L'échange de claudel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'échange de claudel

Message  billbaroud35 le Jeu 4 Oct - 15:36

Mardi soir je suis allé voir l'Echange de Claudel au TNB, présenté pendant 2 semaines à l'opéra de Rennes. Avant de dire ce que j'en pense, quelques explications glanées sur la toile à propos de ce texte.

Composé à New York et Boston en 1893-1894, L'Échange

est la pièce la plus dépouillée de Claudel : trois actes,

un décor naturel unique, deux couples, l'infidélité qui

rôde et entraîne la mort. Mais l'énergie impitoyable du verbe

assure l'éclat d'un spectacle nourri par la couleur saisissante des quatre

personnages : le jeune métis d'indien, celui qui va mourir ; la jeune française

qu'il a enlevée et ramenée d'Europe ; le financier de Wall Street

aussi jovial que cynique ; l'actrice sudiste enfin minée par le désir

et par l'alcool. Créée en 1914 par Jacques Copeau, L'Échange

est une des pièces les plus jouées du théâtre de

Claudel.

Le résumé :

Louis Laine, jeune homme sauvage en quête de liberté, amène en Amérique
la jeune Marthe, douce et solide. Il travaille chez Thomas Pollock Nageoire et
Lechy Elbernon comme gardien de leur propriété au bord de l’eau.
Thomas Pollock Nageoire est un businessman, qui a fait et refait plusieurs
fois sa fortune tout seul. Elle, est une belle actrice au caractère « vamp »
prononcé, alcoolique, usée par la vie.
Thomas Pollock Nageoire est habitué à apprécier la valeur des choses et
des gens. En voyant Marthe, il réalise que c’est « la femme qui lui
faut ». Elle possède tout ce qu’il n’a jamais eu et qu’il désire :
fidélité, profondeur, courage… Il va alors proposer de faire un « Echange »…
De son côté, la sulfureuse Lechy veux vivre avec Louis Laine et en faire
son amant. Elle l’incite à quitter sa femme et le menace s’il part sans
elle. Marthe enceinte, tentera par tous les moyens de retenir Louis Laine.

concrètement, un magnifique extrait, Lechy Elbernon, actrice, libre et rongée par la folie, qui nous dit ce qu'est son métier :





LECHY ELBERNON

Je suis actrice, vous savez. Je joue sur le théâtre. Le théâtre.
Vous ne savez pas ce que c'est ?
MARTHE

Non.
LECHY ELBERNON

Il y a la scène et la salle. Tout étant clos, les gens viennent
là le soir, et ils sont assis par rangées les uns derrière
les autres, regardant.

MARTHE

Quoi ? Qu'est-ce qu'ils regardent, puisque tout est fermé
?

LECHY ELBERNON

Ils regardent le rideau de la scène. Et ce qu'il y a derrière
quand il est levé. Et il arrive quelque chose sur la scène
comme si c'était vrai.

MARTHE

Mais puisque ce n'est pas vrai ! C'est comme les rêves que
l'on fait quand on dort.

LECHY ELBERNON

C'est ainsi qu'ils viennent au théâtre la nuit.

THOMAS POLLOCK NAGEOIRE

Elle a raison. Et quand ce serait vrai encore, qu'est-ce que cela me fait ?

LECHY ELBERNON

Je les regarde, et la salle n'est rien que de la chair vivante et habillée.


Et ils garnissent les murs comme des mouches, jusqu'au plafond.

Et je vois ces centaines de visages blancs.

L'homme s'ennuie, et l'ignorance lui est attachée depuis sa naissance.


Et ne sachant de rien comment cela commence ou finit, c'est pour cela
qu'il va au théâtre.

Et il se regarde lui-même, les mains posées sur les genoux.


Et il pleure et il rit, et il n'a point envie de s'en aller.

Et je les regarde aussi, et je sais qu'il y a làle caissier
qui sait que demain.

On vérifiera les livres, et la mère adultère dont
l'enfant vient de tomber malade.

Et celui qui vient de voler pour la première fois, et celui qui
n'a rien fait de tout le jour.

Et ils regardent et écoutent comme s'ils dormaient.

MARTHE

L’œil est fait pour voir et l'oreille

Pour entendre la vérité.

LECHY ELBERNON

Qu'est-ce que la vérité? Est-ce qu'elle n'a pas dix-sept
enveloppes, comme les oignons ?

Qui voit les choses comme elles sont ? L’œil certes voit,
l'oreille entend.

Mais l'esprit tout seul connaît. Et c'est pourquoi l'homme veut
voir des yeux et connaître des oreilles.

Ce qu'il porte dans son esprit, - l'en ayant fait sortir.

Et c'est ainsi que je me montre sur la scène.
MARTHE

Est-ce que vous n'êtes point honteuse ?

LECHY ELBERNON

Je n'ai point honte ! mais je me montre, et je suis toute à
tous.

Ils m'écoutent et ils pensent ce que je dis ; ils me regardent
et j'entre dans leur âme comme dans une maison vide.

C'est moi qui joue les femmes :

La jeune fille, et l'épouse vertueuse qui a une veine bleue surla tempe, et la courtisane trompée.

Et quand je crie, j'entends toute la salle gémir.

Paul Claudel, l'Échange (1ère
version), Mercure de France.

Maintenant revenons à mardi : l'opéra de rennes est un magnifique petit bijou néo-classique du 18e siècle modifié au début du 20è, absolument inadapté au théatre et encore plus au théatre contemporain : on voit mal, on crève de chaud, on se sent loin de la scène...mort de chaud

alors quand en plus on a la caricature du théatre cultureux qui ne se prend pas pour rien, c'est un massacre...Pas_ma_faute

une machine infernale en fond de scène représente le décor de l'amérique industrielle et sert d'instrument à un musicien qui percussionne, trompette, dan sun mélange entre tambours du bronx et jazz inaudible, ce qui a pour effet de couvrir la voix des acteurs à chacune de ses interventions...frigo

les acteurs :

celui qui joue louis récite son texte et parfois cherche dans sa mémoire, on sent que ça lui parle autant que la recette des tripes à la mode de caen parle à un lama tibétain...gné

lechy est folle, en fait des caisses mais bon c'est le role qui veut ça, marthe tombe parfois juste mais sa voix et son ton geignards son vite lassants...reste pollock, accent américain vrai ou forcé, mais plutot juste...

ils ne sont pas souvent dans le ton, pas ensemble et je ne suis pas sur qu'ils comprennent ce qu'ils disent...2_sur_10

la mise en scène : hors la musique apocalyptique, 2 tapis et des planchers en bois, quelques effets de lumière, c'est ce qui est le mieux fait de l'ensemble!

Bref : l'échange par Julie Brochen et Valérie Dréville, n'y allez pas, en plus les places coutent vachement cher!!!! Rire hystérique

Pour ceux qui ont envie d'approfondir, un excellent site : http://www.philagora.net/claudel/index.htm

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échange de claudel

Message  clomani le Jeu 4 Oct - 16:59

Bill, t'as raté ta vocation... tu devrais être critique théâtral... Bravo

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échange de claudel

Message  billbaroud35 le Jeu 4 Oct - 17:18

clomani a écrit:Bill, t'as raté ta vocation... tu devrais être critique théâtral... Bravo

ah ben dès qu'il faut dire du mal, vous pouvez compter sur moi...diable

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échange de claudel

Message  Duchesse le Jeu 4 Oct - 20:06

Ah! C'était la première version en plus.No
C'est marrant j'ai recherché le texte de la seconde qui est sans comparaison sur le net, et rien. J'avoue avoir la flemme de l'écrire.
Pourquoi des tapis, ça se passe sur une plage orientée vers l'Europe et bordée d'arbres?.Suspect Claudel l'appelle le sanctuaire.
Voilà le fond de mon décor.


Et pour musique, il n'y avait que le bruit de la mer et la musique des oiseaux.
Et je ne parle pas de mon Louis Laine.drunken
Par contre, on ne peut pas le remonter. Brochen a les droits.Pleure

Duchesse

Féminin
Nombre de messages : 3335
Localisation : Auteuil Le roi
Emploi : Théâtre
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échange de claudel

Message  billbaroud35 le Jeu 4 Oct - 23:13

Duchesse a écrit:
Par contre, on ne peut pas le remonter. Brochen a les droits.Pleure

elle est encore à rennes, eventuellement duchesse, avec un demonte-pneu ou une batte de base ball et une cagoule, je peux vous arranger ça avant samedi pour les droits! MDR cuisse de dinde

très joli votre décor, et je me doute que vos chats sont sans comparaison...Chapeau

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)

billbaroud35
Admin

Masculin
Nombre de messages : 6728
Age : 42
Localisation : face au chateau, la classe!!!
Loisirs : glandouiller...
Date d'inscription : 18/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échange de claudel

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum