Même dans les "quartiers"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Même dans les "quartiers"...

Message  clomani le Sam 15 Sep - 8:00

Les journalistes français ont besoin de "fixeurs"...
(un fixeur est quelqu'un qui vous débroussaille le terrain, part en repérage avant vous, vous trouve des gens qui ont des choses à dire, etc...)
Je viens de lire ça à la fin d'un article de Télérama :
ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
Quelle est la responsabilité des
rédactions vis-à-vis de leurs collaborateurs locaux ? Quelle place doit
leur revenir dans le dispositif du grand reportage ? L’emploi des
fixeurs questionne une profession journalistique qui passe de plus en
plus souvent par une médiation. Que ce soit à l’autre bout du monde
ou... de l’autre côté du périph. Car, aujourd’hui, plus besoin de
partir à Kaboul pour avoir besoin d’un médiateur. Dans les banlieues
françaises, les télévisions y ont parfois recours. La théma­tique de
l’insécurité, martelée pendant la campagne présidentielle de 2002, puis
les émeutes de 2005 ont mis en lumière le fossé entre les cités et des
médias accusés de stigmatiser les banlieues. « Il est parfois plus
facile de se pointer au Sud-Liban avec une caméra que dans une cité ! »
déplore Ivan Cerieix en forçant un peu le trait. Afin de pénétrer dans
ces zones hostiles aux journalistes, les chaînes étrangères, comme CNN,
n’ont pas hésité, au moment des violences urbaines, à développer des
réseaux de correspondants dans les quartiers, payés à la pige. Dans
l’Hexagone, France 2 a recruté, un temps, une fixeuse en contrat de
qualification. Le magazine Pièces à conviction de France 3
ainsi que TF1 se sont adjoint les services de Karim Baouz, un juriste
bénéficiant de contacts dans le milieu associatif, qui, depuis, a créé
une petite société de fixeurs en banlieue. Si l’assistance de ces «
relais » reste ponctuelle, elle traduit néanmoins le malaise du
journalisme de proximité, coupé d’un terrain dont il ne comprend plus
les codes .


ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Donc à partir de ça, comment peut-on encore croire que les journalistes politiques informent ? J'ai gravité suffisamment longtemps dans les rédactions parisiennes pour savoir que la plupart des journalistes n'ont aucune idée de qui sont les gens à qui ils s'adressent... de toutes façons, ils ne connaissent pas le sujet sur lequel ils doivent travailler, donc comment pourraient-ils connaître les gens auxquels ils sont censés s'adresser ? Ils sont dans leur tour d'ivoire et leur stress de l'urgence de l'actu... et du coup, ils sont complètement à côté de la plaque.

_________________
Les étrangers basanés font rien qu'à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l'aube alors que, tous les médecins vous le diront, le blanc a besoin de sommeil.

Pierre Desproges

clomani

Féminin
Nombre de messages : 11850
Age : 67
Localisation : dans une arrière-cour
Emploi : glandeuse
Loisirs : glander
Date d'inscription : 16/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://clomanidelatele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum