auteur. Un texte dur, cruel, bouleversant de vérité qu’il fait entendre avec un sens du sublime. Choisir de traiter théâtralement le problème du camp de réfugiés de Sangatte, c’est prendre des risques : réalité sociale et théâtre forment un couple fragile. Comment traiter d’une question sociale sans sombrer dans le pathos ou dans la vulgarité ? En prenant le parti du mythe, la pièce confère une dimension épique à des figures modernes sans arrière-pensée moralisatrice.


Les immigrés déracinés en quête d’Eldorado ont bien l’étoffe de héros tragiques modernes : la traversée désespérée de la mer du Nord relève de l’épopée, les protagonistes pétris de courage et de désir n’ont rien à perdre.

Symphonie de l'errance d'hier et d'aujourd'hui

Plus passionant encore, la réflexion qui est engagée : le récit de ces véritables « errants contemporains » sans terre ni foyer donne lieu à une subtile interrogation sur l’errance, symptôme moderne déjà récurrent dans la mythologie grecque. Derrière ces véritables « errants » contemporains toujours en fuite, il y a les autres condamnés à la vanité de l’existence : les « intégrés » malheureux malgré leurs privilèges sociaux, les petits délinquants locaux sans foi ni loi, les errants amoureux, en quête désespérée de l’autre. Une véritable symphonie de l’errance entre poésie et tragique peut se développer.

Chaque personnage incarne un errant moderne rattrapé par son destin. Les jeunes comédiens, qui déploient une énergie fabuleuse, sont déroutants de vérité. Sur le plateau, ils s’approprient l’espace de manière à reconstituer l’esthétique des images mythologiques.
L’alto et le violoncelle apportent une intensité au rythme des différents épisodes épiques. Chacun apporte une touche de lumière subtile dans cette fabuleuse fresque existentielle. Les personnages tragiques cotoient les figures comiques qui apportent une légéreté salvatrice au récit. . Une bonne dose d’humour s’insère dans la trame esthétique : on passe de la violence du réel à des sketchs désopilants avec une agilité et une finesse surprenantes.

Entre contemplation et réflexion, passion et drame, « Les Errants » nous invitent transfigurer le mythe dans le réel. Un tableau brillant et passionné de l’épopée de l’homme moderne, cet éternel errant.

Elsa ASSOUN
www.ruedutheatre.info


Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Sam 24 Nov - 1:34

Duchesse a écrit:
yapadebug a écrit:
vanemel a écrit:http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-981766@51-928941,0.html

Et pourtant le flot des migrants ne baisse pas au contraire, à la recherche de l'eldorado anglais. Je croyais que Sangatte était résolu
Sarko a fermé le centre de Sangatte, parce qu'il croyait que ce centre attirait les immigrés comme la merde attire les mouches. Mais en fait c'est l'Angleterre qui attire les immigrés.
Conclusion: suggérons à Sarko de fermer l'Angleterre ! Rire hystérique
Même mes chats étaient au courant, puisqu'ils ont écrit et monté ce Spectacle en 2005.
HÉROS DES TEMPS MODERNES

Appréhender une réalité sociale à travers le mythe de Didon et Enée de Virgile : c’est le défi audacieux des Errants, une pièce contemporaine prometteuse. Une histoire d’amour moderne sur fond de réalité sociale incarnée avec finesse par la fort talentueuse compagnie du théâtre du Fracas.

Il y a beaucoup d’exigence dans la mise en scène de Côme de Bellescize. Ca commence par un texte original, dont il est l’auteur. Un texte dur, cruel, bouleversant de vérité qu’il fait entendre avec un sens du sublime. Choisir de traiter théâtralement le problème du camp de réfugiés de Sangatte, c’est prendre des risques : réalité sociale et théâtre forment un couple fragile. Comment traiter d’une question sociale sans sombrer dans le pathos ou dans la vulgarité ? En prenant le parti du mythe, la pièce confère une dimension épique à des figures modernes sans arrière-pensée moralisatrice.


Les immigrés déracinés en quête d’Eldorado ont bien l’étoffe de héros tragiques modernes : la traversée désespérée de la mer du Nord relève de l’épopée, les protagonistes pétris de courage et de désir n’ont rien à perdre.

Symphonie de l'errance d'hier et d'aujourd'hui

Plus passionant encore, la réflexion qui est engagée : le récit de ces véritables « errants contemporains » sans terre ni foyer donne lieu à une subtile interrogation sur l’errance, symptôme moderne déjà récurrent dans la mythologie grecque. Derrière ces véritables « errants » contemporains toujours en fuite, il y a les autres condamnés à la vanité de l’existence : les « intégrés » malheureux malgré leurs privilèges sociaux, les petits délinquants locaux sans foi ni loi, les errants amoureux, en quête désespérée de l’autre. Une véritable symphonie de l’errance entre poésie et tragique peut se développer.

Chaque personnage incarne un errant moderne rattrapé par son destin. Les jeunes comédiens, qui déploient une énergie fabuleuse, sont déroutants de vérité. Sur le plateau, ils s’approprient l’espace de manière à reconstituer l’esthétique des images mythologiques.
L’alto et le violoncelle apportent une intensité au rythme des différents épisodes épiques. Chacun apporte une touche de lumière subtile dans cette fabuleuse fresque existentielle. Les personnages tragiques cotoient les figures comiques qui apportent une légéreté salvatrice au récit. . Une bonne dose d’humour s’insère dans la trame esthétique : on passe de la violence du réel à des sketchs désopilants avec une agilité et une finesse surprenantes.

Entre contemplation et réflexion, passion et drame, « Les Errants » nous invitent transfigurer le mythe dans le réel. Un tableau brillant et passionné de l’épopée de l’homme moderne, cet éternel errant.

Elsa ASSOUN
www.ruedutheatre.info



Vos chats sont magnifiques Duchesse, vous le savez bien Chapeau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  sam telam le Sam 24 Nov - 6:39

tres interressant, Duchesse, car cela nous amène à évoquer l' assassinat du "Nomade" par le "Sédentaire", en tant qu' archétypes agissant symboliquement sur nos perceptions du Réel.
Je veux parler de l' assassinat d' Abel par Caïn, qui, s' il n' est pas prouvé, est tout de même rejoué symboliquement tous les jours sur la scène du théâtre de la vie.
L' Errant, fût-il un Don Quichotte, est perçu au mieux comme un trublion au pire comme un ennemi. La question du territoire à conquérir se joue quotidiennement, ne serait-ce que dans "la conquête des parts de marché", jeu peu honorable mais qui assure au commun la pitance nécessaire à sa survie....aussi, ne nous etonnons-pas que le vulgus pecus hypnotisé par les mensonges des pouvoirs en place ne puisse supporter cet insupportable miroir que nous renvoie les quelques populations nomades qui parcourent encore la planète...
Peuples aux semelles de vent, du brasero et de la fête improvisée. Peuple du recyclage de mobylettes, de fourgons, de fauteuils et caravanes. Peuple de la sweat lodge, du pemmican et du bison. Peuple du voyage, de chapiteaux en kiosque à musique, pour le sourire d' une enfant...

sam telam

Masculin
Nombre de messages : 3934
Age : 61
Localisation : au sud du sud
Emploi : anartiste
Loisirs : joke à rire
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Sam 24 Nov - 8:52

Errance ou déshérance?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Sam 24 Nov - 9:24

sam telam a écrit:tres interressant, Duchesse, car cela nous amène à évoquer l' assassinat du "Nomade" par le "Sédentaire", en tant qu' archétypes agissant symboliquement sur nos perceptions du Réel.
Je veux parler de l' assassinat d' Abel par Caïn, qui, s' il n' est pas prouvé, est tout de même rejoué symboliquement tous les jours sur la scène du théâtre de la vie.
L' Errant, fût-il un Don Quichotte, est perçu au mieux comme un trublion au pire comme un ennemi. La question du territoire à conquérir se joue quotidiennement, ne serait-ce que dans "la conquête des parts de marché", jeu peu honorable mais qui assure au commun la pitance nécessaire à sa survie....aussi, ne nous etonnons-pas que le vulgus pecus hypnotisé par les mensonges des pouvoirs en place ne puisse supporter cet insupportable miroir que nous renvoie les quelques populations nomades qui parcourent encore la planète...
Peuples aux semelles de vent, du brasero et de la fête improvisée. Peuple du recyclage de mobylettes, de fourgons, de fauteuils et caravanes. Peuple de la sweat lodge, du pemmican et du bison. Peuple du voyage, de chapiteaux en kiosque à musique, pour le sourire d' une enfant...

Faut voir dans quel état j'erre aussi ! C'est primordial!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Invité le Sam 24 Nov - 13:09

Et oui, la saloperie du jour...
http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article9900

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solidarité est un délit ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum